EMCO SUCO Amis Maux Ticketmaster Genetec Vigi Santé EBI Électrique
Logo Université Laval Logo Université Laval

Analyse de marché en médecine dentaire

Mise à jour : juin 2017

Présentation du programme

Le programme de doctorat de premier cycle en médecine dentaire (DMD) forme des professionnels de la santé buccodentaire dans le cadre d'une pratique générale. À la fin de son programme, l'étudiant maîtrise les capacités relatives à la prévention, au diagnostic, au plan de traitement et ses options, au pronostic, au traitement des différentes pathologies dentaires, à l'obtention du consentement éclairé et à la satisfation du patient, conformément au code de déontologie et aux lois en vigueur. Durant son programme, l'étudiant devra assumer ses responsabilités professionnelles en développant ses compétences interpersonnelles et en faisant preuve d'autonomie, de responsabilité et de curiosité professionnelle.

Source : Faculté de médecine dentaire

Titres de postes

  • Dentiste
  • Dentiste généraliste
  • Spécialiste en médecine buccale
  • Chargé de contenus dentaires
  • Dentiste-conseil
  • Enseignant à l'université
  • Enseignant au cégep

Sources : offres d'emploi reçues au SPLA, Emploi Québec

Fonctions

  • Effectuer les examens, les tests, les analyses et les radiographies nécessaires
  • Traiter et prévenir les maladies des dents et de la bouche
  • Effectuer des interventions chirurgicales et tous les actes liés à la profession
  • S'occuper médicalement des dents, des gencives et des maxillaires
  • Administrer des anesthésiques et rédiger des ordonnances d'antibiotiques ou d'autres médicaments
  • Veiller à l'esthétique du sourire
  • Faire le suivi de l'état de santé des patients pour pouvoir observer les améliorations et s'assurer de leur rétablissement
  • Sensibiliser et éduquer la clientèle sur les bienfaits d'une santé buccale saine
  • Être à l'écoute de sa clientèle et proposer divers plans de traitement en fonction de la condition buccale du patient
  • Superviser les hygiénistes dentaires, les assistants dentaires et les autres employés

Les dentistes peuvent se spécialiser dans les domaines comme l'orthodontie, la chirurgie buccale et maxillo-faciale, la parodontie, la prosthodontie, la dentisterie pédiatrique, l'endodontie, la médecine buccale, la santé dentaire communautaire, la pathologie buccale et maxillo-faciale, la radiologie buccale et maxillo-faciale et la gérodontologie.

Sources : offres d'emploi reçues au SPLA et Emploi Québec

Exigences

  • Diplôme de doctorat de premier cycle en médecine dentaire (DMD)
  • Membre en règle de l'Ordre des dentistes du Québec
  • Capacité à travailler en équipe
  • Flexibilité
  • Esprit social développé, facilité à travailler avec les gens
  • Aisance avec les enfants
  • Dynamisme
  • Entregent
  • Motivation
  • Sens de l'initiative
  • Minutie
  • Bonne capacité de communication
  • Capacité de mobilisation et de leadership
  • Jugement
  • Facilité à travailler en équipe interdisciplinaire
  • Habileté manuelle

Sources : offres d'emploi reçues au SPLA et Repères

Conditions de travail

La grande majorité des dentistes exercent en cabinet privé. Ils déterminent donc eux-mêmes leurs conditions et leurs heures de travail. Les dentistes travaillent généralement de jour, mais peuvent également travailler le soir ou la fin de semaine. Une étude réalisée par l'Ordre des dentistes du Québec en 2006 a révélé que les dentistes travaillent en moyenne 36,1 heures par semaine, dont 31,5 heures aux soins directs aux patients. La majorité des dentistes, soit 83 %, exercent leur profession dans un seul lieu de travail, alors que 14 % exercent dans deux lieux de travail et près de 3 % dans trois lieux. Ils travaillent également en étroite collaboration avec les hygiénistes dentaires.

Sources : offres d'emploi reçues au SPLA, Repères, Ordre des dentistes du Québec

Employeurs

  • Cabinets de dentistes
  • Travailleurs autonomes
  • Établissements de santé
  • Établissements universitaires et collégiaux

Sources : offres d'emploi reçues au SPLA, Repères, Emploi Avenir

Découvrez des entreprises qui recrutent à l'UL!

Cette section est réservée aux étudiants et aux diplômés.

Vous devez vous connecter :

S'inscrire Problèmes de connexion?

Perspectives d’emploi

Selon Emploi Québec, les perspectives d'emploi pour l'ensemble des régions du Québec seront favorables jusqu'en 2019. La demande de main-d'oeuvre sera élevée.

Selon Emploi Avenir, au cours des dernières années, le nombre de dentistes a augmenté de façon notable. Cette augmentation s'explique principalement par la hausse de la demande des services offerts par les dentistes ainsi que par la croissance du bassin de main-d'oeuvre. Même si la demande des services offerts par les dentistes devrait augmenter un peu moins rapidement que par le passé, le nombre de nouveaux arrivants dans cette profession continuera à surpasser nettement le nombre de retraites et de décès. En conséquence, on prévoit que le nombre de dentistes continuera à augmenter de façon notable au cours des prochaines années.

Le débouchés proviendront en premier lieu de l'augmentation de l'emploi et des postes qui seront libérés par les dentistes qui prendront leur retraite. Il y a très peu de roulement dans cette profession. Notons toutefois qu'un certain nombre de dentistes se dirigent vers l'enseignement universitaire. Règle générale, les diplômés universitaires intègrent cette profession peu après l'obtention de leur diplôme et y demeurent tout au long de leur carrière.

Sources : Emploi Québec et Emploi Avenir

Constat de votre conseiller en emploi

L'affichage des postes est plutôt rare. Il est fréquent que le réseautage se fasse en cours d'études et que les postes soient pourvus sans avoir été affichés. Il est donc souhaitable que les finissants tissent des liens avec des dentistes pour obtenir un poste.

Statistiques de placement

Selon l'enquête La Relance du ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur, les diplômés du doctorat en médecine dentaire de 2013 connaissaient la situation suivante en 2015 :

  • Personnes diplômées visées par l'enquête : 47
  • Taux de réponse : 68,1 %
  • Âge moyen des personnes diplômées : 24,1 ans
  • En emploi : 81,3 %
  • À la recherche d'un emploi : 0 %
  • Aux études : 18,8 %
  • Personnes inactives : 4,2 %
  • Taux de chômage : 0 %

L'emploi à temps plein et ses caractéristiques :

  • À temps plein : 92,3 %
  • À son compte : 91,7 %
  • Emploi salarié permanent : 100 %
  • Durée de recherche : aucune
  • Salaire hebdomadaire brut moyen : 2250 $
  • L'emploi en rapport avec la formation : 100 %

Données salariales

Selon Emploi-Québec, en 2014, le revenu était de 121 000 $.

Gouvernement du Québec en 2013 : de 101 031 à 117 115 $

Gouvernement du Canada depuis 2013 : 77 630 à 118 664 $

En 2016, la profession de dentiste était au 2e rang sur 10 avec la moyenne la plus élevée du salaire horaire versé aux employés à temps plein avec un salaire horaire moyen de 72 $ par heure.

Source : Statistiques Canada et sites gouvernementaux

Répartition de l’emploi selon la région

Répartition de l'emploi selon la région

Dentistes
(2011)

Abitibi-Témiscamingue

1,1 %

Bas-Saint-Laurent

1,7 %

Capitale-Nationale

10,8 %

Centre-du-Québec

2,7 %

Chaudière-Appalaches

4,1 %

Côte-Nord et Nord-du-Québec

1,0 %

Estrie

2,0 %

Gaspésie--Îles-de-la-Madeleine

0,5 %

Lanaudière

2,6 %

Laurentides

5,5 %

Laval

5,0 %

Mauricie

2,7 %

Montérégie

16,5 %

Montréal

38,2 %

Outaouais

2,9 %

Saguenay--Lac-Saint-Jean

2,7 %

Source : Emploi-Avenir

Critères d’admissibilité à la profession

Tout étudiant diplômé de l'une des trois facultés de médecine dentaire du Québec doit passer l'examen de l'Ordre des dentistes du Québec (ODQ) pour obtenir le permis d'exercice de la profession de dentiste au Québec et ailleurs au Canada. L'ODQ remplit ainsi son mandat de protection du public en s'assurant que les candidats à l'exercice de la profession de dentiste sont aptes à exercer la profession de façon autonome. L'examen est administré par le Bureau national d'examen dentaire du Canada (BNED).

Source : Ordre des dentistes du Québec