Au travail, ça roule? LGS YMCA Enterprise CGI Metro Agnico Eagle Optel Vision SFL Comité sectoriel de main-d'œuvre de l'industrie des mines Lafarge SNC Lavalin EMCO Groupe Touchette CMI STGenetics Systematix TD Sureté du Québec Revenu Québec Nurun Teraxion EXP Financière Liberté 55 Promutuel Techno Conseil Amis-Maux La Capitale Service de la sécurité des télécommunications SUCO Dialog Insight Forces armées canadiennes Industrielle Alliance L'AMIE
Logo Université Laval Logo Université Laval

Analyse de marché en sciences géomatiques

Mise à jour : juillet 2017

Présentation du programme

Le baccalauréat en sciences géomatiques permet l'accès à la profession d'arpenteur-géomètre. L'arpenteur-géomètre est l'expert de la mesure sur le territoire, de la localisation des bâtiments et des infrastructures sur la Terre et du droit foncier. Ses travaux lui permettent de produire des actes officiels, des rapports scientifiques, des plans, des cartes et des données spatiales. L'arpenteur-géomètre formule aussi des avis et des conseils. Il est l'expert à la fois scientifique et juridique de la délimitation foncière.

Cette formation en sciences forestières unique au Québec fait appel aux connaissances mathématiques, juridiques et technologiques liées à la division, la représentation cartographique et la gestion du territoire. Au terme de ses études, l'étudiant sera apte à mesurer et à collecter l'information sur la Terre, afin de produire des mesures, des plans, des cartes et des systèmes d'information ainsi qu'à rédiger des actes officiels contenant des opinions et des conseils professionnels. Il étudiera, entre autres, l'arpentage, la géodésie, la cartographie numérique, le dessin technique, les systèmes d'information géographique, les levés aéroportés, l'hydrographie et le positionnement par satellite.

La formation consistera également à apprendre et à comprendre les notions juridiques concernant le territoire par des cours de droit immobilier, de droit de l'urbanisme et de l'aménagement du territoire, d'expertise foncière et de cadastre qui lui permettra d'exercer adéquatement son rôle d'arpenteur-géomètre.

Dans ce programme, une attention particulière est portée à la formation pratique : cours, laboratoires, semaine annuelle de travaux pratiques et un projet en dernière année sont prévus afin de familiariser l'étudiant avec les outils et les techniques propres à l'arpenteur-géomètre.

Des laboratoires et des équipements spécialisés, tels que des récepteurs GPS de haute précision, des stations totales, des logiciels d'arpentage et de cartographie numérique sont aussi à disposition.

Les avantages de ce programme :

  • Des stages rémunérés (3) en milieu de travail dès la première année
  • Possibilité d'études à l'étranger en France ou en Espagne grâce au profil international, ou en Alberta
  • Formation pratique très présente avec des laboratoires et des sorties sur le terrain
  • Seul programme au Québec à former les arpenteurs-géomètres
  • Accès à l'Ordre des arpenteurs-géomètres (OAGQ)

Source : site du Département des sciences géomatiques

Titres de postes

  • Arpenteur-géomètre
  • Chargé de projet
  • Géomaticien
  • Géomètre
  • Analyste en géomatique
  • Spécialiste en géomatique marine

Source : offres reçues au SPLA

Fonctions

Arpentage foncier

  • Effectuer des recherches documentaires au registre foncier : chaînes de titres, droit de propriété, servitudes, bornages, restriction d'usage du sol, etc.
  • Réaliser les opérations de confection et de modification du plan cadastral
  • Effectuer des relevés, des calculs et des recherches, puis réaliser des études et des analyses nécessaires à la délimitation des propriétés publiques et privées
  • Rédiger les rapports d'argentage accompagnant les certificats de localisation, les certificats de piquetage et d'implantation, les descriptions techniques, les rapports de bornage, etc.
  • Agir à titre de témoin expert et signer des rapports de bornage et des procès-verbaux d'abornement
  • Appliquer sur le terrain les règlements municipaux de zonage et de lotissement

Mesure, collecte et traitement de l'information

  • Superviser et aider les chefs d'équipe responsables de la réalisation de relevés techniques avec stations totales et GPS
  • Planifier et contrôler les activités d'acquisition ou de transformation de données hydrographiques ou marégraphiques
  • Traiter les données géospatiales
  • Effectuer des calculs volumétriques
  • Effectuer la planification et l'exécution de levés d'arpentage de haute précision
  • Traiter des nuages de points

Gestion

  • Organiser et superviser le travail des aides techniques et des équipes de terrain
  • Gérer toutes les étapes de la réalisation d'un projet : respect des échéanciers, suivi des coûts et affectation des ressources humaines et techniques
  • Assurer les communications avec le client et ses voisins, l'ordre professionnel, les confrères et consoeurs et le public en général
  • Préparer des devis techniques et des mandats et répondre à des appels d'offres

Service-conseil

  • Jouer un rôle-conseil et agir comme spécialiste auprès des clients ou demandeurs, en matière de documentation, d'arpentage et d'expertises nécessaires de façon à répondre à leurs besoins
  • Analyser les besoins des clients, des demandeurs de services ou de la municipalité

Cartographie et photogrammétrie

  • Réaliser des modèles numériques de terrain (MNT)
  • Planifier des missions de vol pour la prise de photographies aériennes
  • Réaliser des travaux d'aérotriangulation
  • Effectuer des travaux d'orthomosaïcage
  • Planifier le contenu, le format et la conception graphique des cartes et compiler les données nécessaires à partir des photographies aériennes, des notes d'arpentage, des dossiers, des rapports, etc.

Source : offres reçues au SPLA

Exigences

  • Bonne maîtrise des logiciels de calculs d'arpentage
  • Esprit d'équipe et aptitude pour le travail en équipe
  • Autonomie
  • Bonne maîtrise de la Suite Office
  • Capacité d'organisation et de planification
  • Bilinguisme (français et anglais)
  • Dynamisme
  • Rigueur
  • Polyvalence

Source : offres reçues au SPLA

Conditions de travail

Organisation du travail

  • Travail à horaire fixe
  • Travail nécessitant des déplacements à de faibles et de grandes distances

Précisions

Organise généralement ses heures de travail en fonction des exigences de l'entreprise ou de la clientèle. Peut travailler en régions urbaines, rurales, forestières ou minières.

Environnement social

Relations avec le public, les autres spécialistes (ingénieurs conseils, consultants en informatique et en géomatique) travaillant dans le domaine foncier et scientifique, ainsi qu'avec tous les partenaires multidisciplinaires de la géomatique au niveau privé, municipal ou gouvernemental.

Environnement physique

Conditions ambiantes : endroit où la température est contrôlée
Lieu de travail : travail à l'intérieur et à l'extérieur

Source : Repères

Employeurs

  • Firmes privées d'arpenteurs-géomètres
  • Compagnies d'infrastructures publiques (électricité, téléphonie, etc.)
  • Firmes de consultants en géomatique
  • Ministères à vocation territoriale
  • Municipalités et MRC
  • Coopératives

Source : offres reçues au SPLA

Découvrez des entreprises qui recrutent à l'UL!

Cette section est réservée aux étudiants et aux diplômés.

Vous devez vous connecter :

S'inscrire Problèmes de connexion?

Perspectives d’emploi

Étant donné les besoins d'arpenteurs-géomètres dans différents secteurs d'intervention (construction, réforme du cadastre, certificat de localisation, etc.), le taux de placement est élevé. Plusieurs employeurs cherchent à prévoir une relève pour leur firme privée d'arpentage et de géomatique.

« Les perspectives d'emploi dans cette profession sont acceptables. Les débouchés proviendront en premier lieu des postes qui seront libérés par les arpenteurs-géomètres qui prendront leur retraite ou qui changeront de profession. Quelques débouchés s'ajouteront en raison de l'augmentation de l'emploi. »

Dans la dernière année, le SPLA a reçu 27 offres d'emploi destinées aux diplômés en sciences géomatiques pour 37 finissants.

Sources : Département des sciences géomatiques, Emploi-Avenir, SPLA.

Constat de votre conseiller en emploi

Pour obtenir le permis d'exercice d'arpenteur-géomètre, toute personne doit réaliser avec succès un stage de formation professionnelle d'une durée d'un an. Pour obtenir ce stage, les diplômés qui auront eu des expériences de travail dans le domaine (stage crédité ou emploi d'été) auront plus de facilité à se placer rapidement. Les postes en région sont plus faciles d'accès étant donné le nombre moins élevé de candidats.

Il est fréquent qu'un diplômé se place chez un employeur où il a fait un stage, ce qui témoigne de l'importance des stages.

Marjorie Guay, conseillère en emploi

Statistiques de placement

Selon l'enquête La Relance du ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur, les diplômés du baccalauréat en sciences géomatiques de l'Université Laval de 2013 connaissaient la situation suivante en 2015* :

  • En emploi : 72 %
    - À temps plein : 100 %
    - En lien avec la formation : 100 %
  • Aux études : 12 %
  • À la recherche d'un emploi : 8 %
  • Personnes inactives : 8 %
  • Durée moyenne de la recherche : 1 semaine

*La catégorie « géodésie » (arpentage) inclut deux baccalauréats : génie géomatique et sciences géomatiques.

Données salariales

  • La catégorie des 0 à 4 ans de pratique gagne 51 500 $ en début de carrière.
  • Toutes catégories d'emplois confondues, le salaire moyen d'un membre de l'OAGQ se situait à 100 500 $ en 2013, ce qui inclut les bonis, commissions ou quote-parts.
  • En 2007, le salaire moyen se situait à 92 600 $. Les salariés, qu'ils soient du secteur public ou privé, gagnent en moyenne 78 300 $ par année.
  • Pour leur part, les associés ou ceux qui pratiquent seuls gagnent un salaire annuel moyen de plus de 135 000 $.

Selon l'enquête La Relance du ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur, les diplômés du baccalauréat en sciences géomatiques et en génie géomatique de l'Université Laval de 2013 touchaient un salaire hebdomadaire brut moyen de 1072 $ en 2015 et de 948 $ en 2013.

Pour la fonction publique du Québec, l'échelle salariale d'un arpenteur-géomètre va de 40 963 à 75 644 $.

Pour la fonction publique fédérale, l'échelle salariale de la catégorie EN-SUR Groupe arpentage va de 50 003 à 133 968 $.

Sources : Gouvernement du Québec, Gouvernement du Canada, Enquête salariale complète - Ordre des arpenteurs-géomètres du Québec - SOM 2013.

Répartition de l’emploi selon la région

Régions Arpenteurs-géomètres
Abitibi-Témiscamingue 7,4 %
Bas-Saint-Laurent 5,4 %
Capitale-Nationale 17,2 %
Centre-du-Québec 2,0 %
Chaudières-Appalaches 6,7 %
Côte-Nord et Nord-du-Québec 2,7 %
Estrie 3,0 %
Gaspésie--Îles-de-la-Madeleine 0,7 %
Lanaudière 3,9 %
Laurentides 7,1 %
Laval 4,7 %
Mauricie 3,4 %
Montérégie 17,5 %
Montréal 7,6 %
Outaouais 3,9 %
Saguenay--Lac-St-Jean 6,7 %

Source : Emploi-Avenir

Critères d’admissibilité à la profession

Le baccalauréat en sciences géomatiques permet l'accès à la profession d'arpenteur-géomètre (a. g.). Certaines conditions et modalités sont obligatoires pour se voir délivrer un permis d'exercice. Pour en savoir plus, consultez le site de l'Ordre des arpenteurs-géomètres du Québec.

Information complémentaire

Site Web pertinent

Ordre des ingénieurs forestiers du Québec
http://www.oifq.com/

Témoignages

Chaîne YouTube de la FFGG
https://www.youtube.com/playlist?list=PL1XAVqhqbYHnVqAO-I-mdWJ4pirPjdMpU