Grève
Logo Université Laval Logo Université Laval

Analyse de marché en pharmacie

Mise à jour : novembre 2015

Présentation du programme

Doctorat de premier cycle en pharmacie

Ce doctorat de premier cycle est le programme de formation universitaire pour devenir pharmacien. Ce programme amène à acquérir et à développer différentes ressources qui permettront d'intervenir de façon efficace dans toutes les situations se rattachant à la pratique de la pharmacie en milieu communautaire. La connaissance approfondie des médicaments, les habiletés d'analyse, de résolution de problèmes, de communication, d'organisation et de gestion sont les éléments de base pour que le pharmacien puisse exercer. Le programme sensibilise aussi les étudiants à l'importance d'entretenir des relations interpersonnelles adéquates et respectueuses dans un contexte de soins.

La formation se concentre sur le développement de cinq compétences selon un modèle d'apprentissage s'étalant sur les quatre phases du programme, chacune de ces phases correspondant à une année de formation. Ces compétences sont :

  • la mise en oeuvre de la thérapie médicamenteuse
  • la transmission du savoir pharmaceutique
  • la prise en charge du médicament
  • la gestion de la pratique de la pharmacie
  • l'engagement envers la profession

Les nouvelles installations de la Faculté permettent à l'étudiant, tout au long de sa formation, d'apprendre à travers des situations professionnelles simulées à l'intérieur d'un laboratoire constitué de 10 îlots de pratique entière équipés. Ces installations, uniques au Québec, devraient permettre une formation préparatoire aux activités à réaliser en milieu professionnel.

Maîtrise de deuxième cycle en pharmacothérapie avancée

Le programme de maîtrise en pharmacothérapie avancée vise à permettre à l'étudiant d'acquérir des connaissances théoriques et les habiletés pratiques nécessaires à l'exercice de la pharmacie en établissement de santé (centre hospitalier, CLSC, hôpital de jour, centre d'accueil ou d'hébergement, etc.).

Le programme vise également à développer le leadership de l'étudiant au sein du département de pharmacie et de l'équipe multidisciplinaire, à le responsabiliser quant à son rôle de pharmacien dans la promotion de la qualité des soins et des services, ainsi qu'à former son esprit critique en ce qui concerne la pratique de la pharmacie hospitalière. À la fin de sa formation, l'étudiant sera capable de promouvoir et d'assurer une utilisation optimale des médicaments dans un établissement de santé.

Sources : Faculté de pharmacie et Université Laval 

Titres de postes

Avec un baccalauréat ou un doctorat de premier cycle

  • Pharmacien communautaire
  • Pharmacien en établissement de santé*
  • Pharmacien en industrie
  • Pharmacien en enseignement
  • Pharmacien en secteur public
  • Pharmacien en recherche
  • Pharmacien propriétaire
  • Pharmacien remplaçant
  • Spécialiste en contrôle de qualité


Avec une maîtrise

  • Pharmacien en établissement de santé*

*Il est possible de travailler en milieu hospitalier sans avoir fait la maîtrise

Sources : Ordre des pharmaciens du Québec et offres d'emploi affichées au SPLA

Fonctions

Pharmacien communautaire

  • Analyser le dossier des patients et s'assurer que leurs problèmes de santé sont traités adéquatement et qu'ils bénéficient d'un suivi approprié
  • Individualiser la thérapie pour chaque patient
  • Valider le type de médicament prescrit ainsi que la dose
  • Détecter les interactions entre les médicaments, ou encore avec les aliments ou les produits de santé naturels
  • Suivre l'efficacité, la tolérance et l'adhésion au traitement
  • Ajuster la dose des médicaments prescrits selon la condition du patient et les résultats de laboratoire
  • Initier un traitement
  • Préparer et distribuer les médicaments, notamment en calculant, mesurant et mélangeant des quantités de médicaments et autres substances nécessaires, et en mettant la quantité prescrite dans des contenants appropriés
  • Conseiller les patients sur l'utilisation des médicaments en vente libre ou sur ordonnance et les produits naturels. Par exemple, renseigner sur les indications, les contre-indications, les effets secondaires, les interactions médicamenteuses et la posologie
  • Tenir un profil pharmaceutique à jour des patients
  • Commander et conserver un approvisionnement suffisant de fournitures pharmaceutiques
  • Prescrire la contraception orale d'urgence
  • Surveiller et coordonner les activités du laboratoire

Pharmacien en établissement de santé

  • Faire partie d'une équipe interdisciplinaire
  • Évaluer la pharmacothérapie des patients hospitalisés
  • Réaliser des histoires médicamenteuses
  • Détecter les problèmes liés aux médicaments
  • Déterminer les objectifs pharmacothérapeutiques
  • Élaborer des plans de soins pharmaceutiques et les mettre en oeuvre
  • Surveiller la thérapie médicamenteuse en validant son efficacité, sa sécurité et en vérifiant l'adhésion du patient à la poursuite de son traitement
  • Initier des traitements, ajuster les doses et cesser des médicaments selon des ordonnances collectives et des protocoles en vigueur
  • Assurer le lien avec le pharmacien communautaire à l'arrivée du patient et à son congé de l'établissement, ainsi qu'en soins ambulatoires
  • Valider tous les médicaments remis aux patients
  • Expliquer aux patients leur pharmacothérapie généralement complexe
  • Renseigner les médecins et le personnel en soins infirmiers sur les choix thérapeutiques, le mode d'action des médicaments, les nouvelles indications thérapeutiques, les doses optimales, les modes d'administration, les effets indésirables, les risques liés à la manipulation de certains médicaments, etc.
  • Assister à divers comités

Pharmacien en industrie

  • Participer aux travaux de recherche pour le développement de nouveaux médicaments
  • Formuler de nouveaux médicaments mis au point par des chercheurs médicaux
  • Mettre à l'essai et vérifier la stabilité des nouveaux médicaments et en déterminer les capacités d'absorption et d'élimination
  • Coordonner les enquêtes cliniques sur les nouveaux médicaments
  • Contrôler la qualité des médicaments pendant la production afin d'assurer la conformité aux normes de pureté, d'uniformité, de stabilité et de sécurité des produits
  • Élaborer du matériel informatif concernant les usages, les effets thérapeutiques et les risques de certains médicaments
  • Évaluer l'étiquetage et l'emballage des médicaments, de même que la publicité concernant les médicaments
  • Faire la promotion des produits pharmaceutiques auprès des professionnels de la santé

Pharmacien en recherche

  • Effectuer des recherches en pharmacie au sein d'équipes, de réseaux, d'instituts, de centres de recherche, d'industries pharmaceutiques ou d'établissements d'enseignement.

Pharmacien en enseignement

  • Enseigner dans des programmes universitaires en pharmacie
  • Enseigner dans des programmes d'études professionnelles en assistance technique en pharmacie
  • Planifier, organiser et donner des formations à des pharmaciens, à des médecins ou à d'autres professionnels de la santé

Sources : Ordre des pharmaciens du Québec, offres d'emploi affichées au SPLA et Emploi Québec

Exigences

  • Diplôme de 1er cycle en pharmacie, soit le baccalauréat en pharmacie ou le doctorat de 1er cycle
  • Permis de l'Ordre des pharmaciens du Québec valide
  • Maîtrise en pharmacothérapie avancée non obligatoire pour travailler en établissement de santé, mais généralement exigée par l'employeur
  • Aptitudes interpersonnelles
  • Capacité à travailler en équipe
  • Leadership
  • Souci du détail et discrétion
  • Autonomie
  • Dynamisme
  • Volonté à travailler en interdisciplinarité
  • Organisation
  • Professionnalisme
  • Entregent
  • Ponctualité
  • Connaissances en informatique
  • Fortes aptitudes pour la communication orale et écrite

Source : offres d'emploi affichées au SPLA

Conditions de travail

L'horaire de travail est souvent de 28 à 35 heures par semaine et le statut des emplois est à temps partiel, temps plein, long terme ou temporaire; toutes les combinaisons sont offertes. Le pharmacien travaille généralement de jour et de soir, parfois la fin de semaine et, tout dépendant du milieu, des quarts de nuit sont possibles, mais plus rarement. Il peut également travailler les jours fériés selon l'employeur.

Sources : offres d'emploi affichées au SPLA, Repères

Employeurs

Les pharmaciens communautaires représentent 70 % des professionnels qui exercent cette profession. De ce nombre, 33 % sont propriétaires de leur pharmacie. Les pharmaciens des établissements de santé forment 18 % du corps professionnel. Environ 9 % des membres de l'Ordre des pharmaciens exercent leur profession dans des domaines diversifiés comme l'industrie, la recherche, l'enseignement, le secteur public, les universités ou encore au sein de leur ordre professionnel.

Voici la liste des principaux milieux :

  • Pharmacies communautaires
  • Centres hospitaliers, centres hospitaliers universitaires, instituts, hôpitaux
  • Industries pharmaceutiques
  • Centres de recherche
  • Laboratoires médicaux
  • Gouvernements provincial et fédéral
  • Sièges sociaux de chaînes et bannières
  • Compagnies d'assurances
  • Réseaux de remplacement de pharmaciens
  • Établissements d'enseignement universitaire
  • Pratique autonome

Sources : offres d'emploi affichées au SPLA, Repères, Ordre des pharmaciens du Québec

Découvrez des entreprises qui recrutent à l'UL!

Cette section est réservée aux étudiants et aux diplômés.

Vous devez vous connecter :

S'inscrire Problèmes de connexion?

Perspectives d’emploi

Selon Emploi Québec, les perspectives d'emploi pour l'ensemble du Québec seront favorables minimalement jusqu'en 2017.

Selon Emploi Avenir, au cours des dernières années, le nombre de pharmaciens a augmenté fortement. L'évolution de l'emploi dans cette profession dépend surtout du niveau de consommation des médicaments prescrits, de l'évolution du champ de pratique des pharmaciens et du nombre de diplômés en pharmacie. Cette tendance à la forte augmentation devrait se maintenir au cours des prochaines années.

Les débouchés proviendront en premier lieu de l'augmentation de l'emploi, mais aussi des postes qui seront libérés par les pharmaciens qui prendront leur retraite. Il y a très peu de roulement dans cette profession. Notons toutefois qu'un certain nombre de pharmaciens se dirigent vers l'enseignement universitaire, la recherche pharmacologique et la vente. D'autres peuvent accéder à des postes de gestion, par exemple dans la vente de détail. Toutefois, la majorité des diplômés universitaires intègrent cette profession peu après l'obtention de leur diplôme et y demeurent tout au long de leur carrière.

Constat de votre conseiller en emploi

À venir...

Statistiques de placement

Statistiques de l'enquête La Relance du ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur pour les diplômés de 2013 de premier cycle (pharmacie) et de deuxième cycle (maîtrise en pharmacothérapie avancée) de l'Université Laval.

Premier cycle Deuxième cycle
Nombre de personnes diplômées 144 41
Personnes visées par l'enquête 144 41
Taux de réponse 88 30
En emploi en lien avec la formation 77 23
- Pharmacie communautaire 59 1
- Hôpital 12 20
- Cabinet d'autres praticiens de la santé 2 0
- Fabrication de produits pharmaceutiques et de médicaments 1 0
- Services de recherche et de développement scientifiques 0 1
Durée de la recherche d'emploi (semaine) 1 2

Source : ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur

Données salariales

Selon Emploi Québec (2012-2014), le salaire horaire...

  • minimum moyen brut est de 20,96 $,
  • médian moyen brut est de 49,97 $,
  • maximum moyen brut est de 57,69 $.

D'après Emploi Avenir, voici les données salariales des pharmaciens :

Revenu d'emploi annuel moyen Pharmaciens
À temps plein et à l'année 61,50 %
Moyen 109 300 $
0 à 19 999 $ 4,20 %
20 000 $ à 49 999 $ 9,10 %
50 000 $ et plus 86,70 %

Situation des personnes titulaires d'un baccalauréat ou d'une maîtrise (promotion 2011), pour l'Université Laval, par type de diplôme et par discipline, pendant la semaine du 20 au 26 janvier 2013 :

  • Baccalauréat : 1 836 $ par semaine
  • Maîtrise : 1 743 $ par semaine

Échelles salariales du gouvernement du Québec 

Taux horaire minimum Taux horaire maximum
1320 - Pharmacien ou pharmacienne 39,92 50,41
1321 - Pharmacien ou pharmacienne chef I 41,98 53,01
1322 - Pharmacien ou pharmacienne chef II 44,19 55,81
1323 - Pharmacien ou pharmacienne chef III 46,58 58,83
1324 - Pharmacien ou pharmacienne chef IV 49,16 62,06

Répartition de l’emploi selon la région

Régions Pharmaciens
Abitibi-Témiscamingue 1,4 %
Bas-Saint-Laurent 2,3 %
Capitale-Nationale 13,3 %
Centre-du-Québec 2,3 %
Chaudière-Appalaches 5,3 %
Côte-Nord et Nord-du-Québec 1,0 %
Estrie 3,7 %
Gaspésie--Îles-de-la-Madeleine 0,8 %
Lanaudière 5,5 %
Laurentides 6,9 %
Laval 5,9 %
Mauricie 2,7 %
Montérégie 17,3 %
Montréal 24,1 %
Outaouais 3,7 %
Saguenay--Lac-Saint-Jean 3,9 %

Source : Emploi Avenir

Critères d’admissibilité à la profession

Au Québec, pour porter le titre de pharmacien ou poser les actes professionnels réservés aux pharmaciens, il est obligatoire de détenir un permis de l'Ordre des pharmaciens du Québec. L'accès à la profession de pharmacien est ainsi régi par l'Ordre des pharmaciens du Québec et les conditions d'admission sont décrites dans son site Web.

;