Au travail, ça roule? Industrielle Alliance L'AMIE Creaform Banque Nationale PEPSICO CUSO International Frontmatec Sherwin Williams OLYMPUS SFL Statistiques Canada CNESST Crakmedia
Logo Université Laval Logo Université Laval

Analyse de marché en orthophonie

Mise à jour : novembre 2015

Présentation du programme

Le programme d'orthophonie permet à l'étudiant d'acquérir une solide formation en sciences de la santé. Il sera en mesure d'assurer le développement et la progression des personnes vivant avec un ou des troubles de la communication. Également, au terme de sa formation, il pourra développer les compétences nécessaires pour exercer la profession d'orthophoniste. Notamment, il connaîtra les fondements biologiques, linguistiques et psychosociaux de la parole et du langage, pourra prévenir, dépister, distinguer, évaluer, diagnostiquer et traiter les divers troubles de la parole et du langage en plus d'agir comme professionnel autonome dans des groupes multidisciplinaires. Une formation de base dans le domaine de la recherche sera également acquise.

La formation d'orthophoniste permet d'accompagner des personnes de différentes tranches d'âge afin d'assurer leur développement. L'étudiant aura donc la possibilité de travailler avec divers types de clientèles présentant des troubles de la communication comme l'aphasie, le retard de langage, l'autisme, la dyslexie et le bégaiement.

Source : Faculté de médecine

Titres de postes

  • Orthophoniste
  • Clinicien en troubles de la parole et du langage

Source : offres du SPLA

Fonctions

  • Dépister et évaluer les troubles du langage (oral, écrit, non-oral), de la parole (bégaiement, articulation), de la voix (phonation, résonance) et de la fonction oropharyngée (déglutition, dysphagie)
  • Faire passer une variété de tests
  • Déterminer l'impact des difficultés vécues par la personne présentant un trouble de la communication dans ses différents milieux de vie
  • Faire des recommandations afin d'orienter la personne vers les services requis ou les outils d'aide ou de suppléance à la communication pertinents (appareils auditifs, aides de suppléance, etc.)
  • Déterminer le plan d'intervention orthophonique ciblant les priorités d'intervention au niveau de la communication pour la personne
  • Déterminer le plan de traitement détaillé pour les thérapies réalisées par l'orthophoniste à partir des priorités ciblées au plan d'intervention orthophonique
  • Assurer l'intervention en collaboration avec l'individu lui-même, les familles et différents partenaires des réseaux scolaires et de la santé
  • Agir en tant que conseiller et expert auprès des spécialistes de la santé, de l'éducation, des parents et des personnes elles-mêmes
  • Travailler à la promotion de saines habitudes de communication et à la prévention des problèmes de communication auprès de clientèles de tous âges
  • Planifier et offrir des services d'orthophonie
  • Participer à l'élaboration et à la mise en place de programmes scolaires particuliers
  • Dans certains cas : faire de la recherche et enseigner

Sources : offres du SPLA, Repères

Exigences

  • Maîtrise en orthophonie
  • Membre en règle de l'Ordre des orthophonistes du Québec
  • Capacité et motivation à travailler en équipe interdisciplinaire
  • Habiletés en communication écrite et verbale
  • Capacité à partager et à vulgariser le contenu clinique propre à sa profession
  • Habiletés à transmettre et à enseigner les moyens d'intervention de façon claire et adaptée à chaque personne
  • Capacité d'introspection
  • Habiletés relationnelles
  • Sens de l'organisation
  • Facilité à prioriser ses interventions
  • Esprit de synthèse
  • Capacité à prendre des décisions
  • Connaissance des divers organismes d'aide aux personnes en difficulté et du réseau scolaire
  • Capacité d'animer des rencontres
  • Capacité d'innover, de réaliser les idées, les projets et les objectifs visés
  • Capacité d'adaptation
  • Autonomie
  • Sens de l'éthique professionnelle
  • Esprit de synthèse et d'analyse
  • Sens marqué de la planification, de l'organisation et de la résolution de problèmes

Source : offres du SPLA

Conditions de travail

L'horaire de travail varie d'un employeur à l'autre. Les emplois sont à temps plein, à temps partiel, à long terme ou temporaires. L'orthophoniste travaille généralement de jour et de semaine, plus rarement le soir et les fins de semaine. Il travaille souvent avec une équipe multidisciplinaire regroupant ergothérapeutes, physiothérapeutes, audiologistes, médecins, etc.

Sources : offres du SPLA, Repères

Employeurs

  • Centres de santé et de services sociaux (CSSS)
  • Centres hospitaliers 
  • Centres hospitaliers de soins de longue durée (CHSLD)
  • Centres locaux de services communautaires (CLSC)
  • Centres de réadaptation
  • Milieux scolaires
  • Cliniques privées
  • Cliniques médicales
  • Centres d'accueil
  • Cabinets d'ergothérapeutes, de physiothérapeutes, d'orthophonistes et d'audiologistes

Sources : offres du SPLA, Repères et Faculté de médecine

Découvrez des entreprises qui recrutent à l'UL!

Cette section est réservée aux étudiants et aux diplômés.

Vous devez vous connecter :

S'inscrire Problèmes de connexion?

Perspectives d’emploi

Selon Emploi Québec, les perspectives d'emploi pour l'ensemble du Québec seront favorables minimalement jusqu'en 2017.

Selon Emploi Avenir, les perspectives d'emploi dans cette profession sont bonnes. Au cours des dernières années, le nombre d'orthophonistes a augmenté fortement. Cette augmentation s'explique par l'arrivée de nombreux diplômés universitaires dans cette profession et par la croissance des besoins, tant du côté des enfants que des personnes âgées. Compte tenu de l'augmentation du nombre de places dans les universités et de l'apport de l'immigration, leur nombre devrait continuer à augmenter fortement au cours des prochaines années.

Les débouchés proviendront en premier lieu de l'augmentation de l'emploi, mais aussi des postes qui seront libérés par des membres de cette profession qui prendront leur retraite. Il y a peu de roulement dans cette profession. Toutefois, un certain nombre d'orthophonistes accèdent à des postes de professeurs d'université ou de gestion. Règle générale, les diplômés universitaires intègrent cette profession peu après l'obtention de leur diplôme et y demeurent tout au long de leur carrière.

Constat de votre conseiller en emploi

À venir...   

Statistiques de placement

Statistiques de relance pour les diplômés de 2011 de la maîtrise en orthophonie de l'Université Laval auprès des 48 finissants visés par l'enquête.

%
Taux de réponse 83,3
En emploi 92,5
En lien avec la formation 100
À temps plein 86,5
Taux de chômage 0
À la recherche d'emploi 0
Aux études 2,5

Durée de la recherche d'emploi : 2 semaines

Sources : ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur

Données salariales

Selon Emploi-Québec (2012-2014), le salaire horaire...

  • minimum moyen brut est de 22,00 $
  • médian moyen brut est de 34,00 $
  • maximum moyen brut est de 40,66 $

D'après Emploi Avenir, voici les données salariales des orthophonistes :

Revenue d'emploi annuel moyen Orthophonistes
À temps plein et à l'année 45 %
Moyen 59 700 $
0 à 19 999 $ 2,1
20 000 à 49 999 $ 31,4 %
50 000 $ et plus 66,5 %

Le salaire hebdomadaire des titulaires d’une maîtrise en orthophonie de l’Université Laval (promotion 2011), pendant la semaine du 20 au 26 janvier 2013, était de 953 $ (La Relance, ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur).

Répartition de l’emploi selon la région

Régions

Orthophonistes

Abitibi-Témiscamingue

1,6 %

Bas-Saint-Laurent

1,3 %

Capitale-Nationale

8,9 %

Centre-du-Québec

2,4 %

Chaudières-Appalaches

5,6 %

Côte-Nord et Nord-du-Québec

0,0 %

Estrie

3,3 %

Gaspésie--Îles-de-la-Madeleine

1,6 %

Lanaudière

3,8 %

Laurentides

7,1 %

Laval

6,2 %

Mauricie

2,4 %

Montérégie

17,4 %

Montréal

30,1 %

Outaouais

5,3 %

Saguenay-Lac-St-Jean

2,9 %

Source : Emploi-Avenir

Critères d’admissibilité à la profession

Au Québec, pour porter le titre d'orthophoniste ou poser les actes professionnels réservés aux orthophonistes, il est obligatoire de détenir un permis de l'Ordre des orthophonistes et audiologistes du Québec. L'accès à la profession de pharmacien est ainsi régi par cet ordre et les conditions d'admission sont décrites dans son site Web.