Logo Université Laval Logo Université Laval

Portrait du marché en génie géomatique

Mise à jour : février 2021

Présentation du programme

Le baccalauréat en génie géomatique permet l'accès à la profession d'ingénieur en géomatique. L'ingénieur en géomatique est un expert des technologies géospatiales et applique ses compétences en ingénierie pour la conception, le développement et l'amélioration de solutions de positionnement par satellites (ex. : GPS), de bases de données, de cartographie mobile, de traitement d'images satellitaires et de modélisation 3D. L'ingénieur en géomatique fournit de l'information de haute précision essentielle à la protection de l'environnement, à la construction d'ouvrages d'ingénierie, au suivi de la santé des populations, à la sécurité civile, etc. Il est un professionnel essentiel pour tous les projets nécessitant de l'information géospatiale fiable, précise, en ligne et en temps réel.

En plus d'une formation en mathématiques, en physique et en informatique, l'étudiant bénéficiera d'une formation spécialisée en génie géomatique (systèmes d'information géographique, positionnement par satellites de haute précision, imagerie satellitaire et aéroportée, cartographie sur Internet, systèmes de mesure laser, modèles de terrain 3D, bases de données géospatiales, hydrographie, géomatique de l'environnement, etc.). Il aura ainsi les connaissances et la pratique nécessaires pour concevoir et réaliser des systèmes de mesure sur le territoire (cartographie mobile, drone), des calculs, des traitements, des analyses et la diffusion des données géospatiales, à partir de différentes plateformes telles que l'infonuagique et les appareils mobiles.

Dans ce programme, une attention particulière est portée à la formation pratique : cours, laboratoires, travaux pratiques intensifs d'une à deux semaines à la fin de chaque année et un projet de génie concret en dernière année sont prévus afin de permettre à l'étudiant de développer une expertise propre au génie géomatique.

Également, des laboratoires spécialisés sont à la disposition des étudiants pour leur permettre d'apprendre le maniement d'équipements et l'utilisation de logiciels géomatiques (positionnement par satellites de haute précision, traitement d'images satellitaires, gestion de bases de données géospatiales, cartographie, etc.).

Les avantages de ce programme :

  • Des stages rémunérés (3) en milieu de travail dès la première année
  • Possibilité d'études à l'étranger en France ou en Espagne grâce au profil international ou en Alberta
  • Formation pratique très présente avec des laboratoires et des sorties sur le terrain
  • Accès à l'Ordre des ingénieurs du Québec
  • Agréé par le Bureau canadien d'agrément des programmes de génie (BCAPG)

Source : Université Laval

Titres de postes

  • Ingénieur en géomatique
  • Ingénieur géospatial
  • Ingénieur en programmation
  • Ingénieur en télédétection
  • Ingénieur développeur SIG
  • Ingénieur d'applications
  • Conseiller professionnel en géomatique
  • Ingénieurs d'applications
  • Géomaticien
  • Programmeur-analyste en géomatique
  • Responsable du soutien technique et scientifique en systèmes de positionnement
  • Spécialiste en imagerie (télédétection et photogrammétrie)

Source : offres reçues au SPLA

Fonctions

Conception et développement géomatique

  • Contribuer au développement et à l'amélioration de méthodes, de processus, de systèmes, de techniques, d'instruments et d'applications dans le domaine de la géomatique
  • Jouer un rôle-conseil en implantant des solutions créatives de géolocalisation Web et mobile de Google dans les opérations d'une clientèle variée
  • Concevoir des applications géomatiques mobiles pour téléphone intelligent
  • Effectuer de la programmation et de la conception en géomatique

Production, acquisition et qualité des données géospatiales

  • Examiner, valider et évaluer la qualité des données afin de maintenir l'intégrité des données géométriques et descriptives entreposées
  • Participer aux études, analyses, conceptions, tests et implantations de systèmes permettant d'optimiser les opérations d'acquisition, de traitement, de gestion, de production et de diffusion des données de cartographie
  • Produire de nouvelles données (numérisation, photo-interprétation, télédétection)
  • Traiter des nuages de points
  • Évaluer et améliorer les outils et les processus de l'organisation quant à l'utilisation des données, au regard des meilleures pratiques
  • Acquérir et traiter des données par drone

Environnement, ressources naturelles et énergies

  • Concevoir et mettre en oeuvre conjointement les méthodologies basées sur les systèmes d'informations géographiques et d'imagerie (télédétection et photogrammétrie) pour le suivi des forêts, l'allocation des terres et la gestion des ressources naturelles
  • Effectuer les analyses primaires des images satellites ou autres couches de données en appui au suivi des forêts, à la planification de l'utilisation des sols
  • Préparer des cartes d'élévation et de rugosité pour l'évaluation des ressources éoliennes
  • Valider la concordance d'informations géographiques avec les informations descriptives sur les aires protégées
  • Proposer la mise au point de technologies et de méthodologies liées à la géomatique marine

Sécurité civile et transport

  • Concevoir des cartes d'intensité des tremblements de terre
  • Faire des analyses spatiales des risques d'inondation
  • Traiter les données GPS, établir les vitesses, mettre à jour les données, coordonner les informations et valider les résultats produits par le système géomatique du transport adapté

Cartographie et télédétection

  • Effectuer de la cartographie Web
  • Examiner et interpréter les photographies et images aériennes afin de préparer des cartes topographiques, des mosaïques de photographies aériennes, des modèles 3D et des graphiques connexes
  • Analyser des images de télédétection
  • Faire l'intégration de couches d'informations géoréférencées
  • Utiliser du matériel spécialisé et des logiciels ainsi que des périphériques afin de modéliser, de gérer, d'analyser et d'afficher des données géospatiales

Gestion

  • Procéder à l'embauche, superviser et former le personnel de la géomatique
  • Coordonner les projets, planifier le budget du service et en assurer le contrôle, préparer la facturation aux clients externes
  • Assurer les communications avec le client et les intervenants

Soutien technique, formation et service à la clientèle

  • Se tenir à l'affût des besoins des utilisateurs
  • Dépanner, analyser et fournir des solutions aux problèmes des clients
  • Assurer la formation du personnel en SIG, télédétection, gestion des bases de données et application des données aux processus clés

Source : offres reçues au SPLA

Exigences

  • Autonomie
  • Maîtrise du français et de l'anglais, bilinguisme
  • Excellentes habiletés en communication, à l'écrit et à l'oral
  • Aptitude à travailler en équipe
  • Capacité à résoudre rapidement les problèmes complexes
  • Grande attention aux détails
  • Intérêt pour le droit
  • Rigueur
  • Capacité à travailler sous pression
  • Sens de l'organisation et de la planification
  • Capacité d'organisation et de planification
  • Esprit critique, d'analyse et de synthèse
  • Polyvalence

Pour acquérir ou parfaire une compétence recherchée par les employeurs, consultez le site de la Formation continue de l'Université Laval. En inscrivant une compétence, vous obtiendrez la liste de toutes les formations associées, par exemple : gestion de projet, communication, etc.

Source : offres reçues au SPLA

Conditions de travail

Organisation du travail

  • Travail à horaire variable
  • Travail de jour surtout
  • Travail nécessitant des déplacements à de faibles et de grandes distances

Précisions

Les heures de travail sont organisées en fonction des exigences de l'entreprise et de la clientèle. L'ingénieur en géomatique peut être amené à travailler en ville, en région ou dans d'autres pays.

Environnement social

Contacts fréquents avec d'autres spécialistes de la géomatique et de l'informatique (techniciens en géomatique, arpenteurs-géomètres, ingénieurs-conseils, consultants, etc.). Travail régulier en équipe multidisciplinaire.

Environnement physique

  • Conditions ambiantes : endroit où la température est contrôlée.
  • Lieu de travail : travail à l'intérieur et à l'extérieur.

Source : Repères

Employeurs

  • Firmes de génie-conseil en informatique et en géomatique
  • Compagnies d'infrastructures publiques (électricité, téléphonie, etc.)
  • Entreprises et sociétés ayant recours à la géomatique
  • Fournisseurs de hautes technologies en géomatique et en information
  • Centres de recherche
  • Ministères provinciaux et fédéraux
  • Municipalités

Source : offres reçues au SPLA

Découvrez des entreprises qui recrutent à l'UL!

Cette section est réservée aux étudiants et aux diplômés.

Vous devez vous connecter :

S'inscrire Problèmes de connexion?

Perspectives d’emploi

Comme l'excellent taux de placement le démontre, le secteur d'activité de ce domaine connaît une croissance accélérée et ses domaines d'application se multiplient (protection de l'environnement, santé, agriculture, assurances, marketing, sécurité civile, transport, jeu vidéo, tourisme, réadaptation, recherche nordique, etc.).

De plus, selon le SPLA, depuis 2019, près de 70 offres d'emploi destinées aux diplômés en génie géomatique ont été affichées.

Sources : Département des sciences géomatiques, Emploi Avenir, SPLA

Constats de votre conseiller en emploi

Les besoins en génie géomatique sont nombreux bien qu'il arrive que les employeurs ne sachent pas que cette formation existe et réponde à leurs besoins. Le nombre de postes affichés étant supérieur au nombre de diplômés, la variété des emplois et des employeurs est au rendez-vous.

Marjorie Guay, conseillère en emploi

Statistiques de placement

Selon l'enquête La Relance du ministère de l'Enseignement supérieur, les diplômés de 2017 des baccalauréats en sciences géomatiques et en génie géomatique de l'Université Laval connaissaient la situation suivante en 2019 :

 Sciences géomatiques Génie géomatique
En emploi
- À temps plein
- En lien avec la formation
 95,8 %
 100 %
 91,3 %
 100 %
 100 %
 100 %
Aux études  4,2 %  0 %
À la recherche d'un emploi  0 %  0 %
Personnes inactives  0 %   0 %
Durée moyenne de la recherche 5 semaines
Heures travaillées/semaine 40,1

Note : 40 diplômés étaient visés par l'enquête; le taux de réponse est de 70,7 %.

Selon l'enquête La Relance du ministère de l'Enseignement supérieur, les diplômés de 2017 de la maîtrise en géomatique connaissaient la situation suivante en 2019 :

En emploi : 80 %
- À temps plein : 100 %
- En lien avec la formation : 100 %
- Heures travaillées/semaine : 38,1
Durée moyenne de la recherche : 4 semaines
Aux études : 20 %
À la recherche d'un emploi : 0 %
Personnes inactives : 0 %

Note : 9 diplômés étaient visés par l'enquête; le taux de réponse est de 55,6 %.

Données salariales

Le salaire moyen des ingénieurs, tous les domaines confondus, est de 101 726 $ et de 56 415 $ pour les finissants.

Les diplômés ayant obtenu leur diplôme en 2017 ont un salaire moyen de 56 415 $, ceux ayant terminé en 2016 de 58 036 $ et, après 5 ans, de 68 952 $.

Il n'existe actuellement pas d'enquête salariale propre aux ingénieurs en géomatique.

Sources : Enquête sur la rémunération des professionnels en génie salariés du Québec (rapport 2018), Gouvernement du Canada

Selon l'enquête La Relance du ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur,

  • les diplômés de 2017 du baccalauréat en sciences géomatiques et en génie géomatique de l'Université Laval touchaient respectivement un salaire horaire moyen de 23,40 $ et de 29 $. Pour les deux programmes, le salaire brut hebdomadaire moyen était de 976 $ en 2017 et de 867 $ en 2015;
  • les diplômés de 2017 des programmes de maîtrise en sciences géomatiques de l'Université Laval touchaient un salaire hebdomadaire brut moyen de 1226 $.

Pour la fonction publique du Québec, l'échelle salariale d'un ingénieur s'étendait de 53 656 $ à 95 859 $ en 2020.

Pour la fonction publique fédérale, l'échelle salariale de la catégorie EN-SUR 1 à 6 Groupe arpentage était de 56 641 $ à 159 313 $ en date du 1er octobre 2020.

Sources : Gouvernement du Québec, Gouvernement du Canada, Enquête salariale complète - Ordre des arpenteurs-géomètres du Québec - SOM 2013.

Critères d’admissibilité à la profession

Le baccalauréat en génie géomatique permet l'accès à la profession d'ingénieur. Pour en savoir plus, consultez le site de l'Ordre des ingénieurs du Québec.