Grève
Logo Université Laval Logo Université Laval

Analyse de marché en physiothérapie

Mise à jour : novembre 2015

Présentation du programme

Au terme de sa formation en physiothérapie, sous la forme d'un continuum baccalauréat-maîtrise, l'étudiant aura acquis les connaissances et les compétences nécessaires pour faire de lui un physiothérapeute prêt à l'entrée en pratique.

Le programme assure une solide formation en sciences de la santé. Il sera apte à tirer le meilleur parti de la capacité physique des personnes tout en prenant compte de leur niveau d'habileté et de leur confort dans leurs activités quotidiennes.

L'étudiant développera plusieurs compétences nécessaires pour exercer le métier de physiothérapeute, notamment :

  • une connaissance approfondie du fonctionnement du corps humain et de la contribution de ses systèmes à la réalisation du mouvement;
  • la capacité à prévenir, dépister, diagnostiquer et traiter les atteintes physiques qui surviennent à la suite des blessures, d'interventions chirurgicales, de maladies ou d'une inactivité prolongée;
  • le souci d'optimiser la mobilité, l'autonomie et le bien-être des personnes;
  • la capacité de porter un regard critique et de contribuer à l'avancement des connaissances en réadaptation;
  • des aptitudes de communicateur et de collaborateur recherchées;
  • l'aptitude d'agir en tant que professionnel responsable en plus d'avoir une pratique efficiente.

Sources : Faculté de médecine et Université Laval

Titres de postes

  • Physiothérapeute
  • Gestionnaire dans les établissements publics de santé ou dans le secteur privé
  • Conseiller en réadaptation
  • Thérapeute en réadaptation physique
  • Chercheur ou collaborateur à la recherche
  • Enseignant en milieu public ou privé

Sources : Ordre professionnel de la physiothérapie du Québec et offres du SPLA

Fonctions

  • Évaluer les capacités physiques du patient au moyen de procédés d'évaluation tels que les tests de capacité fonctionnelle
  • Fixer des objectifs de traitement avec le patient, en fonction des diagnostics physiques
  • Élaborer et mettre en oeuvre des programmes de physiothérapie qui comportent des exercices de thérapie, des manipulations, des massages, de l'éducation, l'utilisation de matériel d'électrothérapie et d'autre matériel mécanique et l'hydrothérapie
  • Évaluer l'efficacité des plans de traitement et les modifier en conséquence
  • Communiquer avec le médecin du patient et d'autres professionnels de la santé au sujet des difficultés qu'éprouve le patient, de ses besoins et de ses progrès
  • Compléter des dossiers cliniques et statistiques, incluant, entre autres, les données recueillies lors de l'évaluation, les problèmes physiothérapiques identifiés, les solutions apportées, les progrès remarqués, l'évaluation à la fin du traitement et les recommandations faites au patient
  • Consulter d'autres professionnels de la santé
  • Élaborer et exécuter des programmes pour promouvoir la santé des patients, des employés et de la collectivité
  • Effectuer, si nécessaire, des recherches en physiothérapie
  • Fournir, au besoin, des services de consultation et d'éducation
  • Rédiger des rapports et tenir un dossier personnalisé pour chaque personne
  • Enseigner aux personnes concernées et à leur famille les exercices à effectuer à la maison
  • Effectuer ou collaborer à la gestion, l'enseignement et la recherche

Les physiothérapeutes peuvent exercer leur profession dans des domaines cliniques tels que la neurologie, l'oncologie, la rhumatologie, l'orthopédie, l'obstétrique, la pédiatrie, la gériatrie, ou dans le traitement physique des patients qui souffrent d'affections cardiovasculaires et cardiopulmonaires, de brûlures ou de blessures sportives ou encore dans le domaine de l'ergonomie.

Sources : offres du SPLA, Repères, Emploi Québec

Exigences

  • Formation complétée en physiothérapie
  • Membre en règle de l'OPPQ ou pouvant le devenir rapidement
  • Facilité à communiquer à l'oral et à l'écrit
  • Capacité de planifier, organiser et prioriser ses activités en gérant efficacement son temps
  • Bon jugement 
  • Initiative
  • Créativité
  • Capacité de s'adapter au changement
  • Capacité de travailler en équipe et de façon autonome
  • Capacité physique de faire le travail assigné
  • Adhésion aux principes d'éthique professionnelle, à la philosophie de gestion du Réseau et aux valeurs organisationnelles
  • Motivation
  • Dynamisme
  • Rigueur professionnelle
  • Intérêt pour le travail avec le public
  • Service client
  • Leadership
  • Sens des responsabilités

Sources : offres du SPLA

Conditions de travail

L'horaire de travail varie beaucoup d'une place à l'autre. Les emplois peuvent être à temps partiel, à temps plein, long terme ou temporaires. Le physiothérapeute travaille généralement de jour, parfois très tôt, et parfois en soirée. Il travaille souvent avec une équipe multidisciplinaire regroupant ergothérapeute, physiothérapeute, massothérapeute et médecin du sport.

Sources : offres du SPLA, Repères

Employeurs

  • Centres d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD)
  • Centres de jour et hôpitaux de jour
  • Centres de réadaptation physique
  • Centres de recherche et universités
  • Centres hospitaliers
  • Centres d'accueil
  • Cliniques privées
  • Cliniques médicales
  • Clubs sportifs
  • CLSC
  • Industries et entreprises
  • Organismes communautaires et paragouvernementaux
  • Résidences pour personnes âgées

Sources : offres du SPLA, Repères, Ordre professionnel de la physiothérapie du Québec, Faculté de médecine

Découvrez des entreprises qui recrutent à l'UL!

Cette section est réservée aux étudiants et aux diplômés.

Vous devez vous connecter :

S'inscrire Problèmes de connexion?

Perspectives d’emploi

Selon Emploi Québecles perspectives d'emploi pour l'ensemble du Québec seront favorables minimalement jusqu'en 2017.

Selon Emploi Avenir, les perspectives d'emploi dans cette profession sont bonnes. Au cours des dernières années, le nombre de physiothérapeutes a augmenté fortement. Cette croissance provient surtout des physiothérapeutes de pratique privée. Compte tenu du vieillissement de la population, de l'augmentation prévue des budgets gouvernementaux en matière de santé et de la sensibilisation accrue de la population face à la santé, leur nombre devrait continuer à augmenter fortement au cours des prochaines années.

Les débouchés proviendront en premier lieu de l'augmentation de l'emploi. Ils seront proportionnellement moins nombreux que les autres travailleurs à libérer des postes en raison de la retraite ou de promotions à des postes de gestion. En effet, on retrouve relativement peu de physiothérapeutes âgés de 55 ans et plus selon les donneés du recensement de 2006 (5 % des emplois par rapport à 15 % pour l'ensemble des professions). En outre, un certain nombre de physiothérapeutes accéderont à des postes de professeurs d'université.

Constat de votre conseiller en emploi

À venir...

Statistiques de placement

Statistiques de relance pour les diplômés de 2011 du baccalauréat en physiothérapie de l'Université Laval auprès des 68 finissants visés par l'enquête.

%
Taux de réponse 79,4
En emploi 85,2
En lien avec la formation 100
À temps plein 91,3
Taux de chômage 0
À la recherche d'emploi 0
Aux études 11,1

Durée de la recherche d'emploi : 1 semaine

Source : ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur 

Données salariales

Selon Emploi Québec (2012-2014), le salaire horaire...

  • minimum moyen brut est de 18 $,
  • médian moyen brut est de 29 $,
  • maximum moyen brut est de 41 $.

D'après Emploi Avenir, voici les données salariales des physiothérapeutes.

Revenu d'emploi annuel moyen Physiothérapeutes
À temps plein et à l'année 57,5 %
Moyen 54 800 $
0 à 12 999 $ 6,4 %
20 000 à 49 999 $ 31,5 %
50 000 $ et plus 62,1 %

Le salaire hebdomadaire des titulaires d’un baccalauréat en physiothérapie de l’Université Laval (promotion 2011), pendant la semaine du 20 au 26 janvier 2013, était de 825 $ (La Relance, ministère de l'Éducation, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche).

Répartition de l’emploi selon la région

Régions Physiothérapeutes
Abitibi-Témiscamingue 1,5 %
Bas-Saint-Laurent 1,7 %
Capitale-Nationale 11,9 %
Centre-du-Québec 2,1 %
Chaudière-Appalaches 5,1 %
Côte-Nord et Nord-du-Québec 0,9 %
Estrie 4,4 %
Gaspésie--Îles-de-la-Madeleine 1,1 %
Lanaudière 6,3 %
Laurentides 7,9 %
Laval 4,9 %
Mauricie 3,6 %
Montérégie 17,2 %
Montréal 21,9 %
Outaouais 6,2 %
Saguenay--Lac-Saint-Jean 3,3 %

Source : Emploi Avenir

Critères d’admissibilité à la profession

Pour exercer cette profession, il faut être membre de l'Ordre professionnel de la physiothérapie du Québec. Les conditions d'admission à l'Ordre sont décrites dans le site Web.

;