Au travail, ça roule? LGS YMCA Enterprise CGI Metro Agnico Eagle Optel Vision SFL Comité sectoriel de main-d'œuvre de l'industrie des mines Lafarge SNC Lavalin EMCO Groupe Touchette CMI STGenetics Systematix TD Sureté du Québec Revenu Québec Nurun Teraxion EXP Financière Liberté 55 Promutuel Techno Conseil Amis-Maux La Capitale Service de la sécurité des télécommunications SUCO Dialog Insight Forces armées canadiennes Industrielle Alliance L'AMIE
Logo Université Laval Logo Université Laval

Analyse de marché en gestion urbaine et immobilière

Mise à jour : mars 2017

Présentation du programme

Ce programme vous permettra de développer des habiletés pour analyser l'efficacité et l'équité des instruments de financement des municipalités et des communautés métropolitaines. Vous apprendrez à réaliser des études de rentabilité, des évaluations foncières ainsi que des expertises urbaines et immobilières. Vous maîtriserez les techniques en évaluation immobilière ainsi qu'en analyse du rendement et du risque des investissements immobiliers.

Cheminement spécialisé en gestion urbaine et immobilière

Cette concentration vous prépare à passer l'examen d'admission de l'Ordre des évaluateurs agréés du Québec (OEAQ) en vue d'obtenir le titre d'évaluateur agréé (É. A.). Certifié par l'Institut canadien des évaluateurs (ICE), elle permet aussi d'obtenir les titres d'évaluateur résidentiel canadien (CRA) et d'évaluateur accrédité (AACI, P. App.). La réussite de certains cours de ce programme permet aussi de passer les trois examens du Global Risk Management Institute (GRMI) de New York en vue d'obtenir l'accréditation professionnelle Canadian Risk Management (CRM). Consultez les liens ci-dessous en fonction des titres que vous visez :

Source : site de l'Université Laval

Cheminement mixte en gestion urbaine et immobilière

Cette concentration répond en partie aux exigences de formation en vue d'obtenir le titre d'évaluateur agréé (É. A.). Certifié par l'Institut canadien des évaluateurs (ICE), elle permet aussi d'obtenir le titre d'évaluateur résidentiel canadien (CRA). Consultez les liens ci-dessous en fonction des titres que vous visez :

Source : site de l'Université Laval

Le certificat en gestion urbaine et immobilière

En complétant ce certificat, vous vous perfectionnerez dans le domaine des affaires urbaines et immobilières et pourriez obtenir, sous certaines conditions, les titres d'évaluateur résidentiel canadien (CRA) et d'évaluateur accrédité de l'Institut Canada (AACI P. App.) de l'Institut canadien des évaluateurs (ICE). Vous aurez aussi franchi un premier pas vers le titre professionnel d'évaluateur agréé (É. A.) de l'Ordre des évaluateurs agréés du Québec (OEAQ). Pour en savoir plus, consultez le site de la FSA ou communiquez avec la Direction des programmes de premier cycle.

Source : site de l'Université Laval

Visionnez une vidéo sur la présentation du cheminement en gestion urbaine et immobilière.

Titres de postes

  • Évaluateur agréé
  • Évaluateur stagiaire
  • Conseiller en évaluation
  • Évaluateur immobilier
  • Évaluateur commercial
  • Conseiller en gestion immobilière
  • Conseiller en location commerciale ou immobilière
  • Gestionnaire d'immeubles
  • Investisseur immobilier
  • Expert en financement immobilier (résidentiel et commercial)
  • Expert en gestion technique du bâtiment

Sources : Répertoire des carrières en gestion par spécialisation et données du SPLA

Fonctions

  • Évaluer les terrains, les bâtiments, les structures, la machinerie, l'équipement et les améliorations de propriété à des fins d'imposition de taxes, de financement et de planification régionale, avant la vente ou l'achat
  • Étudier et analyser des renseignements tels que les ventes conclues antérieurement, les titres de propriété, les plans de structure et les certificats de localisation, les cartes pédologiques, les plans de lotissement, les plans des services d'aqueduc et d'égouts, les coûts de location et les servitudes
  • Recueillir les données et analyser les registres financiers d'une entreprise tels que les états financiers, les budgets, les prévisions et les chiffres des ventes afin d'évaluer la compétitivité de l'entreprise ou de déterminer sa valeur marchande
  • Préparer des rapports de planification de propriété, de litige matrimonial, d'assurance et de perte d'entreprise
  • Préparer des rapports d'évaluation pour les services de crédit, les compagnies d'assurance, les ministères, les tribunaux, les procureurs, les créanciers, les acheteurs ou les vendeurs aux enchères
  • Confectionner les rôles d’évaluation
  • Agir comme témoin expert dans des causes d’évaluation immobilière
  • Gérer des actifs immobiliers : négociation de baux, analyse et optimisation de la performance locative, planification stratégique
  • Gérer des portefeuilles immobiliers
  • Participer à des projets de vente, d’achat, de construction d’immeubles
  • Monter et analyser des dossiers de crédit avec les comités d'investissements (pour les secteurs bancaires et assurances)
  • Étudier, analyser et négocier le financement de divers projets et investissements immobiliers de gestionnaires d'immeubles (promoteurs et propriétaires); gérer les risques

Pour de l'information détaillée sur le rôle des évaluateurs immobiliers, vous pouvez consulter le site de l'Institut canadien des évaluateurs.

Aussi, l'Ordre des évaluateurs agréés du Québec offre une description intéressante et assez complète du travail de l'évaluateur agréé.

Sources : Répertoire des carrières en gestion par spécialisation et données du SPLA

Exigences

Depuis 2001, l'Ordre a développé le Profil de compétences des évalateurs agréés qui constitue un portrait de la profession répertoriant les compétences que possèdent généralement les É.A. On retrouve notamment dans ce document la distinction entre les compétences liées à l'acte d'évaluation et celles liées aux actes connexes à l'évaluation immobilière.

Par ailleurs, un grand nombre d'évaluateurs agréés agissent actuellement à titre de gestionnaires immobiliers et mettent leurs compétences au service des organismes publics et privés, des institutions financières et des propriétaires immobiliers. 

Devant le développement rapide de ce volet au sein de la profession, l'Ordre a procédé, en avril 2010, au lancement du Profil de compétences des gestionnaires immobiliers. On pourrait brièvement résumer l'activité de la gestion immobilière des évaluateurs comme une activité consistant à gérer, en toutes matières, l'acquisition, la détention, la location, la pérennité et/ou la vente d'un immeuble ou d'un ensemble d'immeubles pour un propriétaire immobilier. Site : http://oeaq.qc.ca/pour-le-public/evaluateur-agree/

Caractéristiques personnelles – champs d’intérêt

  • Aimer gérer une entreprise, s'occuper de commerce ou de finance
  • Aimer travailler avec les chiffres ou les mathématiques
  • Aimer lire, rédiger, communiquer, oralement ou par écrit
  • Aimer travailler physiquement ou manipuler des instruments
  • Aimer communiquer avec les gens pour les convaincre, les persuader
  • Aimer comprendre les phénomènes et résoudre les situations problématiques
  • Aimer travailler en contact avec des personnes ou les aider

Indices de tempérament

  • Préférer travailler en relation avec des gens et collaborer avec eux
  • Préférer porter son propre jugement pour décider ou résoudre des problèmes
  • Préférer utiliser des normes mesurables pour décider ou résoudre des problèmes
  • Préférer travailler de façon méticuleuse, avec le souci du détail et de la précision

Qualités personnelles exigées

  • Autonomie
  • Capacité d'écoute
  • Minutie
  • Sens des responsabilités
  • Esprit de synthèse
  • Sens de l'observation
  • Curiosité intellectuelle
  • Entregent
  • Rigueur
  • Esprit d'équipe
  • Esprit d'analyse
  • Esprit critique

Source : Repères

Employeurs

  • Communautés urbaines et métropolitaines
  • Firmes d'experts-conseils
  • Firmes en évaluation et en gestion immobilière
  • Gouvernements
  • Institutions financières
  • Municipalités
  • Promoteurs immobiliers
  • Organismes publics d’habitation
  • Investisseurs institutionnels

Les municipalités, les bureaux privés, les institutions financières, les ministères tels Travaux publics et Services gouvernementaux Canada et le ministère des Transports du Québec, les firmes de comptables, les compagnies d'assurances, la Société canadienne d'hypothèques et de logement, Financement agricole Canada, la Société québécoise des infrastructures, la Caisse de dépôt et placement du Québec, Hydro-Québec sont des employeurs types.

Source : site de l'Ordre des évaluateurs agréés du Québec

Découvrez des entreprises qui recrutent à l'UL!

Cette section est réservée aux étudiants et aux diplômés.

Vous devez vous connecter :

S'inscrire Problèmes de connexion?

Secteurs d'emploi

Comme toutes les professions, celle d'évaluateur agréé est en mutation. Ainsi, plusieurs créneaux de pratique s'ouvrent à ces professionnels : la consultation et la gestion immobilière, l'inspection de bâtiments, la médiation civile et commerciale, l'évaluation environnementale et l'évaluation d'entreprises n'en sont que quelques-uns.

Selon les données du rapport annuel de l'Ordre 2013-2014, la répartition des évaluateurs agréés selon le secteur d'emploi est la suivante :

Répartition des membres selon le type d'entreprise    

% des personnes en emploi
Firmes privées 51
Organismes gouvernementaux (ou parapublics) 21
Municipalités 19
Institutions financières 4
Autres 5

L'évaluateur agréé exerce sa profession en pratique privée ou publique, pour le bénéfice de personnes, d'entreprises, d'institutions et de gouvernements. Les champs d'intervention de l'évaluateur agréé sont diversifiés : évaluation de propriétés résidentielles, commerciales, industrielles, institutionnelles et agricoles, aux fins de financement, de fiscalité, d'assurance, d'expropriation, etc.

L'évaluation municipale (confection de rôles) est aussi un secteur important d'activités professionnelles.

Finalement, l'évaluateur agréé agit comme conseiller, notamment en réalisant des études de marché ou en gérant des portefeuilles immobiliers.

Dans sa pratique, l'évaluateur agréé est appelé à côtoyer d'autres professionnels. Ainsi, il accompagne l'avocat comme témoin expert au tribunal, il collabore avec des notaires dans les cas de règlement de succession, il conseille les comptables dans la gestion de portefeuilles immobiliers, etc. Ingénieurs, architectes, urbanistes et économistes sont autant de partenaires privilégiés pour l'évaluateur agréé.

Perspectives d’emploi

Selon Emploi-Québec, les perspectives d'emploi (2013-2017) sont favorables dans toutes les régions du Québec, sauf au Bas-St-Laurent où elles sont « acceptables ». 

Selon Emploi-Avenir de Service Canada, les perspectives sont bonnes pour cette profession.

Constat de votre conseiller en emploi

Nous constatons depuis quelques années que les finissants consultent davantage pour un accompagnement dans leur recherche d’emploi. Auparavant, l’ensemble des finissants qui participaient aux activités carrière organisées par leur association étudiante trouvait un stage ou un emploi grâce à ces activités. Maintenant, ils ont davantage besoin de développer un bon réseau de contacts au cours de leur formation et d’être proactifs dans leur recherche d’emploi. Cela s'explique, entre autres, par l’arrivée plus grande de diplômés sur le marché. En effet, le nombre d’inscriptions dans ce cheminement a plus que doublé au cours des dernières années, tandis que le nombre d'offres affichées n'a pas augmenté.

Le secteur immobilier offre quant à lui beaucoup plus d’avenues qu’il y a dix ans. En ce moment, les perspectives d'emploi sont très bonnes en immobilier commercial (immeubles de bureaux, centres commerciaux, secteur industriel). C'est une avenue très intéressante que les étudiants doivent de plus en plus considérer.

La mobilité joue aussi un rôle important dans la rapidité du placement. En effet, lorsque les finissants sont mobiles, ils trouvent plus rapidement un premier emploi. Une chose demeure : faire un stage au cours du baccalauréat augmente considérablement la facilité et la rapidité de placement des finissants. 

Important! Pour les titulaires d'un certificat en GUI sans autre formation universitaire, l'insertion professionnelle est beaucoup plus difficile que pour les titulaires d'un baccalauréat. Les détenteurs du certificat peuvent toutefois considérer les emplois ci-dessous :

  • assistant-évaluateur (analyse de données, analyse d'évaluation des baux de location, des revenus, pas d'évaluation)
  • courtier en immobilier commercial ou résidentiel (sous certaines conditions, car l'Organisme d'autoréglementation du courtage immobilier du Québec (OACIQ) exige d'avoir une formation dans un établissement d'enseignement accrédité afin de passer les examens visant l'obtention du titre de courtier)
  • gestionnaire de petits projets de développement immobilier (jusqu'à 30 portes)
  • gestionnaire de parc immobilier (gestion des édifices, sinistres, assurances, etc.)
  • analyste de baux commerciaux
  • gestion de projet de repositionnement d'un édifice (montée en gamme et renégociation de tous les loyers et baux commerciaux).

Les employeurs à cibler pour les titulaires d'un certificat sont donc les promoteurs ou des investisseurs (petits et moyens) et des gestionnaires de biens immobiliers de toutes sortes. Les plus gros acteurs du marché exigent généralement un baccalauréat.

​Karine Boudreau

Statistiques de placement

Selon l'enquête Relance SPLA--FSA menée à l'automne 2015 qui visait les diplômés de la Faculté des sciences de l'administration de l'Université Laval des quatre dernières années, les diplômés du baccalauréat en administration des affaires, cheminement spécialisé en gestion urbaine et immobilière de 2011-2015 connaissaient la situation suivante en 2015 (taux de réponse de 18 %) : en emploi à 100 %.

Données salariales

La rémunération peut varier selon le secteur (public ou privé).

Selon l'enquête Relance SPLA--FSA menée à l'automne 2015 qui visait les diplômés de la Faculté des sciences de l'administration de l'Université Laval des quatre dernières années, les diplômés du baccalauréat en administration des affaires, cheminement spécialisé en gestion urbaine et immobilière de 2011-2015 connaissaient la situation suivante en 2015 : un salaire annuel moyen de 40 500 $ (taux de réponse de 18 %).

Selon Emploi-Québec, le salaire horaire estimé au Québec entre 2013 et 2015 pour ces professionnels était le suivant :

  • minimum : 15,00 $
  • médian : 25,71 $
  • maximum : 44,00 $

Selon Repères (2015), le salaire annuel minimum moyen se situait entre 28 000 $ et 32 999 $ alors que le salaire maximum moyen se situait entre 85 000 $ et 99 999 $.

Critères d’admissibilité à la profession

Au Québec, pour porter le titre réservé par la loi d'évaluateur agréé, il faut être membre de l'Ordre des évaluateurs agréés du Québec. Il est possible de s’inscrire au registre des étudiants OU des stagiaires de l’Ordre des évaluateurs agréés, ce qui confère certains droits qui peuvent être intéressants. Par exemple, lorsqu’inscrit au registre des stagiaires, il est possible de bénéficier de services comme un accès à une banque de maîtres de stage, un guide de stage, des conseils pour l’évaluation du stage et un programme de formation professionnelle. Pour plus d’information : http://www.oeaq.qc.ca/index.php?id=56

Une autre accréditation existe et est délivrée par l'Institut canadien des évaluateurs. Elle mène au titre CRA et AACI, P. App. Ces titres sont reconnus dans l'ensemble du Canada et ailleurs dans le monde.