Au travail, ça roule? YWCA SNC Lavalin EMCO CMI STGenetics Systematix La Ruée vers le Nord TD Sureté du Québec Revenu Québec Nurun Teraxion EXP Financière Liberté 55 LGS YMCA Enterprise CGI Metro Agnico Eagle Forum Jeunesse CRHA Optel Vision SFL Comité sectoriel de main-d'œuvre de l'industrie des mines Lafarge Groupe Touchette
Logo Université Laval Logo Université Laval

Analyse de marché en comptabilité

Mise à jour : septembre 2016

Présentation du programme

B.A.A. spécialisé en comptabilité

Vous acquerrez des habiletés pour planifier, diriger et contrôler de façon stratégique les affaires financières afin d'assurer une saine gestion de la performance financière de l'organisation. Vous maîtriserez tous les aspects de la gestion de l'entreprise afin d'être en mesure de participer à l'élaboration et au suivi de ses objectifs, de ses politiques et de sa stratégie globale. Vous apprendrez également à planifier et à gérer des projets. Seuls les étudiants qui ont choisi cette concentration peuvent suivre le diplôme d'études supérieures spécialisées (DESS) en comptabilité qui prépare aux examens de l'Ordre des comptables professionnels agréés en vue de l'obtention du titre CPA.

Source : Université Laval

DESS en comptabilité

Ce programme a pour objectif de vous permettre de réviser, d'intégrer et d'approfondir vos compétences dans les domaines de l'information financière, la stratégie et gouvernance; la comptabilité de gestion, la vérification et certification; la finance et la fiscalité. Il vous permet de satisfaire en partie aux conditions supplémentaires de l'Ordre des CPA du Québec en étant équivalent au programme de formation professionnelle de l'Ordre. Les autres conditions sont le stage et la réussite de l'Examen final commun (EFC). Ce programme est accessible aux titulaires d'un baccalauréat ou d'un diplôme équivalent en administration, concentration comptabilité, reconnu par l'Ordre. L'étudiant qui ne détient pas l'un des diplômes reconnus doit obtenir l'équivalence du baccalauréat reconnu québécois, soit le diplôme équivalent donnant ouverture au permis de l'Ordre selon le Code des professions (article 184). 

Les étudiants étrangers ou détenteurs d'une formation de 1er cycle dans un domaine autre que la comptabilité doivent faire une mise à niveau avant d'être admis dans ce programme. Pour connaître les étapes à suivre pour obtenir le titre comptable CPA au Québec, nous vous invitons à consulter la section Devenez CPA dans le site de l'École de comptabilité.

Source : Université Laval

Visionnez une vidéo sur la présentation du cheminement en comptabilité.

Notez qu'il existe une passerelle DESS vers MBA en comptabilité, au moins 24 crédits du DESS sont reconnus dans le programme de MBA. À cet effet, consultez la grille de cheminement Baccalauréat - DESS - MBA en comptabilité : les 5 étapes obligatoires à réussir pour devenir CPA ou CPA auditeur à FSA ULaval.

Titres de postes

  • Administrateur de fonds
  • Agent ou conseiller en gestion financière
  • Analyste en coût de revient
  • Analyste financier
  • Auditeur externe
  • Auditeur interne
  • Chef de service (comptabilité, recouvrement, gestion de l'inventaire, ressources matérielles, gestion de la paie, etc.)
  • Comptable CPA
  • Comptable en management
  • Contrôleur 
  • Fiscaliste
  • Vérificateur 

Sources : Répertoire des carrières en gestion par spécialisation, SPLA, Repère

Fonctions

Les 38 000 comptables professionnels agréés que compte le Québec sont actifs dans tous les secteurs de l'économie. Les CPA exercent en entreprise, en cabinet, dans le secteur public ou dans l'enseignement.

Les CPA et la pratique comptable

Bon nombre de CPA travaillent dans un cabinet ou à titre de praticien seul. Dans le cadre de leur travail, ils peuvent être appelés à fournir des services et des conseils dans les domaines de la comptabilité et des affaires, par exemple, en certification, en fiscalité et taxes à la consommation, en présentation de l'information financière, en technologies de l'information, en planification financière, en évaluation et redressement d'entreprises, en insolvabilité et en juricomptabilité.

Les CPA et la comptabilité publique

En vertu de la Loi sur les comptables professionnels agréés, la comptabilité publique est l'activité réservée aux CPA. Cette activité consiste à exprimer une opinion visant à donner un niveau d'assurance à un état financier ou à toute autre information liée à cet état financier, c'est-à-dire effectuer une mission de certification -- soit une mission d'audit ou une mission d'examen -- et émettre des rapports spéciaux. La comptabilité publique comprend également les missions de compilation qui ne sont pas destinées exclusivement à des fins internes et qui mènent à la délivrance d'un avis au lecteur.

Les CPA et le management

Toutes les entreprises, ou presque, font appel au leadership stratégique des CPA. Les CPA apportent valeur ajoutée et crédibilité à leur gestion. Ils gèrent les finances et la trésorerie, élaborent des politiques financières et administratives, analysent l'information et assurent la gestion de systèmes d'information. Grâce à leur vision d'ensemble de l'organisation et à leur maîtrise des pratiques de pointe en management, de nombreux CPA occupent des postes-clés dans les organisations, que ce soit à titre de président et chef de la direction ou de chef des finances.

Les CPA dans le secteur public

L'expertise des CPA est essentielle à tous les paliers gouvernementaux pour guider la planification financière et assurer le contrôle des finances. Outre le vérificateur général provincial qui est toujours un comptable professionnel agréé, les différents ministères, les sociétés d'État et divers organismes emploient des CPA comme hauts fonctionnaires, vérificateurs internes ou analystes financiers. Certains deviennent ministres et sous-ministres et sont en mesure de proposer et de mettre en oeuvre des solutions nouvelles pour accroître la performance des institutions publiques.

Les CPA dans l'enseignement

De nombreux comptables professionnels agréés apportent une contribution précieuse à la société en enseignant aux futurs leaders ce qu'ils doivent savoir, notamment dans les domaines de la comptabilité, de la fiscalité, de la finance, du management, des valeurs et de l'éthique. Ce sont eux qui permettent aux sciences comptables de progresser dans des domaines novateurs.

Source : site de l'Ordre des CPA

Quelques exemples de postes

La formation en comptabilité offre plusieurs possibilités d'emploi aussi variées que nombreuses. Généralement, les postes qui suivent demandent des études universitaires en comptabilité ou un titre de CPA en voie d'obtention.

Auditeur externe

Il s'agit du seul poste pouvant mener à l'obtention du permis de comptabilité publique (titre de CPA auditeur).

L'auditeur externe visite de nombreux clients afin d'effectuer des mandats de certification, soit des missions d'audit et d'examens, et ainsi donner une assurance sur les états financiers des entreprises et des organisations. Il peut également effectuer des missions de compilation. Selon les cabinets, l'auditeur externe est parfois appelé à produire les déclarations d'impôt des particuliers et des entreprises.

Fonctions :

  • Participer à des missions d'audit
  • Participer à des missions d'examen
  • Effectuer des missions de compilation
  • Produire des rapports d'impôt pour des particuliers
  • Produire des rapports d'impôt pour des sociétés

Postes similaires : chargé de mission, vérificateur, stagiaire en audit, auditeur.

Auditeur interne

En entreprise ou dans le secteur public, mais au sein d'organisations d'envergure, l'auditeur interne est responsable d'élaborer les stratégies d'audit sur les risques dans le but de contribuer à renforcer et à améliorer les processus de gouvernance, de contrôle et de gestion de l'employeur.

Fonctions :

  • Identifier les risques liés aux processus financiers et opérationnels
  • Concevoir les programmes d'audit en tenant compte de l'évolution des normes d'audit
  • Vérifier l'efficacité et l'efficience des contrôles internes
  • Rédiger les rapports d'audit interne
  • Assurer la sécurité de l'information
  • Soutenir les personnes responsables des contrôles dans les divers départements

Postes similaires : vérificateur interne, analyste/conseiller en contrôle interne

Contrôleur

En entreprise ou dans le secteur public, le contrôleur s'assure de la qualité en matière d'information financière et collabore à la comptabilité de gestion de l'entreprise. Il supervise l'ensemble des employés dans le service de la comptabilité et assure la reddition de compte à la haute direction. Le contrôleur relève généralement du vice-président des finances ou du président et chef de la direction de l'organisation.

Fonctions :

  • Gérer le processus complet du cycle comptable
  • Coordonner la préparation des budgets
  • Coordonner la préparation des états financiers périodiques et annuels
  • Analyser les états financiers et les expliquer à la haute direction
  • Proposer de nouvelles stratégies afin d'améliorer la rentabilité de l'entreprise
  • Assurer la mise en place et le suivi des contrôles internes
  • Gérer les activités de nature fiscale et de conformité gouvernementale
  • Préparer le dossier d'audit pour les auditeurs externes
  • Superviser le personnel à la comptabilité, par exemple les commis/techniciens comptables

Postes similaires : contrôleur de gestion, contrôleur financier, aide-contrôleur

Analyste financier

En entreprise ou dans le secteur public, l'analyste, relevant du contrôleur, s'assure de la qualité en matière d'information financière et collabore à la comptabilité de gestion de l'entreprise.

Fonctions :

  • Préparer les états financiers et assurer leur exactitude
  • Élaborer et analyser les budgets et les prévisions financières
  • Effectuer le suivi des indicateurs de performance et expliquer les écarts
  • Contribuer au développement des systèmes d'information comptable
  • Effectuer les écritures de journal de fin de mois et d'année
  • Collaborer avec les auditeurs externes lors du processus d'audit annuel
  • Préparer, analyser et concevoir des rapports sur les mesures opérationnelles et financières

Postes similaires : analyste comptable, analyste en prix de revient, conseiller budgétaire

Fiscaliste

En cabinet ou dans une grande entreprise, le fiscaliste effectue les impôts des particuliers, des sociétés et des fiducies. Il effectue également de la planification fiscale, par exemple, en créant des fiducies ou en opérant des gels successoraux. Dans le cas des impôts des sociétés, le fiscaliste a une vue d'ensemble de la situation financière de l'organisation et détermine la structure fiscale optimale afin de minimiser la facture fiscale tout en respectant la loi. Le fiscaliste peut être amené à travailler sur des mandats internationaux en appliquant des lois fiscales d'autres pays. Toutefois, le stage CPA doit contenir une proportion importante de fiscalité canadienne.

Fonctions :

  • Réaliser des mandats en fiscalité canadienne incluant la documentation, la rédaction d'opinion et la réalisation de mandats de conformité en analysant les états financiers
  • Réviser des déclarations de revenus et autres formulaires pour les sociétés, les particuliers et les fiducies
  • Effectuer des recherches sur des questions spécialisées en fiscalité et proposer des solutions appropriées
  • Rédiger des documents fiscaux destinés à la clientèle et aux employés de la firme

Postes similaires : conseiller principal en fiscalité, conseiller en fiscalité, directeur en fiscalité

Agent de gestion financière

Dans le secteur public, l'agent de la gestion financière relève des gestionnaires administratifs et réalise différentes activités liées à la planification, à l'organisation, à la coordination, au contrôle et au traitement des données budgétaires, financières ou comptables. 

Fonctions :

  • Analyser le suivi des dépenses et du budget
  • Préparer les états financiers, mensuels et annuels
  • Préparer les analyses requises par le vérificateur général
  • Réaliser des opérations comptables
  • Contrôler et analyser les politiques de réduction des dépenses
  • Participer au projet d'implantation de système comptable

Postes similaires : conseiller en ressource financière, agent de recherche et de planification socioéconomique

Agent de la gestion financière à Revenu Québec

L'agent de la gestion financière à Revenu Québec effectue des vérifications fiscales chez les différents paliers de contribuables opérant au Québec, autant pour les entreprises que pour les particuliers. Les activités de vérification s'effectuent dans les organisations, au siège social ou aux places d'affaires importantes. 

Fonctions :

  • Évaluer le niveau de risque de l'entreprise auditée
  • Organiser la cueillette d'information sur le système comptable et négocier l'accès aux fichiers informatiques de l'entreprise
  • Déterminer les procédés de vérification et développer les méthodes de travail
  • Analyser les registres comptables et les pièces justificatives selon diverses méthodes d'audit
  • Identifier les anomalies et les possibilités de litiges et d'impacts fiscaux et obtenir une interprétation légale
  • Analyser les mémoires présentés par les avocats, les fiscalistes, les CPA et s'y référer lors de l'audit des entreprises

Postes similaires : conseiller en vérification fiscale, agent à l'Agence du revenu du Canada

Source : Ordre des CPA du Québec

Vous pouvez aussi consulter le Répertoire des carrières en gestion par spécialisation dans lequel vous trouverez d'autres exemples de postes et de tâches.

Exigences

Voici les compétences habilitantes et les compétences techniques nécessaires à l'obtention du titre de CPA, selon la grille de compétences des comptables professionnels agréés.

Compétences habilitantes

Comportement professionnel et éthique

Confronté à des situations ambiguës, à des conflits d'intérêts et à la nécessité de protéger l'intérêt public, le CPA se comporte avec honnêteté, intégrité, crédibilité, confiance en soi et indépendance. Au-delà de l'adhésion aux règles de déontologie, le CPA adopte un comportement éthique exemplaire qui rehausse la réputation de la profession.

  • Utiliser un processus de raisonnement éthique
  • Adopter les valeurs de la profession
  • Conserver une orientation parties prenantes
  • Respecter les lois, les normes professionnelles et les politiques dans l'exercice de son jugement professionnel

Résolution de problèmes et prise de décisions

Le CPA possède de solides compétences en analyse et en résolution de problèmes, une grande capacité d'innovation et de synthèse, et l'aptitude à lier les éléments d'un tout et à décomposer un tout en ses éléments, à identifier et à gérer les priorités, et à adopter une vision d'ensemble pour parvenir à recommander une solution.

  • Faire preuve de cohérence dans l'exercice du jugement professionnel aux fins de la résolution de problèmes et de la prise de décisions

Communication (écrite et orale)

Le CPA doit communiquer efficacement en écoutant, en comprenant, en parlant et en rédigeant avec clarté, et en maîtrisant l'art de la persuasion et de la négociation. Il doit pouvoir communiquer clairement des notions complexes à tous les échelons de l'entité.

  • Obtenir de l'information exacte et pertinente grâce à l'écoute, aux entrevues et à la discussion
  • Écrire et s'exprimer de manière à mettre en valeur le travail effectué
  • Adapter les communications aux besoins des utilisateurs

Autonomie

Le CPA doit montrer sa capacité à gérer sa propre performance, à réfléchir, à rechercher la rétroaction et à en tenir compte pour améliorer son comportement, ainsi qu'à reconnaître ses limites et à demander conseil au besoin.

  • Surveiller et améliorer son rendement au travail
  • S'investir dans son perfectionnement professionnel
  • Reconnaître les limites de ses compétences professionnelles

Travail en équipe et leadership

Le CPA a la capacité de constituer et de diriger des équipes, ainsi que de travailler au sein d'équipes. Il doit développer des compétences relatives à l'établissement d'objectifs, à la planification et à l'organisation, à la collaboration, à la gestion des processus et à la gestion de conflits. Il doit aussi savoir faire preuve d'empathie et de souplesse, et savoir donner suite à la rétroaction.

  • Établir et gérer efficacement les équipes et les projets
  • Travailler efficacement en équipe

Les compétences techniques

Information financière : ce domaine de compétences couvre le rôle de l'information financière, l'application de référentiels d'information financière, la présentation des opérations courantes et non courantes dans différentes situations, ainsi que la compréhension du rôle que jouent le contrôle interne, la fiscalité et la finance dans le contexte de l'information financière.

Stratégie et gouvernance : ce domaine de compétences couvre le rôle de la gouvernance dans l'organisation, ainsi que la formulation de stratégies, la conversion de ces stratégies en objectifs et plans d'action spécifiques, et la mise en oeuvre de ces plans d'action.

Comptabilité de gestion (ou comptabilité de management) : ce domaine de compétences couvre l'identification des besoins en information de gestion et l'élaboration des systèmes nécessaires pour répondre à ces besoins; la planification, l'établissement de prévisions, l'établissement de budgets et la gestion des coûts et des produits d'exploitation d'une entité; et les systèmes d'évaluation de la performance.

Audit et certification : ce domaine de compétences couvre le renforcement de la fiabilité de l'information au moyen d'activités internes, telles que le contrôle interne, l'audit interne et l'audit intégré, et de services de certification externes, tels que l'audit, fournis par des tiers.

Finance : ce domaine de compétences couvre l'analyse et la planification financières, la gestion de la trésorerie, l'établissement du budget des investissements, l'évaluation d'entreprises et les opérations de finance d'entreprise.

Fiscalité : ce domaine de compétences couvre l'observation fiscale et la production de déclarations fiscales, la planification fiscale et les stratégies de mise en oeuvre pour les sociétés et les particuliers, et la compréhension des processus administratifs du fisc canadien.

Source : Grille de compétences des comptables professionnels agréés - comprendre les compétences nécessaires à l'obtention du titre de CPA

Voici quelques qualités personnelles exigées selon le Répertoire des carrières en gestion :

  • Autonomie
  • Leadership
  • Persuasion
  • Sens de l'organisation
  • Facilité à communiquer
  • Sens des responsabilités
  • Courtoisie
  • Esprit de synthèse
  • Polyvalence
  • Discipline
  • Sens de l'observation
  • Curiosité intellectuelle
  • Entregent
  • Discrétion
  • Rigueur
  • Diplomatie
  • Esprit d'équipe
  • Esprit d'analyse
  • Esprit critique
  • Facilité d'adaptation

Source : Répertoire des carrières en gestion par spécialisation

Employeurs

  • Cabinets d'experts comptables
  • Gouvernement
  • Grandes entreprises
  • PME
  • Industries diverses
  • Institutions financières
  • Municipalités
  • Travail autonome

Source : Répertoire des carrières en gestion par spécialisation, SPLA, Repères

Découvrez des entreprises qui recrutent à l'UL!

Cette section est réservée aux étudiants et aux diplômés.

Vous devez vous connecter :

S'inscrire Problèmes de connexion?

Perspectives d’emploi

Selon l'Ordre des CPA, les perspectives générales d'embauche pour le Québec sont positives. L'augmentation de l'activité économique dans les secteurs de la construction et de l'ingénierie génère une demande pour des comptables qui peuvent aider à soutenir ces initiatives. Les secteurs financier, bancaire, minier et manufacturier sont ceux qui connaissent la plus grande demande de personnel, en plus de la gestion immobilière et de la distribution. La certification la plus recherchée dans la province est celle de CPA, laquelle unifie les titres de CA, de CMA et de CGA. De plus, les candidats expérimentés et bilingues peuvent s'attendre à obtenir d'autres formes supplémentaires importantes de rémunération. Les entreprises sont à la recherche d'analystes financiers, de contrôleurs, de vérificateurs internes, d'analystes en prix de revient et de spécialistes au service de la paie, au crédit et au recouvrement. Le recrutement de personnel temporaire est aussi en croissance dans la province. Les analystes financiers intérimaires ont notamment un profil demandé.

Voici, de façon plus précise, les perspectives d'emploi des diverses professions présentées précédemment et apparentées à la formation en comptabilité. Nos sources proviennent d'une part d'Emploi-Québec (Scénario 2015-2019) et d'autre part d'Emploi-Avenir Québec de Service Canada (Scénario 2014-2018).

Vérificateurs et comptables (CNP : 1111)
(Autres appellations dans cette catégorie selon la Classification nationale des professions (CNP) : CPA, fiscalistes, contrôleurs, stagiaires CPA, chefs de la comptabilité, etc.)

Selon Emploi-Québec, cette profession figure parmi les plus en demande actuellement dans l'ensemble du Québec. Les perspectives 2015-2019 sont donc favorables pour toutes les régions du Québec.

Selon Emploi-Avenir Québec de Service Canada, les perspectives d'emploi dans cette profession sont bonnes également.

Précision : Les membres de l'Ordre des CPA ne sont pas tous membres de la profession « vérificateurs et comptables » de la Classification nationale des professions (CNP). En effet, une bonne proportion des membres de cet ordre exercent des fonctions dans d'autres professions de la CNP : analystes financiers (1112), gestionnaires (professions dont le code commence par « 0 »), directeurs ou vice-présidents des finances, etc. À l'inverse, une personne peut très bien porter le titre de « comptable » et exercer la plupart des tâches propres à cette profession, sauf celles liées à la vérification, sans être membre de l'Ordre. Il faudrait donc éviter de confondre les données et caractéristiques relatives à cette profession avec celles publiées par l'Ordre.

Les débouchés proviendront en premier lieu des besoins de remplacement des comptables et vérificateurs qui prendront leur retraite ou qui obtiendront des mutations et des promotions et, dans une bien moindre mesure, de l'augmentation de l'emploi. La situation sur le marché du travail des diplômés des baccalauréats en comptabilité et en sciences comptables est nettement meilleure que celle de l'ensemble des bacheliers.

La demande est toujours très forte pour les vérificateurs et comptables membres des ordres professionnels, tandis qu'elle est faible pour les vérificateurs et comptables non membres des ordres.

Distinctions à faire entre vérificateurs et comptables non membres de l'Ordre

Vérificateurs

Le travail traditionnel des services de comptabilité (vérification, certification, compilation, examen, tenue de livres et services de paye) et des services fiscaux (préparation de déclarations de revenus, planification et consultation fiscales, autres services fiscaux) représente encore environ 85 % des revenus des firmes de l'industrie des services de comptabilité, de préparation des déclarations de revenus, de tenue de livres et de paye, selon les données de Statistique Canada.

Toujours selon les données de Statistique Canada, les revenus d'exploitation réels (après inflation) de l'industrie des services de comptabilité, de préparation des déclarations de revenus, de tenue de livres et de paye, ont augmenté plus rapidement que la croissance de l'économie depuis une dizaine d'années. Ce niveau élevé de croissance s'explique en partie par la hausse de la demande de services comptables, mais aussi par le mouvement d'impartition de ces fonctions par les entreprises. En effet, quand une entreprise impartit ses services comptables et son service de paye à une firme spécialisée, cela entraîne un déplacement des employés de l'industrie d'origine vers celle des services de comptabilité, de préparation des déclarations de revenus, de tenue de livres et de paye. D'ailleurs, la proportion de comptables travaillant dans les industries des services juridiques, de comptabilité, d'architecture, de génie, de prospection et de design est passée d'environ 30 % au début des années 1990 à 43 % de 2011 à 2013, selon les données de l'Enquête sur la population active de Statistique Canada. Cela dit, ce mouvement d'impartition ralentit depuis quelques années et devrait donc moins se faire sentir à l'avenir. En effet, il reste beaucoup moins d'entreprises susceptibles d'impartir ces services, car la plupart l'ont déjà fait.

Les vérificateurs (que le Code des professions du Québec appelle « auditeurs ») s'occupent de plus en plus des systèmes plutôt que des données. Ils ont à vérifier la fiabilité et la sécurité des systèmes ainsi que la confidentialité des données. Le vérificateur peut avoir à produire des attestations portant sur les saines pratiques de gestion des entreprises : sécurité des opérations, viabilité des organisations, protection de l'environnement, efficacité des contrôles internes, valeur de l'équipe de direction, évaluation des risques, etc.

Pour accéder à cette profession, il faut être membre de l'Ordre des CPA. L'accréditation auprès de l'Institut des vérificateurs internes peut être exigée parfois pour cette profession.

Comptables non membres de l'Ordre des CPA

Mis à part l'exercice de la comptabilité publique (vérification), les tâches liées à la comptabilité ne sont pas réglementées. De même, l'utilisation du titre professionnel « comptable » est autorisée si ce titre n'est pas accompagné des qualificatifs réservés aux membres de l'Ordre des CPA. Nombre d'entreprises préfèrent embaucher à moindre coût pour ces tâches des personnes qui connaissent bien la comptabilité, mais qui ne sont pas membres de l'Ordre.

Ces comptables peuvent être titulaires d'un baccalauréat ou d'un certificat universitaire en comptabilité ou en administration, ou d'un diplôme d'études collégiales (DEC) en comptabilité. Selon les données des recensements et de l'Enquête nationale auprès des ménages, ils représentaient en 2011 entre 40 % et 50 % des vérificateurs et comptables. En effet, à peine 63 % des vérificateurs et comptables étaient titulaires d'au moins d'un baccalauréat en 2011. En plus, si le fait d'être titulaire d'au moins un baccalauréat est une condition essentielle pour être membre de l'Ordre des CPA, elle n'est pas suffisante. Il faut en plus réussir des examens (voir la section « Information complémentaire »). La proportion des vérificateurs et comptables titulaires d'au moins un baccalauréat était toutefois en hausse très nette en 1991 et 2011 (de 47 % à 63 %), ce qui laisse penser que le nombre de comptables non membres de l'Ordre a tendance à diminuer. Cette tendance s'observe encore plus fortement lorsqu'on compare les données de l'Ordre professionnel à celles de l'Enquête sur la population active de Statistique Canada. Bien qu'il soit délicat de comparer de telles données, il est malgré tout intéressant de constater que le ratio « membres de l'Ordre » et « vérificateurs et comptables » est passé d'environ 50 % au début des années 1990 à plus de 70 % depuis une dizaine d'années, et même à plus de 75 % de 2011 à 2013.

Ce mouvement important est accompagné d'une forte croissance du nombre de commis à la comptabilité (voir 1431) et, dans une moindre mesure, des teneurs de livres (voir 1231). Cette évolution professionnelle semble s'expliquer principalement par deux facteurs. Premièrement, l'informatisation de la comptabilité et la disponibilité de logiciels sans cesse plus performants permettent aux commis à la comptabilité de réaliser de plus en plus d'activités auparavant faites par les comptables. Deuxièmement, comme les tâches des vérificateurs et comptables se diversifient considérablement, les exigences des employeurs sont en hausse. Cela favorise nettement la demande de comptables membres de l'Ordre et défavorise la demande de comptables non membres de l'Ordre.

Lorsque l'appartenance à un ordre professionnel n'est pas obligatoire, les employeurs exigent habituellement un baccalauréat en comptabilité, en sciences comptables ou en administration des affaires, ou alors un certificat universitaire en comptabilité ou en administration, ou un diplôme d'études collégiales (DEC) en techniques de comptabilité et de gestion, jumelé à une vaste expérience dans des professions liées à la comptabilité, tels commis à la comptabilité (voir 1431) et teneur de livres (voir 1231).

Source : Emploi-Avenir Québec

Analystes financiers et analystes en placements (code CNP 1112)
(Autres appellations : analystes financiers de coûts de revient, conseiller en analyse financière, etc.)

Selon Emploi-Québec, les perspectives d'emploi dans cette profession sont favorables.

Selon Emploi-Avenir Québec de Service Canada, les perspectives d'emploi dans cette profession sont bonnes. Le nombre d'analystes financiers et d'analystes en placements devrait augmenter fortement au cours des prochaines années. Par contre, le taux prévu de retraite dans cette profession est nettement moins élevé que pour l'ensemble des professions. La multiplication des véhicules financiers disponibles et la grande diversité des sources d'information financière encouragent les investisseurs institutionnels, les entreprises et, dans une moindre mesure, les investisseurs privés à rechercher des conseils de professionnels experts dans l'analyse financière.

Agents financiers (code CNP 1114)
(Autres appellations : agents de gestion financière, administrateurs de fonds, planificateurs financiers, conseillers financiers)

Selon Emploi-Québec, les perspectives d'emploi dans cette profession sont favorables.

Selon Emploi-Avenir Québec de Service Canada, les perspectives d'emploi dans cette profession sont bonnes. Le nombre d'autres agents financiers a augmenté fortement jusqu'au début des années 2000, puis un peu moins rapidement par la suite. La multiplication des véhicules financiers, le vieillissement de la population, la réorganisation des services bancaires et la hausse de la valeur des placements expliquent en grande partie cette croissance. Étant donné que les tendances plus récentes devraient se maintenir, on prévoit que le nombre d'agents financiers augmentera de façon notable au cours des prochaines années.

Constat de votre conseiller en emploi

CPA auditeur

Pour les étudiants qui souhaitent obtenir le titre de CPA auditeur, un recrutement CPA est organisé par le Comité CPA en collaboration avec l'Ordre des comptables professionnels agréés chaque automne au cours des mois de septembre et octobre. Ce recrutement structuré permet à plusieurs cabinets de se déplacer sur le campus afin de rencontrer les étudiants et ainsi pourvoir leur besoin de stagiaires : le stage d'été du BAA, le stage (non crédité) du DESS en comptabilité ainsi que le stage de pratique professionnelle de deux ans exigé par l'Ordre des CPA.

Le SPLA accompagne les étudiants dans ce recrutement. Que ce soit par le biais d'une formation spécialisée, de rencontres individuelles avec un conseiller en emploi pour de l'information sur les activités de recrutement, la rédaction du formulaire ACSEE, la préparation pour les entrevues, etc.

Bien que ce recrutement ait pour objectif de rassembler plusieurs cabinets importants de la région de Québec, il n'en demeure pas moins qu'il existe un grand nombre de cabinets qui recrutent des stagiaires en dehors de cette activité, et ce, tout au long de l'année. Le recrutement CPA n'est donc pas la seule porte d'entrée pour l'obtention d'un stage en cabinet afin d'accéder au titre de CPA auditeur. L'Ordre des CPA met également à la disposition des étudiants une liste des cabinets avec le cheminement préapprouvé.

CPA

La carrière d'un CPA est très diversifiée. Bien que le marché du travail en comptabilité soit différent en audit qu'en entreprise, les perspectives d'emploi dans ces deux domaines sont très bonnes. Par contre, le mode de recrutement diffère. En effet, comme les entreprises ou les organismes qui recrutent des CPA ont des besoins d'embauche moins importants que les cabinets, ils sont moins présents dans les activités de réseautage ou de carrière. Par le fait même, les stratégies de recherche d'emploi afin de devenir CPA en entreprise sont quelque peu différentes; cela ne veut pas dire qu'il y en a moins pour autant. Des occasions se présentent tout au long de l'année. Majoritairement, les postes sont pourvus par l'affichage d'offres d'emploi ou en majorité dans le marché caché (démarches personnes et réseau de contacts).

Votre conseiller en emploi de la zone de service SPLA en sciences de l'administration peut vous aider dans vos démarches de recherche d'emploi ou de stage. Votre choix d'employeurs doit donc être basé sur vos intérêts en comptabilité ou pour un secteur d'activité, par exemple. Éventuellement, l'Ordre des CPA souhaite organiser un recrutement comptable destiné aux entreprises. Une première édition a eu lieu à l'hiver 2016 et d'autres développements sont à venir. Suivez l'information dans le site de l'Ordre des CPA ou sur la page Facebook du Comité CPA de l'Université Laval.

Marie-Hélène Larouche, conseillère en emploi

Statistiques de placement

Selon l'enquête Relance-FSA menée à l'automne 2015 qui visait les diplômés de la Faculté des sciences de l'administration de l'Université Laval des 4 dernières années, les diplômés du baccalauréat en administration des affaires, cheminement spécialisé en comptabilité de 2011-2015 connaissaient la situation suivante en 2015 (taux de réponse de 14 %) : 79 % en emploi.

Selon l'enquête La Relance du ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur, les diplômés du baccalauréat en sciences de l'administration, spécialisation comptabilité de 2013 connaissaient la situation suivante en 2015 (taux de réponse de 61,2 %) :

  • En emploi : 84,7 %
  • À temps plein : 96,6 %
  • En lien avec la formation : 85,6 %
  • Taux de chômage : 4,2 %

Selon l'enquête La Relance du ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur, les diplômés de la maîtrise en sciences de l'administration, spécialisation comptabilité de 2013 connaissaient la situation suivante en 2015 (taux de réponse de 67,7 %) :

  • En emploi : 81 %
  • À temps plein : 100 %
  • En lien avec la formation : 88,2 %
  • Taux de chômage : 10,5 %

Données salariales

Selon l'enquête Relance-FSA menée à l'automne 2015 qui visait les diplômés de la Faculté des sciences de l'administration de l'Université Laval des 4 dernières années, les diplômés du baccalauréat en administration des affaires, cheminement spécialisé en comptabilité, de 2011-2015 connaissaient la situation suivante en 2015 : un salaire annuel moyen de 41 600 $ (taux de réponse : 14 %).

Selon l'enquête La Relance du ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur, les diplômés du baccalauréat en sciences de l'administration, spécialisation comptabilité de 2013 connaissaient la situation suivante en 2015 : salaire hebdomadaire brut moyen de 891 $ (taux de réponse de 61,2 %).

Selon l'enquête La Relance du ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur, les diplômés de la maîtrise en sciences de l'administration, spécialisation comptabilité de 2013 connaissaient la situation suivante en 2015 : salaire hebdomadaire brut moyen : 1175 $ (taux de réponse : 67,7 %).

En juin et juillet 2015, CPA Canada et les organisations comptables provinciales ont mené un sondage sur la rémunération des comptables professionnels dans l'ensemble du Canada. Consultez le Rapport sommaire pour le Québec.

Le guide salarial 2016 de Robert Half s'avère un outil précieux. Il présente des données sur les salaires de départ moyens pour une vaste gamme de postes dans les domaines de la comptabilité, de la finance et des services financiers et offre également un survol des tendances en embauche et gestion.

Visitez le Centre salarial de Robert Half Finance et comptabilité.

Pour la profession de vérificateurs et comptables, selon Emploi-Québec, le salaire horaire estimé au Québec entre 2013 et 2015 était :

  • minimum : 18,00 $
  • médian : 28,57 $
  • maximum : 48,35 $

Selon Repères (2013), le salaire annuel minimum moyen se situait entre 38 000 $ et 42 999 $ alors que le salaire maximum moyen se situait entre 125 000 $ et 400 000 $.

Pour les analystes financiers et les analystes en placements, selon Emploi-Québec, le salaire horaire estimé au Québec entre 2013 et 2015 était :

  • minimum : 19,49 $
  • médian : 32,81 $
  • maximum : 51,28 $

Selon Repères (2015), le salaire minimum moyen se situait entre 38 000 $ et 42 999 $ alors que le salaire maximum moyen se situait entre 100 000 $ et 124 999 $.

Critères d’admissibilité à la profession

Informations sur les titres professionnels

Depuis 2012, les trois ordres comptables du Québec (CA, CGA, CMA) se sont regroupés au sein de l'Ordre des comptables professionnels agréés (CPA) du Québec. Reconnu mondialement, le titre de CPA offre des possibilités de carrière sans frontières dans les sphères d'activités liées à la comptabilité et à la finance. Devenir un professionnel CPA, c'est devenir un gestionnaire hautement qualifié!

Les personnes s'orientant vers la comptabilité commencent généralement leurs études universitaires par un baccalauréat en sciences comptables ou en administration des affaires, concentration comptabilité. Pour obtenir le titre de CPA, le candidat doit suivre par la suite le programme de formation professionnelle (PFP). Pour cela, il peut opter pour l'une des voies suivantes :

  • Suivre un programme universitaire de 2e cycle d'une durée de 12 à 16 mois (comportant de 24 à 30 crédits). Le DESS en comptabilité à l'Université Laval.
    OU
  • Suivre le programme national donné par l'Ordre des CPA d'une durée de 16 à 24 mois en ligne (avec encadrement personnalisé) et à temps partiel par les partenaires universitaires de l'Ordre.

Titres professionnels délivrés par l'Ordre des CPA

  • Pour les comptables : titre de comptable professionnel agréé (CPA)
  • Pour les auditeurs : titre de comptable professionnel agréé auditeur (CPA auditeur)

Il n'est pas obligatoire d'être membre de l'Ordre pour décrocher un emploi dans le domaine de la comptabilité en général. Cependant, le titre de CPA offre aux professionnels d'excellentes perspectives d'emploi en leur permettant notamment d'accéder à des postes décisionnels.

Toutefois, dans le cas des auditeurs, il est obligatoire de détenir le titre de CPA auditeur afin d'exercer la comptabilité publique. Ainsi, l'auditeur sera en mesure de certifier des états financiers.

Source : Guide d'information sur les parcours d'accès aux professions dans le secteur de la finance et de l'assurance

Pour en savoir plus sur le titre comptable CPA, sur le cheminement vers ce titre à FSA ULaval, ou pour avoir une vision plus éclairée à propos des CPA et de leur environnement de travail, consultez le site de la Faculté.

L'Institute of Internal Auditors octroie aussi le titre de CIA (Certified Internal Auditor).

Information complémentaire

Sites spécialisés en comptabilité

Ordre des comptables professionnels agréés du Québec
http://cpaquebec.ca/

Comptables professionnels agréés Canada
https://www.cpacanada.ca/fr

Association de planification fiscale et financière
http://www.apff.org/

Institut des auditeurs internes Canada
https://chapters.theiia.org/IIA%20Canada%20French/Pages/default.aspx

CFA Montréal
https://www.cfamontreal.org/

Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières
http://www.ocrcvm.ca/Pages/default.aspx

Institut québécois de planification financière
http://www.iqpf.org/index.fr.html

Ordre des adminsitrateurs agréés du Québec
http://www.adma.qc.ca/

Institut des fonds d'investissement du Canada
https://www.ific.ca/fr/

Autorité des marchés financiers
https://www.lautorite.qc.ca/

CISA
http://www.isaca.org/certification/cisa-certified-information-systems-auditor/pages/default.aspx

Sites de recherche d'emploi spécialisés

Jobwings
http://www.jobwings.com/fr/

Compta.ca
http://www.comptabilite.ca/fr/

Parcours de diplômés

Mélissa Gauvin, contrôleur corporatif, Chocolats Favoris

David Cantin, contrôleur coût de revient, Chocolats Favoris

;