Au travail, ça roule? LGS YMCA Enterprise CGI Metro Agnico Eagle Optel Vision SFL Comité sectoriel de main-d'œuvre de l'industrie des mines Lafarge SNC Lavalin EMCO Groupe Touchette CMI STGenetics Systematix TD Sureté du Québec Revenu Québec Nurun Teraxion EXP Financière Liberté 55 Promutuel Techno Conseil Amis-Maux La Capitale Service de la sécurité des télécommunications SUCO Dialog Insight Forces armées canadiennes
Logo Université Laval Logo Université Laval

Analyse de marché en génie des matériaux et de la métallurgie

Mise à jour : mai 2017

Présentation du programme

Grâce à ce baccalauréat, vous apprendrez à récupérer des métaux emprisonnés dans le minerai et à les transformer en produits finis. Ce vaste domaine d'études couvre le traitement des minerais (minéralurgie), la science des matériaux, la métallurgie extractive et l'élaboration des alliages, sans oublier les biomatériaux et les nanomatériaux.

Ce baccalauréat vous permettra d'acquérir des connaissances fondamentales en chimie, en physique et en mathématiques, d'approfondir les propriétés des matériaux et de vous familiariser avec les méthodes et procédés utilisés pour leur extraction ou leur transformation. Vous apprendrez également à évaluer des matériaux et des pièces et à contrôler leur fabrication. Ce programme donne accès à l’Ordre des ingénieurs du Québec.

Concentrations offertes :

  • Biomatériaux
  • Génie des procédés
  • Matériaux et innovations technologiques

L'étudiant peut aussi suivre le programme sans concentration.

Source : Faculté des sciences et de génie

Champs d'expertise

Selon la Faculté des sciences et de génie de l'Université Laval, les principaux champs d'expertise du domaine sont :

  • optimisation des procédés
  • métallurgie des poudres
  • alliages métalliques
  • nanomatériaux
  • biomatériaux et bio-ingénierie

Selon Repères (2017) :

  • métallurgie : techniques d'extraction, procédés de fabrication, caractérisation, recherche et développement, contrôle de la qualité
  • matériaux : composites, céramiques, plastiques, matériaux entrant dans la fabrication de composantes électroniques

Titres de postes

  • Ingénieur en matériaux
  • Ingénieur métallurgiste
  • Ingénieur en métallurgie physique
  • Ingénieur en biomatériaux
  • Ingénieur céramiste
  • Ingénieur de procédés
  • Ingénieur de fonderie
  • Ingénieur en électrométallurgie
  • Ingénieur en hydrométallurgie
  • Ingénieur en prévention de la corrosion
  • Ingénieur en pyrométallurgie
  • Ingénieur en soudage
  • Métallurgiste

Sources : SPLA, Repères, Emploi-Avenir

Fonctions

Selon Repères (2017), un ingénieur en matériaux et en métallurgie est une « personne qui étudie les propriétés des métaux et des minerais non métallifères et qui élabore des techniques d'extraction et de transformation des minerais en vue d'appliquer ces procédés en industrie pour récupérer le métal et autres matériaux du minerai brut, le traiter et le transformer sous diverses formes pour usage industriel, commercial ou domestique ».

Exemples de tâches

  • Étudier, mettre au point, améliorer et appliquer les méthodes de traitement des minerais pour en extraire les métaux tels que le cuivre, le nickel, l'aluminium, le zinc, le plomb, l'or, le fer, le magnésium, etc.
  • Étudier les problèmes liés à la concentration des minerais afin d'élaborer des méthodes d'extraction permettant d'en augmenter la récupération pour assurer une bonne productivité
  • Déterminer les différentes approches industrielles pour la production de meilleurs produits finis au coût minimum
  • Coordonner les étapes de production et de contrôle de l'affinage des métaux, les opérations de fusion et de fonderie ou les opérations de production de minerais non métallifères
  • Analyser et améliorer les procédés d'élaboration et les procédés de fabrication afin de réduire l'empreinte environnementale des opérations, d'en réduire le coût et d'assurer des conditions de travail adéquates pour les employés
  • Établir les conditions d'opération de fours industriels dédiés aux traitements thermiques des alliages métalliques
  • Coordonner, à diverses étapes du traitement, le prélèvement d'échantillons qui seront analysés en laboratoire en vue d'en assurer la qualité
  • Caractériser les surfaces de rupture de pièces ayant cédé en service afin de développer des solutions et de prévenir d'autres cas de rupture
  • Identifier les différents modes de corrosion et suggérer des correctifs pour améliorer la durée de vie de composantes industrielles
  • Conseiller le personnel d'exploitation quant aux modifications à apporter aux modes de traitement et à l'alimentation en produits et en énergie pour obtenir le traitement désiré
  • Déterminer et régler les conditions de fonctionnement des divers procédés d'élaboration et de transformation des métaux (températures, pressions, alimentations et débits, vitesses, proportions des mélanges)
  • Créer de nouvelles matières (plastique, céramique, poudre, etc.) qui une fois recyclées, posséderont d'autres propriétés
  • Mettre au point de nouveaux procédés de production, de recyclage ou d'élimination en fonction des mesures de protection de l'environnement
  • Établir les prévisions budgétaires afin d'évaluer la rentabilité des procédés utilisés
  • Rédiger des rapports sur les recherches effectuées
  • Superviser les technologues, les techniciens et autres ingénieurs et scientifiques
  • Agir à titre de responsable de la recherche et du développement dans les entreprises de fabrication et d'élaboration des métaux

Exigences

  • Créativité et aptitudes en résolution de problèmes
  • Esprit critique et d'analyse
  • Aptitudes pour le travail d'équipe en contexte multidisciplinaire
  • Facilité à communiquer
  • Minutie, rigueur et souci du détail
  • Sens de l'organisation et de la planification
  • Très attentif aux règles de santé et sécurité
  • Membre de l'Ordre des ingénieurs du Québec (généralement demandé)
  • Bonne connaissance de l'anglais (généralement un atout)

Sources : SPLA, Repères, Emploi-Avenir

Employeurs

  • Alumineries
  • Aciéries
  • Fabricants d'accessoires domestiques
  • Fabricants automobiles
  • Centres de recherche
  • Firmes de consultants et de génie-conseil
  • Établissements d'enseignement collégial et universitaire
  • Fonderies
  • Gouvernements fédéral et provincial
  • Industrie aéronautique
  • Industrie du laminage, du moulage et de l'extrusion de métaux
  • Industrie minière
  • Industries manufacturières
  • Industries sidérurgiques
  • Services de laboratoire d'essai et d'analyse

Sources : Faculté des sciences et de génie, Repères, SPLA

Découvrez des entreprises qui recrutent à l'UL!

Cette section est réservée aux étudiants et aux diplômés.

Vous devez vous connecter :

S'inscrire Problèmes de connexion?

Perspectives d’emploi

Selon Emploi-Québec, les perspectives sont favorables pour l'ensemble du Québec pour 2015 à 2019.

Selon Emploi-Avenir (2015), les perspectives d'emploi dans cette profession sont bonnes.

L'évolution de l'emploi dans cette profession dépend des tendances qui influencent le secteur manufacturier, surtout l'industrie de la première transformation des métaux, de l'utilisation de nouveaux matériaux et de l'importance accordée à la productivité par les dirigeants d'entreprise.

Aussi, au cours des dernières années, la recherche a évolué rapidement dans le secteur des matériaux, permettant l'apparition de nouveaux métaux, céramiques, matières plastiques, matériaux composites ou électroniques, etc. Ces nouveaux matériaux trouvent des applications concrètes dans plusieurs industries, dont celles de la première transformation des métaux, de la fabrication de produits métalliques et des équipements de transport. L'utilisation croissante de nouveaux matériaux favorise bien sûr l'emploi des ingénieurs métallurgistes et des matériaux.

La situation sur le marché du travail des diplômés en génie métallurgique et des matériaux est en général excellente, selon les données de l'enquête Relance du gouvernement provincial. Les emplois occupés par ces diplômés sont en plus de grande qualité : en grande majorité à temps plein, liés au domaine d'études et offrant des salaires élevés.

Le nombre de diplômés est beaucoup moins élevé en génie métallurgique et des matériaux que dans la plupart des autres disciplines du génie : entre 20 et 60 par année par rapport à plusieurs centaines en génie civil, génie électrique et génie mécanique, par exemple. Leur situation sur le marché du travail devrait demeurer très bonne au cours des prochaines années.

Constat de votre conseiller en emploi

  • Étant donné le nombre peu élevé d'étudiants inscrits par cohorte au baccalauréat en génie des matériaux et de la métallurgie de l'Université Laval, le placement en stage et en emploi est généralement très bon pour ces étudiants. Cependant, les étudiants qui sous-estiment les efforts à déployer pour trouver un stage ou qui retardent leur premier stage à la 2e année peuvent se retrouver en situation critique, d'où l'importance de suivre le cheminement proposé par leur département.
  • Plusieurs conférences et activités sont organisées par des associations étudiantes ou par des associations et des regroupements professionnels (ex.: MetSoc, AMQ) chaque année. Il est important de s'y impliquer et d'y prendre part afin de développer son réseau de contacts et ses connaissances.

Amélie Martel, conseillère en emploi

Statistiques de placement

Selon la dernière enquête La Relance du ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur, les données concernant les diplômés du baccalauréat en génie des matériaux et de la métallurgie ne sont pas disponibles.

Selon Emploi Avenir (2017), la situation sur le marché du travail des diplômés en génie métallurgique et des matériaux est en général excellente. Les emplois occupés par ces diplômés sont en plus de grande qualité : en grande majorité à temps plein, liés au domaine d'études et offrant des salaires élevés.

Le nombre de diplômés est beaucoup moins élevé en génie métallurgique et des matériaux que dans la plupart des autres disciplines du génie : entre 20 et 60 par année par rapport à plusieurs centaines en génie civil, génie électrique et génie mécanique, par exemple. Leur situation sur le marché du travail devrait demeurer très bonne au cours des prochaines années.

Données salariales

Selon Emploi-Avenir (2017), le salaire moyen annuel en 2011 était de 89 500 $.

Selon Repères (2015), le salaire minimum moyen annuel (entrée en fonction) est de 38 000 $ à 42 999 $.

Selon l'Enquête sur la rémunération des professionnels en génie du Québec 2016 du Réseau des ingénieurs, le salaire annuel moyen des ingénieurs en matériaux et métallurgistes est de 113 229 $, avec un écart-type de 55 796 $. Le Réseau des ingénieurs du Québec effectue régulièrement des enquêtes approfondies sur la rémunération des professionnels en génie. Pour connaître les résultats : https://www.reseauiq.qc.ca/fr-ca/career/remuneration-survey/

Le secteur minier est le secteur d'activité où les salaires moyens des ingénieurs sont, en général, les plus élevés.

Répartition de l’emploi selon la région

Régions Génie des matériaux et de la métallurgie
Abitibi-Témiscamingue 1,9 %
Bas-St-Laurent 2,8 %
Capitale-Nationale 14,2 %
Centre-du-Québec 0,0 %
Chaudière-Appalaches 0,0 %
Côte-Nord et Nord-du-Québec 0,0 %
Estrie 0,0 %
Gaspésie--Îles-de-la-Madeleine 0,0 %
Lanaudière 0,0 %
Laurentides 2,8 %
Laval 4,7 %
Mauricie 0,0 %
Montérégie 34,9 %
Montréal 30,2 %
Outaouais 0,0 %
Saguenay--Lac-St-Jean 8,5 %

Source : Emploi-Avenir

Critères d’admissibilité à la profession

Le baccalauréat coopératif en génie des matériaux et de la métallurgie permet l'accès à la profession d'ingénieur. Pour en savoir plus, consultez le site de l’Ordre des ingénieurs du Québec.

Information complémentaire

Sites généraux en génie

Ordre des ingénieurs du Québec
http://www.oiq.qc.ca/Pages/accueil.aspx

Ordre des ingénieurs - section étudiante
http://www.oiq.qc.ca/fr/jeSuis/etudiant/Pages/accueil.aspx

Genium360
https://www.genium360.ca/fr-ca/

Ingénieurs Canada
https://www.engineerscanada.ca/fr

Association des firmes de génie-conseil du Québec
http://afg.quebec/accueil  

Association des firmes d’ingénieurs-conseils du Canada
http://www.acec.ca/fr/index.html

Association professionnelle des ingénieurs du gouvernement du Québec
https://apigq.qc.ca/

Réseau génie carrières
http://www.reseaugeniecarrieres.com/

Institut canadien des ingénieurs
http://www.eic-ici.ca/

Sites spécialisés en métallurgie et en exploitation des ressources naturelles

Comité sectoriel de main-d’œuvre de la métallurgie du Québec
http://www.metallurgie.ca

Comité sectoriel de main-d’œuvre de l’industrie des mines
http://www.csmomines.qc.ca/

Comité sectorielle de main d’œuvre dans la fabrication métallique industrielle
http://www.comiteperform.ca

Association minière du Québec (avec répertoires d’entreprises)
http://www.amq-inc.com/repertoire-des-membres

Association minière du Canada (avec répertoires d’entreprises)
http://mining.ca/fr/membres-et-partenaires/nos-membres

Institut canadien des mines, de la métallurgie et du pétrole
http://www.cim.org/fr-CA.aspx

Minalliance
http://www.minalliance.ca/fr/

Institut national des mines du Québec
http://www.inmq.gouv.qc.ca/ACCUEIL

Société de la métallurgie et des matériaux
http://www.metsoc.org/accueil/

Society for Mining, Metallurgy and Exploration (SME)
http://www.smenet.org/

Offres d’emploi dans les mines
http://www.explorelesmines.com/
http://www.emploisdanslesmines.com/

Sites spécialisés en génie des matériaux et des technologies

Parc technologique du Québec métropolitain
https://www.parctechno.com/fr/default.php

Comité sectoriel de main-d'oeuvre de l'industrie électrique et électronique
http://www.elexpertise.qc.ca/

Comité sectoriel de main-d’œuvre en aérospatiale
http://www.camaq.org/

Institut aérospatiaux de Montréal
http://mai-aero.ca/fr/

AéroPortail
http://aeroportail.ca/

Répertoire d'entreprises et sites d'emplois généraux

Placement en ligne
http://placement.emploiquebec.gouv.qc.ca

Indeed
http://www.indeed.ca/

Neuvoo
http://neuvoo.ca/fr

Recrutement ingénieurs
http://www.recrutementingenieur.com/

Répertoire d'entreprises québécoises
www.icriq.com

Place aux jeunes en région - organisation favorisant la migration, l'établissement et le maintien des jeunes diplômés en région
https://www.placeauxjeunes.qc.ca/