Grève
Logo Université Laval Logo Université Laval

Analyse de marché en économique

Mise à jour : septembre 2016

Présentation du programme

Baccalauréat en économique

Le baccalauréat en économique mène à un vaste choix d'emplois dans des secteurs d'activité aussi variés que les communications, l'énergie, l'environnement, la finance, l'immobilier, la santé, les transports, le travail, le tourisme et la recherche. Le diplômé est appelé à participer aux différentes étapes du processus de recherche. Il est capable de collecter des données, les codifier, les organiser et les interpréter. Il est en mesure de fournir une analyse critique dans le but de résoudre différents problèmes de prévision économique, de planification stratégique, de mise en marché et d'investissement. Il peut élaborer des modèles pour analyser, expliquer et prévoir les phénomènes et les tendances économiques. Il peut formuler des recommandations fondées et préparer des dossiers présentant des problèmes socioéconomiques, comme le chômage, l'inflation, les inégalités, etc. Le diplômé peut être appelé à participer à l'élaboration ou à l'évaluation de politiques monétaires et fiscales. Il peut également poursuivre ses études aux cycles supérieurs.

Baccalauréat en économique et politique

Le baccalauréat intégré en économie et politique forme un professionnel polyvalent et mène à un vaste choix d'emplois dans des secteurs d'activités aussi variés que les communications, l'énergie, l'environnement, la finance, l'immobilier, la santé, les transports, le travail, le tourisme et la recherche. Le diplômé est appelé à participer aux différentes étapes du processus de recherche. Il est capable de collecter des données (observations sur le terrain, enquêtes, sondages, entrevues, etc.), les codifier, les organiser et les interpréter. Il est en mesure de fournir une analyse critique et de participer à la diffusion des résultats. Ces conclusions peuvent servir à expliquer les phénomènes relatifs à l'exercice du pouvoir ou présenter différents problèmes d'ordre socioéconomique. Il peut formuler des recommandations fondées et participer à l'élaboration ou à l'évaluation de politiques monétaires et fiscales. Il peut également poursuivre ses études aux cycles supérieurs.

Baccalauréat en économie et mathématiques

Le baccalauréat en économique mène à un vaste choix d'emplois dans des secteurs d'activité aussi variés que les communications, l'énergie, l'environnement, la finance, l'immobilier, la santé, les transports, le travail, le tourisme et la recherche. Le diplômé est appelé à participer aux différentes étapes du processus de recherche. Il est capable de collecter des données, les codifier, les organiser et les interpréter. Il est en mesure d'étudier des formules mathématiques et des techniques statistiques, et de fournir une analyse critique dans le but de résoudre différents problèmes de prévision économique, de planification stratégique, de mise en marché et d'investissement. Il peut élaborer des modèles pour analyser, expliquer et prévoir les phénomènes et les tendances économiques. Il peut formuler des recommandations fondées et préparer des dossiers présentant des problèmes socioéconomiques, comme le chômage, l'inflation, les inégalités, etc. Le diplômé peut être appelé à participer à l'élaboration ou à l'évaluation de politiques monétaires et fiscales. Il peut également poursuivre ses études aux cycles supérieurs.

Maîtrise en économique avec essai et stage

La maîtrise en économique mène à un vaste choix d'emplois dans des secteurs d'activité aussi variés que les communications, l'énergie, l'environnement, la finance, l'immobilier, la santé, les transports, le travail, le tourisme et la recherche. En effet, le diplômé peut effectuer des recherches, analyser des données et élaborer des rapports afin de résoudre des problèmes économiques et commerciaux. Il peut aussi être appelé à faire des modèles pour expliquer et prévoir les tendances et phénomènes économiques. Il peut conseiller au sujet des finances, la fiscalité, la politique monétaire, le commerce, le développement économique ou d'un marché, etc. La maîtrise en économique est un atout pour assumer certains postes de gestion. Le diplômé peut également accomplir des travaux de recherche ou accompagner et soutenir une équipe de chercheurs. Il est reconnu pour ses compétences à analyser et présenter des résultats, et à donner des conseils sur les tendances économies afin d'aider à la prise de décision. Le diplômé peut également poursuivre ses études au doctorat.

Maîtrise en économique avec mémoire

La maîtrise en économique mène à un vaste choix d'emplois dans des secteurs d'activité aussi variés que les communications, l'énergie, l'environnement, la finance, l'immobilier, la santé, les transports, le travail, le tourisme et la recherche. Le diplômé a su mettre en pratique ses habiletés de recherche et d'analyse dans le domaine, ce qui constitue un atout sur le marché du travail. En effet, il peut effectuer des recherches, analyser des données et élaborer des rapports afin de résoudre des problèmes économiques et commerciaux. Il peut aussi être appelé à faire des modèles pour expliquer et prévoir les tendances et les phénomènes économiques. Il peut conseiller au sujet des finances, la fiscalité, la politique monétaire, le commerce, le développement économique ou d'un marché, etc. La maîtrise en économique est un atout pour assumer certains postes de gestion. Le diplômé peut également accomplir des travaux de recherche ou accompagner et soutenir une équipe de chercheurs. Il est reconnu pour ses compétences et analyser et présenter des résultats, et à donner des conseils sur les tendances économiques afin d'aider à la prise de décision. Le diplômé peut également poursuivre ses études au doctorat.

Doctorat en économique

Le diplômé est un expert dans l'étude des phénomènes économiques, et les débouchés relèvent de pratiques variées. On le retrouve dans divers secteurs d'activité comme la finance, le transport, l'environnement, l'immobilier, l'informatique et le commerce. Ce spécialiste est surtout appelé à agir comme conseiller ou consultant auprès des ministères, organismes et entreprises dans diverses prises de décisions et d'analyse de problèmes économiques. Il occupe surtout des postes de haut gestionnaire grâce à son expertise. Le diplômé peut se diriger vers la recherche, où ses qualités de chercheur autonome sont reconnues. Il apporte une contribution aux connaissances, et divulgue ses résultats dans des publications scientifiques et des conférences. Il sait prendre la responsabilité d'un projet d'étude : il monte et dirige une équipe de recherche, planifie le plein d'action et le budget financier. Il est responsable de l'encadrement et de la prise de décision de l'étude. Le doctorat donne aussi accès à l'enseignement universitaire, ce qui permet de présenter l'état des connaissances actuelles en économique et ses résultats de recherche aux étudiants.

Certificat en économique

Le certificat en économique est utile comme complément à des études ou à une expérience professionnelle. L'étudiant y développe des aptitudes pertinentes dans de vastes sphères d'activités, comme l'emploi, la politique, le monde des affaires, le développement international, les innovations et le transport. L'étudiant sera en mesure d'identifier des problèmes économiques, les enjeux et les défis qui s'y rattachent, ce qui peut être un atout en situation de prise de décision au sein d'une organisation.

Titres de postes

Avec un baccalauréat

  • Agent de développement, de projet, de recherche économique
  • Agent de recherche en planification socioéconomique
  • Adjoint aux recherches
  • Chargé d'études
  • Assistant à la recherche, adjoint à la recherche
  • Analyste des politiques économiques
  • Analyste en information stratégique
  • Analyste économique en investissement immobilier
  • Analyste d'affaires, stratégies et opération
  • Conseiller économique
  • Consultant en développement économique/communautaire
  • Coordonnateur
  • Économiste
  • Fonctionnaire
  • Journaliste
  • Lobbyiste
  • Recherchiste
  • Enseignant en économie au collégial (avec un DESS en enseignement collégial)

Avec une maîtrise

  • Économiste
  • Économiste industriel
  • Économiste financier
  • Économiste en développement international
  • Économiste en organisation des ressources
  • Économiste en commerce international
  • Économiste du travail
  • Professionnel de recherche
  • Gestionnaire, chargé de projet
  • Agent d'expansion des entreprises, de développement économique ou industriel
  • Agent de recherche, de gestion financière, en placements ou en valeurs mobilières
  • Analyste de la gestion de risques, de l'information sur le marché du travail, des politiques économiques
  • Analyste économique, financier, d'investissements, de la recherche
  • Chargé de cours
  • Conseiller en analyse financière, en investissements, en projections financières
  • Conseiller ou consultant en économie, en développement
  • Prévisionniste en économie
  • Recherchiste

Avec un doctorat

  • Économiste
  • Conseiller
  • Chercheur
  • Professeur
  • Chargé de projet
  • Directeur (du courtage, des assurances, de la planification financière, du service des pensions, etc.)
  • Gestionnaire ou cadre

Source : offres reçues au SPLA

Fonctions

Économiste

Personne qui, pour le compte d'une entreprise (organisme gouvernemental, société d'État, industrie, commerce, etc.) ou à titre d'expert-conseil, réalise des études visant à évaluer, à expliquer ou à prévoir des phénomènes relatifs à l'activité économique dans un domaine particulier ou dans un ensemble de secteurs. Selon son mandat, elle établit des plans pour résoudre un problème ou pour atteindre un objectif économique donné (création d'emploi, compressions budgétaires, augmentation des projets, moyens de financement, etc.), elle évalue l'impact économique de décisions passées ou futures ou elle gère des investissements. Dans ses analyses, elle tient compte des divers facteurs (sociaux, politiques, humaines) qui influencent la productivité, la rentabilité ou la santé financière d'un système, de manière à fournir des plans ou des évaluations réalistes. 

Économiste, recherchiste et analyste des politiques économiques

Les économistes, les recherchistes et les analystes des politiques économiques effectuent des recherches, contrôlent des données, analysent de l'information et préparent des plans et des rapports dans le but de résoudre des problèmes économiques et commerciaux, et ils élaborent des modèles afin d'analyser, d'expliquer et de prévoir les phénomènes et les tendances économiques. Ils formulent des conseils sur des questions comme les finances, la fiscalité et la politique monétaire, le commerce international, les produits agricoles et les ressources naturelles, le marché du travail et l'industrie. Ils travaillent pour des ministères et organismes gouvernementaux et dans tout le secteur privé, y compris les associations, syndicats, organismes de recherche, banques et sociétés de placements. 

Économiste du travail

Personne qui, pour le compte d'organismes gouvernementaux, de syndicats ou de regroupements d'employeurs, réalise des études sur l'état du marché du travail ou sur différents faits relatifs à la main-d'oeuvre (taux d'emploi par secteur, moyenne salariale, conditions de travail, etc.). Ses études ont pour but d'aider les responsables à prendre de bonnes décisions en matière de programmes d'aide à l'emploi, de législation du travail, de politique d'embauche ou de négociation des conventions collectives. Elle doit analyser avec rigueur les causes, les effets et l'évolution des situations observées afin de pouvoir prédire les tendances futures ou les effets probables d'une décision et de faire des recommandations fiables. 

Économiste en commerce international

Personne qui, pour le compte d'organismes gouvernementaux, d'institutions financières ou d'entreprises multinationales, réalise des études sur divers aspects des échanges commerciaux avec d'autres pays en vue de faciliter la prise de décision en matière d'activités ou de transactions commerciales internationales (investissements, transferts de capitaux, contrôle des importations et des exportations, etc.) ou de recommander des solutions à des problèmes d'ordre commercial (embargo, imposition de quotas, restrictions douanières, etc.). Elle doit analyser toutes les données utiles et identifier les facteurs susceptibles d'influencer les décisions afin de pouvoir faire des recommandations fiables.

Économiste en développement international

Personne qui, en collaboration avec des autorités politiques et des organismes gouvernementaux, participe à la mise en place, dans des pays en voie de développement, de structures favorables à leur croissance économique. À cette fin, elle réalise diverses études pour voir s'il est possible d'implanter de nouvelles industries dans un pays donné ou de moderniser l'infrastructure industrielle existante, en tenant compte des ressources naturelles disponibles et de la main-d'oeuvre locale, des exigences technologiques de la production envisagée, des politiques nationales et des marchés d'exportation. Elle travaille donc à la croissance économique des pays en voie de développement tout en servant les intérêts politiques et économiques de son propre pays et en cherchant les meilleures conditions possibles pour les industriels qui investissent à l'étranger. 

Économiste en environnement, ressources naturelles et/ou développement durable

Personne qui, en collaboration avec les industries et les organismes gouvernementaux, réalise des études visant à permettre une exploitation plus efficace et plus rationnelle des ressources naturelles (eau, sol, forêts, gisements miniers, pétrole, etc.). À cette fin, elle analyse l'impact des activités industrielles sur l'environnement, évalue et prévoit la production et la consommation des ressources renouvelables ainsi que les risques de pénurie, analyse les facteurs économiques liés à la production, à la circulation et à la répartition des ressources, étudie les problèmes relatifs au commerce, au transport, aux taxes et aux tarifs douaniers qui peuvent exercer une influence sur l'utilisation efficace des ressources. Elle rédige des rapports et fait des recommandations visant à améliorer la gestion et favoriser l'économie des ressources. 

Analyste de la conjoncture économique (économiste financier)

Personne qui, pour le compte du gouvernement, d'une institution financière ou d'une société d'investissement, analyse l'origine, les causes et les conséquences de situations ou d'événements qui affectent l'économie en général ou un aspect particulier des finances publiques ou privées, de manière à pouvoir recommander des politiques ou des stratégies financières susceptibles de résoudre les problèmes identifiés. Elle cherche à prévoir la situation économique qui prévaudra dans un secteur donné à court, moyen ou long terme, afin de pouvoir élaborer des stratégies de contrôle qui assainiront les finances et favoriseront le développement économique. Selon son mandat, elle peut être amenée à devoir résoudre des problèmes relatifs à la monnaie, au crédit, aux sources de financement, aux investissements de capitaux, aux compressions budgétaires ou à tout autre aspect lié aux finances de l'État ou de l'organisation qui l'emploi. 

Économiste industriel

Personne qui agit à titre d'expert-conseil auprès d'entreprises privées en vue de les aider à améliorer leur productivité et leur rentabilité, à aborder de nouveaux marchés et à maintenir une position concurrentielle dans leur domaine. Elle analyse les différentes facettes de l'activité économique de l'entreprise (sources de financement, méthodes et coûts de production, d'approvisionnement, de mise en marché et de distribution des marchandises, politiques salariales, règles de fixation des prix, investissements, etc.), réalise des études de marché et fait des recommandations en vue d'améliorer la rentabilité de l'entreprise. Ses recommandations doivent être basées sur une analyse approfondie de la gestion des affaires de l'entreprise afin de permettre la résolution des éventuels problèmes et l'augmentation des profits. 

Sources : MonEmploi, Emploi-Avenir Québec

Vidéos et témoignages sur l'emploi : http://economistesquebecois.com/

Exigences

Qualités recherchées

  • Intérêt envers l'actualité et les débats sociaux
  • Grandes capacités à communiquer oralement et par écrit
  • Savoir vulgariser efficacement des données techniques et posséder la capacité à mettre en perspectives des éléments spécifiques
  • Curiosité intellectuelle, la minutie, l'esprit de synthèse, le sens critique et des aptitudes à travailler en équipe, à analyser et à résoudre des problèmes
  • Bilinguisme souvent exigé

Compétences relatives à l'employabilité en général :
http://www.conferenceboard.ca/topics/education/learning-tools/employability-skills-fr.aspx

Employeurs

  • Ministères et organismes (provinciaux et fédéraux)
  • Organismes privés, publics et parapublics
  • Villes et municipalités
  • Bureaux de conseils en gestion, firmes de consultants, d'experts-conseils
  • Centres, groupes et chaires de recherche
  • Compagnies d'assurance
  • Établissements d'enseignement collégial et universitaire
  • Institutions financières
  • Syndicats
  • Organismes d'aide au développement régional, local, international
  • Entreprises multinationales
  • Partis politiques
  • Associations, regroupements, ordres professionnels, fédérations
  • Maisons de courtage
  • Sociétés de placements, d'investissements et de gestion de fonds
  • Travailleur autonome, consultant

Découvrez des entreprises qui recrutent à l'UL!

Cette section est réservée aux étudiants et aux diplômés.

Vous devez vous connecter :

S'inscrire Problèmes de connexion?

Perspectives d’emploi

Selon Emploi-Québec et Emploi-Avenir Québec, voici les perspectives pour les professions suivantes :

  • Agents de programmes de l'administration publique : acceptables
  • Agents en valeurs, en placements et négociateurs en valeur : acceptables
  • Agents financiers : bonnes
  • Analystes financiers et analystes de placements : bonnes
  • Chargés de cours au niveau universitaire : favorables
  • Économistes, recherchistes et analystes des politiques économiques : acceptables
  • Enseignants au niveau collégial : favorables
  • Recherchistes, experts-conseils et agents de développement économique : acceptables
  • Recherchistes, experts-conseils et agents de programmes en politiques sociales : acceptables

Constat de votre conseiller en emploi

Il existe deux « secrets » pour faciliter votre accès au marché du travail : bien vous connaître et savoir ce que vous pouvez offrir à un employeur. L'université est un environnement parfait pour explorer vos forces et vos champs d'intérêt. Elle présente plusieurs opportunités; vous avez donc intérêt à prendre le temps de les découvrir et à vous impliquer.

Vous découvrirez que le réseau de contacts est primordial pour vous faire connaître et trouver un emploi. Profitez des rencontres avec les employeurs, des activités de réseautage et découvrez le programme Mentor du SPLA afin d'en apprendre davantage sur la profession et d'échanger avec des professionnels du domaine. Profitez aussi des stages, des projets crédités d'Accès Savoirs et des offres d'auxiliaire ou d'assistant de recherche ou d'enseignement pour travailler dans votre domaine et ainsi développer votre réseau professionnel.

Osez offrir vos services, et ce, dès la première année. À titre d'exemple, devenez bénévole pour un organisme, une association, un conseil d'administration ou un groupe de recherche.

Si la fonction publique vous intéresse, inscrivez-vous sur Placement Emploi Québec (PEQ) et au Programme fédéral d'emploi pour étudiant (PFETE). Vous pourriez avoir la chance d'obtenir un emploi étudiant à temps partiel pendant les sessions d'automne et d'hiver et à temps plein pendant l'été.

Pour vous aider à planifier votre parcours et en savoir plus, venez rencontrer votre conseiller en emploi dès votre première année d'études.

Annie Rémillard, conseillère en emploi

Statistiques de placement

Selon l'enquête La Relance à l'université du ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur, les diplômés d'un baccalauréat en économique en 2013 connaissaient la situation suivante en janvier 2015 (350 répondants) :

  • Taux en emploi : 55,1 %
  • Emploi à temps plein : 89,1 %
  • Emploi à temps plein lié à la formation : 45,1 %
  • Taux de placement : 91,1 %

Selon l'enquête La Relance à l'université du ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur, les diplômés de la maîtrise en économique de 2013 connaissaient la situation suivante en janvier 2015 (78 répondants) :

  • Taux en emploi : 82 %
  • Emploi à temps plein : 95,1 %
  • Emploi à temps plein lié à la formation : 71,8 %
  • Taux de placement : 89,1 %

Données salariales

Selon l'enquête La Relance du ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur, les diplômés du baccalauréat en économique de 2013 touchaient un salaire hebdomadaire brut moyen de 987 $ en 2015. Selon la même enquête, les diplômés de la maîtrise en économique de 2013 touchaient un salaire hebdomadaire brut moyen de 1236 $ en 2015.

Selon Emploi-Québec, le salaire horaire estimé au Québec en 2013-2015 pour les économistes, recherchistes et analystes de politiques économiques était de :

  • minimum : 21,43 $
  • médian : 37,95 $
  • maximum : 51,79 $

Consultez aussi les échelles salariales dans la fonction publique fédérale et au Secrétariat du Conseil du trésor.

Critères d’admissibilité à la profession

Pour accéder à cette profession, il faut habituellement être titulaire d'au moins un baccalauréat en économie ou bidisciplinaire en économie. La maîtrise en économie ou bidisciplinaire est de plus en plus souvent exigée et représente toujours un atout pour les postes qui offrent le plus de responsabilité. 

Source : Emploi-Avenir Québec

Information complémentaire

Expériences étudiantes

Stages et expériences étudiantes pertinentes
http://www.fss.ulaval.ca/?pid=261

Accès Savoirs (projets de recherche étudiant crédités)
http://www.accessavoirs.ulaval.ca/

Programme de recherche MITACS (programme de bourses de recherche et de stage)
https://www.mitacs.ca/fr

Travailler dans la fonction publique pendant les études
http://placement.emploiquebec.gouv.qc.ca/mbe/login/portail/portcherc.asp (Québec)
http://jobs-emplois.gc.ca/fswep-pfete/index-fra.php (Canada)

Travailler dans la fonction publique après les études
http://www.carrieres.gouv.qc.ca/accueil/ (Québec)
http://jobs-emplois.gc.ca/index-fra.htm (Canada - onglets Étudiants et Diplômés)

Associations, regroupements et ordres professionnels 

Association des économistes québécois
http://www.economistesquebecois.com/

Société canadienne de science économique (SCSE)
http://neumann.hec.ca/scse/index.htm

Association des professionnels en développement économique du Québec
http://www.apdeq.qc.ca/index.aspx

Association coopérative d'économie familiale (ACEF) de Québec
http://acefdequebec.com/

Répertoires d'entreprises et regroupements

Ministères et organismes provinciaux
http://www.carrieres.gouv.qc.ca/choisir-la-fonction-publique/ministeres-et-organismes/

Organismes provinciaux non régis par la Loi sur l'emploi dans la fonction publique
http://www.tresor.gouv.qc.ca/fileadmin/PDF/info_equite/liste_mo_non_assujetis.pdf

Ministères et organismes fédéraux
https://www.canada.ca/fr/gouvernement/min.html?utm_medium=decommissioned+site&utm_campaign=Canada+Site+Redirect+Tracking&utm_source=canada.gc.ca/depts/major/depind-fra.html&utm_content=Launch+Tracking

Organismes fédéraux non régis par la Loi sur l'emploi dans la fonction publique
http://jobs-emplois.gc.ca/centres/org-fra.htm

211 - Organismes communautaires
http://www.211quebecregions.ca/fr/

Répertoire de la vie communautaire du Québec
http://www.rvcq.ca/search/index.jsp;jsessionid=6B5915B325BAA4355447BD9E0399C879?cat=Abus#pageTop

Instituts et centres de recherche internationaux
https://edirc.repec.org/assocs.html

Réseau des entreprises canadiennes - consultants
http://www.ic.gc.ca/eic/site/ccc_bt-rec_ec.nsf/fra/h_00007.html

Association des firmes d'ingénieurs-conseils du Québec
http://afg.quebec/accueil

Communauté métropolitaine de Québec
http://www.cmquebec.qc.ca/accueil

Répertoire des entreprises en environnement et technologies vertes
http://www.icriq.com/environnement

Société d'aide au développement des collectivités et Centre d'aide aux entreprises
http://www.sadc-cae.ca/

Répertoire du ministère de l'Économie, de l'Innovation et des Exportations
https://www.economie.gouv.qc.ca/bibliotheque/repertoires/

Regroupement des organismes de bassins versants du Québec (ROBVQ)
https://robvq.qc.ca/

Institutions financières
https://payments.ca/

Québec municipal
http://www.quebecmunicipal.qc.ca/index.asp?module=repertoires

Emploi-Québec - recherche d'entreprises
http://imt.emploiquebec.gouv.qc.ca/mtg/inter/noncache/contenu/asp/ice621_rechrentrp_01.asp?lang=FRAN&Porte=4

Arrondissement.com
http://www.arrondissement.com/capitale_nationale-list-bottin/a4-hommes/t1/

Regroupements de chercheurs en sciences sociales
http://www.fss.ulaval.ca/?pid=264

Comité sectoriel de main-d'oeuvre et économie sociale et action communautaire
http://www.profession.csmoesac.qc.ca/secteur-emploi/economie-sociale-action-communautaire/regroupements-nationaux

Réseau québécois en innovation sociale
http://www.rqis.org/

Conseil de recherches en sciences humaines Canada
http://www.sshrc-crsh.gc.ca/home-accueil-fra.aspx

Établissements affiliés et non affiliés à l'université
http://www2.ulaval.ca/la-recherche/chercheurs-et-unites-de-recherche/etablissements-affilies-et-non-affilies.html

Comités sectoriels
http://www.cpmt.gouv.qc.ca/reseau-des-partenaires/index.asp

Ordres professionnels
http://www.opq.gouv.qc.ca/ordres-professionnels/

Icriq.com
http://www.icriq.com/fr/avancee

Fédération des cégeps 
http://www.fedecegeps.qc.ca/

Le réseau de l'Université du Québec
http://uquebec.ca/reseau/fr/reseau-de-luq/les-etablissements

Sites de recherche d'emploi et pages « Carrière » d'entreprises

Place aux jeunes en région
https://www.placeauxjeunes.qc.ca/

Comité sectoriel de main-d'oeuvre de l'environnement
http://www.envirocompetences.org/

Réseau québécois des groupes écologiques
http://rqge.qc.ca/repertoire/

ECO Canada
http://www.eco.ca/viewjobs/

Association des économistes québécois
http://www.economistesquebecois.com/pages/view/id:44/slug:offres-d-emplois/lang:fre

Association canadienne des professeures et professeurs d'université
https://www.travailacademique.ca/

Union des municipalités du Québec - emplois
http://umq.qc.ca/services/emplois/

Autorité des marchés financiers
https://www.lautorite.qc.ca/fr/offres-emploi-corpo.html

Ville de Québec 
http://www.ville.quebec.qc.ca/emplois/carriere/index.aspx

Institut de la statistique
http://www.stat.gouv.qc.ca/institut/emplois/index.htm

Fonction publique.ca
http://www.fonctionpublique.ca/index.cfm?Mar=Emp

Engagés.ca
http://engages.ca/

Emploi-Québec - Placement en ligne
http://placement.emploiquebec.gouv.qc.ca/mbe/login/portail/portcherc.asp

Programmes de recrutement

Les programmes de recrutement et de perfectionnement de Statistique Canada
http://www.statcan.gc.ca/fra/emploi/recrue/recrue

Programme de recrutement du ministère des Finances du Canada
http://www.fin.gc.ca/recruit-recrutement/index-fra.asp

Programme de la Banque mondiale
http://web.worldbank.org/WBSITE/EXTERNAL/EXTJOBSNEW/0,,contentMDK:23124040~menuPK:8453546~pagePK:8453902~piPK:8453359~theSitePK:8453353,00.html

Campagne de recrutement universitaire de la Banque du Canada
http://www.banqueducanada.ca/carrieres/

Programmes de stages au sein d'organisations internationales
http://www.mrif.gouv.qc.ca/fr/stages-et-emplois/informations-generales

Campagne de recrutement d'analystes au Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada
http://www.tbs-sct.gc.ca/tbsrp-prsct/es/es-fra.asp

Programme de recrutement et de perfectionnement des agents financiers et des vérificateurs internes du gouvernement du Canada
http://www.psc-cfp.gc.ca/sas-sde/stf-dot/prgrm/ford-rpaf-fra.htm

Programme de recrutement de leaders en politiques (RLP)
http://jobs-emplois.gc.ca/rpl-rlp/index-fra.php?p=2

Programme de recrutement d'agents des politiques de la Défense nationale et des Forces armées canadiennes
http://www.forces.gc.ca/fr/emplois-civils/agents-politiques.page

Programmes de recrutement spécialisés du gouvernement canadien
http://jobs-emplois.gc.ca/centres/specialized-specialize-fra.php

Programme d'intégration et de formation (PIF) du ministère des Finances du Québec
http://www.finances.gouv.qc.ca/fr/Votre_carriere_au_Ministere249.asp

Bénévolat

Voir notre section « Engagement bénévole »

Entrepreneuriat, travailleur autonome

Agent Solo
www.agentsolo.com

Entrepreneuriat Laval
http://www.el.ulaval.ca/

Guide de l’entrepreneur
http://www.guideentrepreneur.com/

Jobboom pigiste
http://www.jobboompigistes.com/

Pigistes Québec
www.pigiste-quebec.com

Pige Québec
https://pige.quebec/

Vidéos

Association des économistes québécois
http://economistesquebecois.com/

Fonction publique du Québec
http://www.carrieres.gouv.qc.ca/perspectives-de-carrieres/domaines-demplois/extension-details-emplois/detail/economiste/?no_cache=1&cHash=62e5d2e1381603d48948a023b0597b01

;