Grève
Logo Université Laval Logo Université Laval

Analyse de marché en génie physique

Mise à jour : mai 2016

Présentation du programme

Le programme de baccalauréat en génie physique est naturellement multidisciplinaire. Il offre une formation fondamentale et polyvalente qui met l'accent sur les principes de base de la physique. Ce baccalauréat est également axé sur différents secteurs de l'ingénierie. L'ingénieur physicien, doté d'une solide formation fondamentale, est en mesure de comprendre les différents aspects d'un problème complexe touchant plusieurs domaines du génie. Il est donc parfaitement à l'aise dans des projets multidisciplinaires et est naturellement appelé à jouer les rôles de liaison entre les différents acteurs, d'ingénieur système et éventuellement de chargé de projet.

La nature fondamentale de la formation de l'ingénieur physicien l'amène souvent à une carrière en recherche et développement dans son domaine de spécialisation et le pousse à approfondir ses sujets au-delà de la formaiton de base dans son domaine du génie.

Concentrations :

  • Aéronautique et aérospatiale
  • Environnement
  • Électricité, électronique et puissance
  • Génie médical et biophotonique
  • Photonique
  • Signaux et communications
  • Sciences des matériaux

Le choix d'une concentration est obligatoire. Ces différentes concentrations permettent l'accès au marché du travail et aux études de deuxième cycle en physique appliquée dans les différents secteurs de la technologie de pointe.

Ce programme donne accès à l'Ordre des ingénieurs du Québec

Sources : Faculté des sciences et de génie, département de physique, de génie physique et d'optique

Champs d'expertise

  • Optique
  • Photonique et micro-électronique
  • Matériaux
  • Énergie thermique
  • Géoscience
  • Instrumentation des systèmes
  • Aéronautique
  • Aérospatiale
  • Biophotonique
  • Télécommunications
  • Physique du solide

Source : Repères

Titres de postes

  • Ingénieur physicien 
  • Ingénieur physicien médical
  • Ingénieur aérospatial
  • Ingénieur aéronautique
  • Ingénieur en optique et en opto-électronique
  • Ingénieur en traitement de signal et en télécommunications
  • Ingénieur qualité
  • Ingénieur de système
  • Ingénieur en matériaux et en essais non destructifs
  • Ingénieur en hydrologie
  • Ingénieur en environnement
  • Designer optique
  • Chercheur en vision numérique

Sources : SPLA, Repères, IMT en ligne

Fonctions

Selon Repères (2015), l'ingénieur physicien adapte les découvertes dans le domaine de la physique aux besoins des industries, principalement en haute technologie, en vue de trouver des solutions efficaces et rentables aux problèmes qu'il rencontre.

Voici des exemples de tâches pouvant être réalisées par l'ingénieur physicien.

Conception

  • Concevoir et réaliser des appareils pour différents domaines : optique, médical, matériaux, énergie, télécommunications, monitoring environnemental, etc.
  • Créer et améliorer des capteurs pour simplifier la mesure des quantités physiques : mouvement, température, pression, débit, force, lumière, son, vibrations, etc.
  • Modéliser et concevoir des plans de traitements en radiothérapie
  • Synthétiser des nouveaux matériaux en sélectionnant leurs propriétés
  • Concevoir les expérience nécessaires à l'explication d'un phénomène physique

Production et entretien

  • Interpréter les résultats de mesures et du traitement des données
  • Analyser les propriétés physiques jouant un rôle majeur dans la mise au point de nouveaux produits, procédés ou matériaux
  • Coordonner l'intégration des divers domaines du génie dans un projet multidisciplinaire
  • Trouver et expliquer les causes des défaillances dans un système complexe
  • Étudier et mettre en pratique l'usage d'appareils spécialisés
  • Préparer et mettre en place des plans qui permettent de tester un produit afin de garantir ses qualités et/ou de vérifier s'il répond à ses spécifications
  • Conceoir de nouvelles stratégies d'informatisation et de contrôle

Recherche et développement

  • Mettre au point de nouveaux produits et améliorer ceux déjà existants
  • Trouver de nouvelles façons de mettre en application les principes physiques pour répondre à un besoin
  • Évaluer la faisabilité des solutions répondant à un problème physique
  • Utiliser les mathématiques afin de décrire les relations existantes entre différents phénomènes physiques
  • Participer et diriger des équipes réalisant des projets de génie multidisciplinaires à fort contenu technique
  • Rédiger des rapports sur l'avancement des projets, les découvertes et les expériences en cours de réalisation

Sources : Repères, Département de physique, de génie physique et d'optique

Exigences

  • Grande capacité à travailler en équipe multidiciplinaire
  • Bonne capacité à communiquer et à vulgariser
  • Rigueur et minutie
  • Sens critique
  • Autonomie et polyvalence
  • Esprit d'analyse
  • Créativité
  • Connaissance des logiciels de modélisation, généralement un atout
  • Bilinguisme, souvent exigé
  • Programmation (Matlab, C++, Python, etc.), généralement un atout
  • Grand intérêt pour les nouvelles technologies et capacité à garder ses connaissances à jour continuellement

Sources : SPLA, FSG, Repères

Conditions de travail

  • Organisation du travail : travail à horaire variable.
  • Environnement social : collaboration interdisciplinaire (généralement avec des physiciens, géophysiciens, ingénieurs électriciens, ingénieurs mécaniciens, ingénieurs en matériaux et scientifiques en R&D)
  • Lieu de travail : travail principalement à l'intérieur

Sources : SPLA, Repères

Employeurs

  • Bureaux d'ingénieurs
  • Établissements d'enseignement universitaire
  • Gouvernements fédéral et provincial
  • Services de laboratoire d'essai et d'analyse
  • Entreprises de haute technologie
  • Centres de recherche
  • Industrie aérospatiale
  • Industrie manufacturière
  • Forces canadiennes

Sources : Repères, SPLA

Découvrez des entreprises qui recrutent à l'UL!

Cette section est réservée aux étudiants et aux diplômés.

Vous devez vous connecter :

S'inscrire Problèmes de connexion?

Secteurs d'emploi

Secteur Autres ingénieurs dont les ingénieurs physiciens
Services professionnels, scientifiques et techniques  47,1 %
- architecture, génie et services connexes  25,9 %
- autres services professionnels, scientifiques et techniques  16,5 %
Fabrication  22,1 %
- fabrication d'aliments  6,5 %
- fabrication de produits informatiques et électroniques  5,3 %
Soins de santé et assistance sociale  8,2 %
Administration publique  7,7 %

N.B.: Ces données doivent être interprétées avec prudence, car elles incluent plusieurs spécialités du génie : naval, agricole, alimentaire, biomédical, textile et physique. Les secteurs d'activité portant exclusivement sur le génie physique ne sont pas connus.

Source : Emploi-Avenir 2015

Perspectives d’emploi

Avec le développement constant des nouvelles technologies et la croissance des entreprises en haute technologie, il y a de bonnes perspectives d’avenir pour ces diplômés, mais une formation de 2e cycle est fortement recommandée pour s’intégrer plus facilement sur le marché du travail, surtout en recherche et développement (R&D).

Sources : Emploi Avenir, SPLA

Constat de votre conseiller en emploi

  • Le génie physique est un type de génie parfois méconnu, car il s'agit d'un type de génie multidisciplinaire et non orienté vers une discipline précise. Grâce à cette polyvalence, après l'obention de son diplôme, le candidat se verra devant une multitude de possibilités quant au marché de l'emploi.
  • Afin d'augmenter vos compétences pratiques dans le cadre de vos études, vous avez grand intérêt à envisager un stage dès votre première année d'études, même si celui-ci n'est pas obligatoire. Il est fortement recommandé d'effectuer de 2 à 3 stages. De plus, il est souvent recommandé de vivre une expérience de stage en recherche universitaire et une expérience de stage en milieu industriel (R&D, production, conception, etc.).
  • Plusieurs projets, concours et compétitions ont lieu chaque année, que ce soit avec le GAUL, Robocup ou autres. Une participation à de telles activités, en plus de vous permettre de développer plusieurs compétences pratiques et connaissances, ajouteront des éléments distinctifs à votre CV qui intéresseront grandement les recruteurs.
  • Des études de cycles supérieurs en physique ou dans d'autres branches du génie sont souvent considérées comme un atout pour travailler en R&D dans le milieu industriel ou médical. Dans le domaine de la recherche fondamentale, elles sont nécessaires.

Amélie Martel, conseillère en emploi

Statistiques de placement

Selon l’enquête La Relance du ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur, les diplômés du baccalauréat en génie physique de l'Université Laval de 2013 connaissaient la situation suivante en janvier 2015 :

Personnes diplômées visées par l'enquête

Taux de réponse

En emploi

À la recherche d'un emploi

Aux études

Personnes Inactives

Taux de chômage

L'emploi à temps plein et ses caractéristiques

Les études en rapport avec la formation

À temps plein

Durée de recherche

Salaire hebd. brut moyen

En rapport avec la formation

N

%

%

%

%

%

%

%

semaine

$

%

%

29

72,4

47,6

4,8

47,6

0,0

9,1

90,0

5

928

55,6

90,0

Données salariales

Selon Repères (2014), le salaire minimum moyen annuel des ingénieurs physiciens est de 38 000 $ à 42 999 $, alors que le salaire maximum moyen annuel est de 100 000 $ à 124 999 $.

Le Réseau des ingénieurs du Québec effectue régulièrement des enquêtes approfondies sur la rémunération des professionnels en génie. L'enquête de 2015 révèle entre autres que les ingénieurs travaillant en R&D dans le secteur public ont un revenu annuel moyen de 84 400 $, alors que ceux travaillant dans le secteur privé ont un revenu annuel moyen de 89 600 $. Pour connaître l'ensemble des résultats : http://www.reseauiq.qc.ca/fr-ca/career/career-in-engineering/remuneration-survey/

Sources : Repères, Réseau des ingénieurs du Québec

Répartition de l’emploi selon la région

Régions Autres ingénieurs (dont ingénieurs physiciens) Groupe 2148
Abitibi-Témiscamingue 0,0 %
Bas-St-Laurent 0,0 %
Capitale-Nationale 13,1 %
Centre-du-Québec 0,0 %
Chaudière-Appalaches 6,9 %
Côte-Nord et Nord-du-Québec 0,0 %
Estrie 2,3 %
Gaspésie--Îles-de-la-Madeleine 0,0 %
Lanaudière 2,3 %
Laurentides 2,3 %
Laval 11,4 %
Mauricie 0,0 %
Montérégie 18,3 %
Montréal 36,6 %
Outaouais 3,4 %
Saguenay--Lac-St-Jean 3,4 %

Source : Emploi-Avenir

Critères d’admissibilité à la profession

Le baccalauréat en génie physique permet l'accès à la profession d'ingénieur. Pour en savoir plus, consultez le site de l’Ordre des ingénieurs du Québec.

Information complémentaire

Sites généraux en génie (informations et associations)

Ordre des ingénieurs du Québec
http://www.oiq.qc.ca/

Ordre des ingénieurs - section étudiante
http://www.oiq.qc.ca/fr/jeSuis/etudiant/enGenie/Meninges/Pages/devenirMembre.aspx

Ingénieurs Canada (organisme national regroupant les ordres provinciaux et territoriaux chargés de réglementer l'exercice du génie au Canada)
https://www.engineerscanada.ca/fr

Réseau des ingénieurs du Québec
http://www.reseauiq.qc.ca/fr/index.html  

Réseau génie carrières
http://www.reseaugeniecarrieres.com/

Association professionnelle des ingénieurs du gouvernement du Québec
http://apigq.qc.ca/apigq.asp?no=79

Association des ingénieurs-conseils du Québec
http://www.aicq.qc.ca/

Sites spécialisés en génie physique

Optique, photonique et laser

Photons Canada (avec liste de la communauté photonique canadienne)
http://photonscanada.ca/

Optical Society Association (OSA)
http://www.osa.org/en-us/home/

Québec International - optique-photonique
http://www.quebecinternational.ca/industries-cles/tic-electronique/optique-photonique/presentation/

Réseau photonique du Québec (avec un répertoire d’entreprises et un répertoire des membres corporatifs)
http://www.photonquebec.org/

Centre d’optique, photonique et laser (COPL)
http://www.copl.ulaval.ca/accueil/

Institut national d’optique (INO)
http://www.ino.ca/fr/

Aéronautique et aérospatial

Comité sectoriel de main-d’œuvre en aérospatiale
http://www.camaq.org/

Consortium de recherche et d'innovation en aérospatiale au Québec (CRIAQ)
http://www.criaq.aero/

AeroJobs
http://www.aerojobs.ca/fr

AeroMontreal
http://www.aeromontreal.ca/

Répertoire des entreprises aérospatiales du Québec (Économie, Science et Innovation Québec)
http://internet2.economie.gouv.qc.ca/Internet/aerospatiale/reperaero.nsf

Physique médicale

Association des physiciens et ingénieurs biomédicaux du Québec
http://www.apibq.ca/_accueil

Organisation canadienne des physiciens médicaux
https://www.comp-ocpm.ca/francais/

Association québécoise des physiciens médicaux cliniques
http://aqpmc.org/

Électricité et électronique

Comité sectoriel de main-d’œuvre de l'industrie électrique et électronique
http://www.elexpertise.qc.ca/

Répertoire de l’industrie microélectronique
http://cimeq.qc.ca/sites/default/files/repertoire_microelectronique_2012-2.pdf

Autres

Association canadienne des physiciens et physiciennes
http://www.cap.ca/fr/carrieres/possibilites-demplois

Physics Today Jobs
http://jobs.physicstoday.org/

Centre de recherche en astrophysique du Québec
http://craq-astro.ca/

ICRIQ (répertoire général d'entreprises par produits, services et secteurs d'activité)
http://www.icriq.com/fr/

Parc technologique du Québec Métropolitain
https://www.parctechno.com/fr/default.php

N.B.: Consultez les analyses de marché du SPLA dans d'autres domaines (génie électrique, génie des matériaux, génie mécanique, etc.) pour plus de sites.

;