Au travail, ça roule? Industrielle Alliance L'AMIE Creaform Banque Nationale PEPSICO CUSO International Frontmatec Sherwin Williams OLYMPUS SFL Statistiques Canada CNESST Crakmedia
Logo Université Laval Logo Université Laval

Analyse de marché en génie mécanique

Mise à jour : décembre 2013

Présentation du programme

Le baccalauréat en génie mécanique vise à former un ingénieur capable d’analyser, de concevoir et de perfectionner des équipements industriels variés en plus d’être en charge de la fabrication, de l’exploitation et de l’entretien des systèmes mécaniques qui les composent. Au cours de sa formation, l’étudiant apprendra les concepts mathématiques et les notions scientifiques fondamentales propres à l’ingénierie ainsi que les technologies du génie mécanique. À la fin de sa formation, l’étudiant aura acquis des connaissances et compétences solides pour la conception d’équipements et de procédés. Le programme permet également de se familiariser avec les différents domaines du génie mécanique tels que la thermodynamique, la mécanique des fluides, les éléments des machines, la dynamique des vibrations, la fabrication mécanique, la production industrielle, etc. Ce baccalauréat donne accès à l’Ordre des ingénieurs du Québec. 

Source : Faculté des sciences et de génie

Champs d'expertise

  • Aéronautique et technologies spatiales
  • Énergie
  • Mécatronique
  • Thermodynamique
  • Matériaux
  • Mécanique du bâtiment
  • Automatisation industrielle
  • Biomécanique et biomatériaux
  • Fabrication
  • Design

Sources : Faculté des sciences et de génie, Repères

Titres de postes

  • Ingénieur mécanicien
  • Ingénieur mécanicien en production
  • Ingénieur mécanicien d'entretien
  • Ingénieur en mécanique du bâtiment
  • Ingénieur de procédés
  • Ingénieur en mécanique des fluides
  • Ingénieur en énergie
  • Ingénieur en robotique
  • Ingénieur en tuyauterie
  • Ingénieur de l'automobile

Sources : SPLA, Repères, Emploi-Avenir

Fonctions

Selon Repères (2013) un ingénieur mécanicien est une personne qui conçoit et élabore des appareils et des systèmes de chauffage, de ventilation et de climatisation, de production d'énergie, de transport, de traitement, de contrôle et de fabrication de produits et d'équipement. L’ingénieur mécanicien a également pour responsabilité de superviser  la production de ces derniers et d’en évaluer le fonctionnement.

Exemples de tâches :

Ingénieur mécanicien

  • Effectuer des études de faisabilité, de conception, d'exploitation et de performance des mécanismes et des systèmes
  • Analyser les contraintes (forces, température, vibrations, pressions) que subissent les mécanismes, les machines et les installations
  • Modéliser des prototypes numériques à l’aide de programmes de conception mécanique
  • Choisir les matériaux pour la conception des mécanismes ainsi que la méthode de fabrication
  • Superviser les essais de prototypes de machines, d'installations-pilotes et de produits pour vérifier si leur fonctionnement répond aux spécifications techniques
  • Rechercher la cause des défaillances mécaniques ou des problèmes d'entretien non prévus
  • Évaluer les procédés, les installations et les produits pour assurer leur conformité aux normes de sécurité
  • Implanter et gérer des programmes de qualité
  • Effectuer des projets de recherche et développement sur de nouveaux matériaux
  • Recueillir les données et rédiger des rapports techniques
  • Recommander des améliorations ou des modifications afin d'accroître le rendement et de réduire les coûts

Ingénieur en énergie

  • Concevoir des plans et devis de centrales d'énergie électrique, thermique, nucléaire ou éolienne
  • Conseiller d’autres intervenants dans la construction, le fonctionnement et l'entretien de ces dernières en vue d'en assurer l'efficacité
  • Effectuer des études de faisabilité et des estimations
  • Préparer des cahiers de charges et les plans de travail
  • Étudier le fonctionnement de centrales thermiques et nucléaires, de barrages hydroélectriques et de parcs éoliens
  • Mener des études en matière de faisabilité, de conception, d'exploitation et de performance des mécanismes, des appareils et des systèmes
  • Concevoir les plans d'installation de la centrale d'énergie d'après les principes de la construction, de la thermodynamique et du fonctionnement appliqué et dirige les travaux de construction
  • Établir des estimations de coûts et de temps, des devis de conception et autres documents concernant la machinerie et les systèmes
  • Effectuer des mesures, des tracés, des calculs, des dessins techniques, des études et des essais

Ingénieur de procédés

  • Analyser le rendement des procédés de fabrication et d'assemblage d'un produit
  • Recommander de nouveaux matériaux et procédés pour optimiser l'efficacité des opérations, la sécurité des processus et le rendement de la production
  • Concevoir un dossier de fabrication qui précise la faisabilité, les délais et les coûts
  • Identifier les procédés devant être automatisés et implante l'automatisation appropriée
  • Adapter des produits aux normes nord-américaines
  • Planifier les programmes d'entretien et de maintenance de l'outillage
  • Implanter un système informatisé de cueillette de données permettant la mise en place d'un inventaire perpétuel
  • Agir en qualité d'expert-conseil auprès des fabricants qui élaborent de nouveaux produits

Sources : SPLA, Repères

Exigences

  • Être membre de l’Ordre des ingénieurs du Québec
  • Bonne communication
  • Sens de l’organisation et autonomie
  • Capacité d’innover
  • Bonne résolution de problèmes
  • Esprit d’équipe
  • Bilinguisme
  • Connaissance d’AutoCAD, MS Project, Pro-Engineer
  • Connaissance de Windows /Mac
  • Connaissance des normes ISO

Sources : SPLA, Emploi-Avenir

Employeurs

  • Bureaux d'ingénieurs-conseils
  • Gouvernement fédéral
  • Gouvernement provincial
  • Centres de recherche et de développement
  • Industrie aérospatiale
  • Industries manufacturières
  • Usines de pâte à papier, de papier et de carton

Sources : Faculté des sciences et de génie, Repères

Découvrez des entreprises qui recrutent à l'UL!

Cette section est réservée aux étudiants et aux diplômés.

Vous devez vous connecter :

S'inscrire Problèmes de connexion?

Secteurs d'emploi

Principaux secteurs d'emploi Pourcentage
Fabrication 43,6 %
   - fabrication de machines 12,7 %
   - fabrication de matériel de transport 11,8 %
   - fabrication de produits métalliques 4,9 %
Services professionnels, scientifiques et techniques 31,5 %
   - architecture, génie et services connexes 22,9 %
Administrations publiques 5,0 %
Production, transport et distribution d'électricité 4,7 %

Source : Emploi-Avenir

Perspectives d’emploi

Selon Emploi-Québec, les perspectives d’emploi des ingénieurs mécaniciens sont favorables de 2012 à 2016 pour l’ensemble du Québec. Selon Emploi-Avenir (2011), les perspectives d'emploi dans cette profession sont bonnes.

Étant donné la croissance prévue dans les industries qui emploient des ingénieurs mécaniciens (principalement les industries manufacturières), Emploi-Avenir (2011) prévoit que le nombre d'ingénieurs mécaniciens devrait augmenter de façon notable au cours des prochaines années.

Ainsi, les industries manufacturières de biens de consommation ainsi que celles de produits chimiques et de papier tendent à diminuer au niveau de la demande en produits. Toutefois, les industries manufacturières de l’alimentation, de fabrication de produits métalliques ainsi que les industries de haute technologie telles que la fabrication de matériel de transport, machines et composants électriques tendent à voir leurs demandes augmenter. Par ailleurs, les nouvelles technologies influent sur les tâches de l'ingénieur mécanicien. On prévoit que les  entreprises auront besoin de professionnels qui connaissent bien la robotique et l'automatisation des procédés, afin d'optimiser le fonctionnement des systèmes au niveau des coûts, de la facilité d'entretien et des besoins en main-d'œuvre. Les défis de l'ingénieur mécanicien demeurent variés (ex. : choisir le meilleur outillage, automatiser des chaînes de montage, rehausser l'efficacité des méthodes de production, etc.). Dans ce contexte, la connaissance des normes ISO et Qualimètre est souvent essentielle.

Selon Emploi-Avenir (2012), la profession d’ingénieur mécanicien serait favorable aux nouveaux arrivants. En effet, on note qu’il y a 22 % d’immigrants qui occupent un emploi en génie géologique par rapport à 12,2 % dans l’ensemble des professions.

Sources : IMT en ligne, Emploi-Avenir

Constat de votre conseiller en emploi

Nous vous suggérons de commencer votre recherche de stage dès la première année de votre baccalauréat. Il est important de vivre des expériences pratiques le plus rapidement possible et de vous trouver un mentor dans votre milieu de stage. L’importance de se développer un réseau de contacts, de participer aux journées carrière, aux événements 5 à 7, aux midis-conférence, de dresser une liste des employeurs potentiels et de les contacter pour soumettre votre candidature comme stagiaire sont des moyens de développer votre réseau de contacts. Les implications étudiantes (ex. : la formule SAE, Mini-Baja, Supermilleage, etc.) les comités et les associations étudiantes sont des valeurs ajoutées que les employeurs apprécient. Soyez curieux et saisissez toutes les opportunités qui s’offrent à vous pour entrer en contact avec les gens et leur parler de votre cheminement scolaire. N’hésitez surtout pas à aller rencontrer, dès votre première année de baccalauréat, votre conseiller en emploi au SPLA!

Statistiques de placement

Selon l’enquête La Relance du ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur, les diplômés du baccalauréat en génie mécanique de 2009 connaissaient la situation suivante en janvier 2011 :

Personnes diplômées visées par l'enquête

Taux de réponse

En emploi

À la recherche d'un emploi

Aux études

Personnes Inactives

Taux de chômage

L'emploi à temps plein et ses caractéristiques

Les études en rapport avec la formation

À temps plein

Durée de recherche

Salaire hebd. brut moyen

En rapport avec la formation

N

%

%

%

%

%

%

%

semaines

$

%

%

747

63,3

78,0

3,6

17,8

0,6

4,4

97,8

13

1008

86,4

94,0

Données salariales

Selon Repères (2013), le salaire minimum annuel moyen des ingénieurs mécaniciens se situait entre 38 000 $ et 42 999 $ tandis que le salaire maximum moyen se situait entre 85 000 $ et 99 999 $ en 2012. Le salaire minimum moyen correspond habituellement au salaire brut obtenu en début de carrière (candidat avec peu d’expérience) et le salaire maximum moyen correspond davantage au salaire brut obtenu en fin de carrière (candidat avec expérience).  Selon Emploi-Avenir (2012), les  ingénieurs mécaniciens ont une moyenne salariale de 77 122 $ par année, comparativement à 45 147 $ pour l’ensemble des professions. 

Sources : Repères, Emploi-Avenir

Répartition de l’emploi selon la région

Régions Ingénieurs mécaniciens
Abitibi-Témiscamingue 0,8 %
Bas-St-Laurent 1,6 %
Capitale-Nationale 6,8 %
Centre-du-Québec 1,8 %
Chaudière-Appalaches 5,2 %
Côte-Nord et Nord-du-Québec 1,2 %
Estrie 4,2 %
Gaspésie--Îles-de-la-Madeleine 0,7 %
Lanaudière 2,8 %
Laurentides 6,9 %
Laval 6,0 %
Mauricie 2,5 %
Montérégie 19,3 %
Montréal 34,8 %
Outaouais 3,4 %
Saguenay--Lac-St-Jean 2,1 %

Source : Emploi-Avenir

Critères d’admissibilité à la profession

Le baccalauréat en génie mécanique permet l'accès à la profession d'ingénieur. Pour en savoir plus, consultez le site de l’Ordre des ingénieurs du Québec.

Information complémentaire

Sites spécialisés

Ordre des ingénieurs du Québec
http://www.oiq.qc.ca/Pages/accueil.aspx

Genium360
https://www.genium360.ca/fr-ca/

Ingénieurs Canada
https://www.engineerscanada.ca/fr

Société canadienne de génie mécanique
http://www.csme-scgm.ca/

Site de recherche d'emploi

Emplois et carrières en chauffage, ventilation, climatisation, réfrigération, plomberie et géothermie
Emploi-cvac.net