Au travail, ça roule? LGS YMCA Enterprise CGI Metro Agnico Eagle Optel Vision SFL Comité sectoriel de main-d'œuvre de l'industrie des mines Lafarge SNC Lavalin EMCO Groupe Touchette CMI STGenetics Systematix TD Sureté du Québec Revenu Québec Nurun Teraxion EXP Financière Liberté 55 Promutuel Techno Conseil Amis-Maux La Capitale Service de la sécurité des télécommunications SUCO Dialog Insight Forces armées canadiennes
Logo Université Laval Logo Université Laval

Analyse de marché en aménagement et environnement forestiers

Mise à jour : juillet 2016

Présentation du programme

Le baccalauréat en aménagement et environnement forestiers permet l'accès à la profession d'ingénieur forestier (ing. f.). L'ingénieur forestier spécialisé en aménagement et environnement forestiers est un expert dans l'aménagement durable de la forêt, dans la gestion et la protection de l'environnement, dans la mise en valeur des habitats fauniques ainsi que dans la régénération et l'amélioration de la forêt. Son domaine d'expertise touche donc aux aspects environnementaux, biologiques, sociaux et économiques de la forêt.

Durant sa formation, l'étudiant touchera, dans ses cours, aux aspects environnementaux, biologiques, sociaux et économiques de la forêt. Il pourra également choisir des cours dans plusieurs domaines :

  • Aménagement durable des forêts
  • Bioécologie forestière
  • Changements climatiques et cycles écologiques
  • Économie et gestion forestière
  • Foresterie internationale
  • Sylviculture

Dans ce programme, une attention particulière est portée à la formation pratique. D'ailleurs, plusieurs cours incluent des laboratoires pratiques et des sorties, et certains comportent une à deux semaines en milieu forestier. L'étudiant est amené à mettre en application ses connaissances à la Forêt Montmorency, la plus grande forêt d'enseignement et de recherche au monde. Dès la première session, il aura des cours sur le terrain tous les vendredis.

Ce programme comprend les possibilités suivantes :

  • 3 stages en milieu de travail rémunérés et crédités, et ce, dès la première année
  • Formation pratique très présente avec des laboratoires et des sorties sur le terrain
  • Sessions d'études à l'étranger (Suède, Costa Rica, France ou Colombie-Britannique)
  • Profils international, entrepreneurial ou distinction
  • Accès à l'Ordre des ingénieurs forestiers du Québec
  • Pour cette profession, il y a actuellement deux fois plus de départs à la retraite que de nouveaux diplômés sortants.
  • Agréé par le Bureau canadien d'agrément en foresterie (BCAF)

Source : Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique

Titres de postes

  • Ingénieur forestier
  • Agent de développement forestier
  • Chargé de projet en gestion intégrée des ressources
  • Coordonnateur en certification environnementale
  • Conseiller en développement des ressources naturelles

Source : offres d'emploi reçues au SPLA

Fonctions

Planification forestière et mise en oeuvre

  • Concevoir et mettre en oeuvre des plans d'aménagement forestier durable
  • Organiser et superviser la réalisation des travaux en forêt (préparation de terrain, reboisement, entretien de plantations, éclaircies, lutte contre les feux et les insectes, restauration, etc.)
  • Établir des diagnostics et des prescriptions pour l'aménagement, la récolte et la protection des écosystèmes forestiers
  • Soutenir les municipalités en matière de plans arboricoles locaux et régionaux

Supervision et réalisation des inventaires forestiers

  • Superviser et assurer la réalisation des inventaires des ressources forestières, fauniques et récréatives, de l'état des infrastructures forestières et des insectes et des maladies qui affectent les arbres
  • Superviser et effectuer des inspections et des inventaires dans le cadre des demandes de certificats d'autorisation pour l'abattage d'arbres
  • Évaluer la structure des arbres à des fins de sécurité civile
  • Superviser les activités du mesurage de bois

Certification forestière et environnementale

  • Effectuer des vérifications et des contrôles pour l'obtention ou le maintien des certifications forestières et environnementales incluant des visites sur le terrain
  • Agir à titre de conseiller auprès des gestionnaires et des employés pour le bon fonctionnement des éléments du système de gestion environnementale
  • Participer activement à toutes les étapes des différentes chaînes de traçabilité
  • Contribuer à la mise en place de meilleures pratiques forestières

Gestion intégrée des ressources (harmonisation des usages en forêt)

  • Participer à l'harmonisation de la planification établie avec les autres usagers de la forêt et voir à l'application et au suivi des ententes
  • Documenter et participer à la défense des dossiers forestiers auprès des autres intervenants du territoire
  • Faire le lien entre les enjeux fauniques et les enjeux sylvicoles pour établir des enjeux intégrés faune-forêt
  • Participer à différentes consultations provinciales, à des dossiers régionaux, ainsi qu'à l'encadrement et au suivi de la participation des représentants aux tables de gestion intégrée des ressources et du territoire

Cartographie forestière et géomatique

  • Développer et mettre en oeuvre des méthodes utilisant les systèmes d'information géographique et la télédétection pour le suivi des forêts, l'allocation des terres et la gestion des ressources naturelles
  • Soutenir le personnel technique en ce qui concerne la géomatique
  • Contribuer à la collecte, au traitement, à l'affichage et à l'analyse des couches de données sur les forêts et l'utilisation des terres
  • Cartographier les ressources et les éléments sensibles du territoire (lacs, bandes riveraines, zones de villégiature, sites autochtones, aires de trappes, etc.)

Gestion, administration et ressources humaines

  • Planifier, superviser et contrôler le travail des employés et les conseiller dans la résolution de problèmes en portant une attention particulière à la qualité, aux échéanciers, à la santé et la sécurité au travail et à l'environnement
  • Développer des relations d'affaires avec les producteurs, les transformateurs et les clients-manufacturiers
  • Assurer le développement des compétences des membres de son équipe
  • Superviser, embaucher et former le personnel
  • Préparer les devis, les cahiers de charges, les budgets et surveiller les travaux

Source : offres d'emploi reçues au SPLA

Exigences

  • Habileté à communiquer tant à l'oral qu'à l'écrit
  • Aptitude à collaborer avec différentes personnes, capacité à travailler en équipe
  • Autonomie
  • Bilinguisme (français et anglais)
  • Mobilisateur
  • Leadership
  • Bonne capacité d'organisation et de planification
  • Esprit d'analyse et de synthèse
  • Sens de l'initiative
  • Capacité d'adaptation
  • Rigueur

Source : offres reçues au SPLA

Conditions de travail

De manière générale, voici les conditions de travail pour le travail d'ingénieur forestier.

Organisation du travail
Travail à horaire variable
Travail de jour surtout
Travail nécessitant des déplacements sur de courtes et de grandes distances

Précisions
L'horaire peut varier selon le poste occupé.

Peut travailler près des centres urbains ou en milieu éloigné.

L'ingénieur forestier est amené à collaborer avec des techniciens forestiers, des biologistes et d'autres spécialistes du milieu forestier.

L'environnement de travail peut être à l'intérieur et à l'extérieur.

Sources : offres d'emploi reçues au SPLA, Repères

Employeurs

  • Milieux gouvernementaux
  • Firmes de consultats et de génie-conseil
  • Entreprises et coopératives forestières
  • Organismes de gestion de la forêt privée
  • Organismes de gestion faunique
  • Municipalités et villes
  • Organismes environnementaux
  • Organismes de recherche et d'enseignement

Sources : offres reçues au SPLA et Ordre des ingénieurs forestiers du Québec

Découvrez des entreprises qui recrutent à l'UL!

Cette section est réservée aux étudiants et aux diplômés.

Vous devez vous connecter :

S'inscrire Problèmes de connexion?

Perspectives d’emploi

La diversification constante des domaines d'emplois pour les ingénieurs forestiers engendre la création de nouveaux postes et rend les perspectives de carrières des plus intéressantes pour la relève. Malgré la crise forestière, le taux de chômage des ingénieurs forestiers est passé de 4 % en 2002 à 1,4 % en 2012. De plus, selon le Service de placement de l'Université Laval, dans la dernière année, 62 offres d'emploi destinées aux diplômés en génie du bois ont été affichées pour seulement deux finissants!

Depuis les 100 dernières années, les ingénieurs forestiers ont occupé l'espace public et contribué comme professionnel à l'évolution des idées et à la fierté collective d'être un peuple forestier. Comme bâtisseurs, ils ont déployé leur science, leurs connaissances et leurs compétences pour mettre en valeur, protéger et conserver les ressources forestières.

De nombreux défis attendent les futurs professionnels de la forêt et près de 500 ingénieurs forestiers actifs sont susceptibles de prendre leur retraite d'ici 2015. Bref, un avenir prometteur, des formations passionnantes, des défis stimulants et des emplois diversifiés, voilà ce qui attend la relève dans ce secteur en pleine évolution!

Source : Ordre des ingénieurs forestiers du Québec

Constat de votre conseiller en emploi

  • L'emploi est réparti partout en province, ce qui laisse une bonne flexibilité. Toutefois, en début de carrière, l'obtention d'un poste en région est plus rapide que dans les grands centres.
  • Le domaine de la foresterie urbaine a pris de l'ampleur dans les dernières années, ce qui laisse place à des emplois dans le monde municipal ou bien pour des firmes spécialisées. Le volet entrepreneurial a également pris des parts de marché chez les ingénieurs forestiers.
  • Les stages et les expériences pratiques demeurent la porte d'entrée par excellence dans une organisation. C'est pourquoi il est avantageux pour les étudiants de faire des démarches actives durant leurs études pour trouver un milieu de stage et pouvoir compléter leurs 32 semaines de stage requises par l'OIFQ en vue d'obtenir le titre d'ingénieur forestier.

Marjorie Guay, juillet 2016

Statistiques de placement

Selon l'enquête La Relance du ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur, les diplômés du baccalauréat en aménagement et environnement forestiers de l'Université Laval de 2013 connaissaient la situation suivante en 2015 :

  • En emploi : 61,1 %
    - À temps plein : 100 %
    - En lien avec la formation : 81,8 %
  • Aux études : 27,8 %
  • À la recherche d'un emploi : 5,6 %
  • Personnes inactives : 5,6 %
  • Durée moyenne de la recherche : 5 semaines

Selon l'enquête La Relance du ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur, les diplômés de la maîtrise en sciences forestières de l'Université Laval de 2013 connaissaient la situation suivante en 2015 :

  • En emploi : 100 %
    - À temps plein : 100 %
    - En lien avec la formation : 57,1 %
  • Aux études : 0 %
  • À la recherche d'un emploi : 0 %
  • Durée moyenne de la recherche d'emploi : 6 semaines

Données salariales

Le salaire moyen en début de carrière est de 47 700 $ (0 à 5 ans d'expérience) pour l'ensemble des ingénieurs forestiers diplômés en aménagement et environnement forestiers. (FFGG, Université Laval)

En 2015, l'échelle salariale au gouvernement du Québec était de 40 241 $ à 76 293 $ annuellement dans la catégorie de poste « Ingénieur forestier ».

En février 2012, l'Ordre a produit une enquête salariale des ingénieurs forestiers et celle-ci a démontré que la rémunération directe moyenne des ingénieurs forestiers est de 78 000 $. (OFIQ)

Nombre d'années d'expérience Spécialité du baccalauréat
Aménagement et environnement forestiers Opérations forestières Génie du bois
Salaire annuel de base Salaire annuel de base Salaire annuel de base
Moyenne en milliers Écart-type en milliers Nombre d'ingénieurs forestiers Moyenne en milliers Écart-type en milliers Nombre d'ingénieurs forestiers Moyenne en milliers Écart-type en millier Nombre d'ingénieurs forestiers
$ $ N $ $ N $ $ N
5 ans ou moins 47,7 8,4 106 50,3 7,9 24 0
6 à 10 ans 60,7 14,0 138 61,5 12,2 35 83,2 34,0 3
11 à 20 ans 72,2 14,5 183 71,5 19,2 55 83,0 18,3 20
21 à 30 ans 83,8 27,8 161 94,0 33,2 46 93,8 23,3 23
Plus de 30 ans 89,2 25,3 83 102,7 36,7 21 88,3 27,6 3
Ensemble 73,0 24,1 678 79,2 30,7 184 88,8 22,3 49

Selon l'enquête La Relance du ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur :

  • les diplômés du baccalauréat en aménagement forestier de l'Université Laval de 2013 touchaient un salaire hebdomadaire brut moyen de 903 $ et, en 2011, 859 $,
  • les diplômés de la maîtrise en sciences forestières de l'Université Laval de 2013 touchaient un salaire hebdomadaire brut moyen de 1080 $ et, en 2011, 1046 $.

Répartition de l’emploi selon la région

Régions Répartition 
Abitibi-Témiscamingue 8,2 %
Bas-Saint-Laurent 5,0 %
Capitale-Nationale 29,0 %
Centre-du-Québec 2,3 %
Chaudière-Appalaches 3,1 %
Côte-Nord  3,9 %
Estrie 3,8 %
Gaspésie--Îles-de-la-Madeleine 4,3 %
Lanaudière 2,0 %
Laurentides 3,8 %
Mauricie 6,9 %
Montérégie 1,6 %
Montréal 6,2 %
Nord-du-Québec 2,1 %
Outaouais 6,1 %
Saguenay--Lac-St-Jean 9,2 %
Ailleurs au Canada 2,2 %
Hors Canada 0,3 %

Source : Enquête 2012 sur la rémunération des ingénieurs forestiers du Québec, OIFQ

Critères d’admissibilité à la profession

Le baccalauréat en aménagement et environnement forestiers permet l'accès à la profession d'ingénieur forestier (ing. f.). Pour en savoir plus, consultez le site de l'Ordre des ingénieurs forestiers du Québec.

Information complémentaire

Ordre des ingénieurs forestiers du Québec
http://www.oifq.com/