Logo Université Laval Logo Université Laval

Portrait du marché en archivistique

Mise à jour : mai 2020

Présentation du programme

Située au carrefour de l'information, de l'organisation, de la conservation et de la mémoire, l'archivistique est transdisciplinaire et fait appel aux sciences de l'information, aux sciences de la gestion et aux sciences humaines et sociales. Ancré dans la pratique, ce programme vise à initier à cette discipline et à vous préparer au marché du travail. Vous maîtriserez les méthodologies et les principes fondamentaux reconnus à l'échelle internationale en archivistique. Vous vous familiariserez aussi avec le réseau d'archives québécois et le milieu professionnel. Technologies de l'information, lois, principes de gestion, histoire sont autant de facettes que vous aborderez. Vous apprendrez à traiter les documents anciens et contemporains dans une perspective globale et intégrée, en adoptant des pratiques éprouvées.

Conférences, expérimentation d'applications technologiques, visites de centres d'archives sont au programme. Vous aurez l'occasion de mettre en pratique votre savoir au Laboratoire virtuel en gestion des documents d'archives numériques, à partir d'études de cas et en réalisant un stage en milieu de travail.

  • Stage : possibilité d'effectuer un stage sur le terrain, une occasion parfaite de mettre vos connaissances en pratique et d'acquérir de l'expérience dans votre domaine. Un plus pour votre CV.
  • Temps complet ou partiel : c'est vous qui décidez de votre rythme de progression dans le programme.

Le programme offre deux possibilités de spécialisation : la gestion des documents administratifs et la gestion des documents historiques. À ces deux spécialisations s'ajoutent des préoccupations transversales, l'une en gestion des documents numériques et l'autre en gestion du patrimoine documentaire.

Source : Université Laval

Titres de postes

  • Agent d'information documentaire
  • Analyste en gestion documentaire
  • Archiviste
  • Assistant au contrôle de documents
  • Catalogueur
  • Commis à la documentation
  • Conseiller en gestion des documents numériques
  • Conseiller en gestion d'information
  • Conseiller en gestion documentaire
  • Conseiller en partage de savoirs
  • Coordonnateur de la documentation
  • Documentaliste
  • Gestionnaire de documents
  • Préposé aux archives
  • Recherchiste
  • Responsable des archives et des ressources documentaires
  • Spécialiste en archivistique
  • Spécialiste en gestion des collections
  • Spécialiste en gestion des dossiers
  • Spécialiste en traitement de documents
  • Technicien en documentation

Source : offres d’emploi du SPLA

Fonctions

Selon la Classification nationale des professions (CNP), les archivistes « gèrent, traitent, conservent et diffusent l'information contenue dans les archives produites par les organisations. Ils acquièrent, conservent et dépouillent les documents textuels, iconographiques, cartographiques, architecturaux et électroniques, les films et vidéos, les enregistrements sonores et les documents multimédias ». 

Selon Repères, l’archiviste est une « personne qui met en place des politiques et des systèmes de gestion de documents, qui réalise et applique les plans de classification et les calendriers de conservation des documents et qui acquiert, traite, conserve et diffuse les documents conservés en raison de leur valeur historique, administrative, légale, scientifique et culturelle en vue de les rendre accessibles aux usagers. » 

Principales fonctions :

  • Élaborer, planifier et améliorer le programme général de gestion des documents et des archives de l'organisation
  • Participer à la mise en place, au suivi, au contrôle et à la mise à jour du système informatisé de gestion de documents
  • Préparer et assurer le suivi du plan de classification et du calendrier de conservation
  • Déterminer et mettre en place les politiques, les directives et les procédures concernant les différentes fonctions archivistiques, les lois et les règlements relatifs aux documents
  • Former et conseiller le personnel sur la façon d'organiser, de classer et de nommer leurs documents (sur support papier et/ou numérique)
  • Acquérir des documents à caractère historique (archives institutionnelles et non institutionnelles), selon la politique du service 
  • Faire des recherches afin de déterminer l'origine et la valeur historique des archives
  • Assurer la description, le classement et l'indexation des fonds d'archives
  • Veiller à la conservation et à l'entreposage appropriés des documents textuels, iconographiques, sonores, des cartes, des plans d'architecture, du matériel audio-visuel et des documents électroniques
  • Restaurer les archives légèrement endommagées et évaluer le traitement à accorder aux archives plus abîmées
  • Assurer la diffusion des archives auprès du public, particulièrement par la constitution de bases de données et la création de sites Web
  • Assister l'usager dans la consultation des archives et dans ses recherches

Selon l'Association des archivistes du Québec, les tâches d'un archiviste sont :

  • Planifier, élaborer et améliorer des programmes de gestion des archives
  • Planifier, analyser et améliorer des applications informatiques destinées aux archives, comme la gestion électronique des documents (GED)
  • Élaborer et développer des programmes particuliers de gestion propres à l'institution : correspondance, mandat, procès-verbal, etc.
  • Établir des politiques, des directives et des procédures concernant les lois et les règlements relatifs au domaine des archives
  • Établir des politiques, des directives, des normes et des procédures concernant les diverses fonctions archivistiques : acquisition, traitement (classification, description), préservation, diffusion, etc.
  • Élaborer et développer des outils archivistiques : plan de classification, calendrier de conservation, outils de repérage, etc.
  • Concevoir et implanter des programmes de formation du personnel et des usagers
  • Conseiller et aider le personnel et les usagers

Vous pouvez aussi consulter une liste de fonctions détaillées si vous êtes technicien, professionnel, expert ou gestionnaire dans le site de l'Association des archivistes du Québec.

Exigences

  • Aptitude à travailler en équipe multidisciplinaire
  • Intérêt pour le droit
  • Autonomie et initiative
  • Bilingue (anglais-français) ou trilingue (anglais-français-espagnol)
  • Bonne capacité à travailler sous pression
  • Collaborer et travailler en équipe
  • Capacité de vulgarisation
  • Excellente capacité de recherche, d’enquête, d’analyse et de synthèse
  • Capacité d'organisation et de planification
  • Excellentes habiletés en communication
  • Fortes aptitudes en résolution de problèmes
  • Leadership et capacité à mobiliser
  • Maitrise d’une troisième langue seconde (autre que l’anglais)
  • Orienté vers l’atteinte de résultats
  • Ouverture sur le monde (un atout)
  • Faire preuve de jugement
  • Bonne capacité à mobiliser les gens
  • Maîtriser la langue française à l’écrit et à l’oral
  • Rigueur, méthode et souci du détail
  • Sens du service à la clientèle
  • Sens politique
  • Volonté d’apprendre

Pour acquérir ou parfaire une compétence recherchée par les employeurs, consultez le site de la Formation continue de l'Université Laval. En inscrivant une compétence, vous obtiendrez la liste de toutes les formations associées, par exemple : gestion de projet, communication, etc.

Source : offres d’emploi du SPLA

Vous pouvez également consulter le référentiel de compétences publié par l'Association des archivistes du Québec.

Employeurs

  • Associations, fondations et fédérations
  • Bibliothèques
  • Centres d'archives
  • Centres de cartographie
  • Centre de conservation du Québec
  • Centres de documentation
  • Communautés religieuses
  • Entreprises du secteur juridique
  • Établissements de santé
  • Établissements d'enseignement
  • Entreprises privées
  • Gouvernement fédéral et provincial
  • Instituts de recherche
  • Maisons d'édition
  • Médias
  • Municipalités
  • Musées
  • Ordres professionnels
  • Organismes culturels
  • Sociétés d'État 
  • Sociétés historiques et du patrimoine
  • Syndicats
  • Toute compagnie qui a des renseignements personnels, comme les compagnies d'assurance, les institutions financières, etc.

Source : offres d’emploi du SPLA

Découvrez des entreprises qui recrutent à l'UL!

Cette section est réservée aux étudiants et aux diplômés.

Vous devez vous connecter :

S'inscrire Problèmes de connexion?

Perspectives d’emploi

Selon IMT en ligne (Emploi-Québec), les perspectives professionnelles pour la profession d’archiviste sont bonnes pour l'ensemble du Québec jusqu'en 2023. Pour ce qui est de la région de la Capitale-Nationale, aucune donnée n'est publiée pour le moment. Quant aux perspectives d'emploi pour les techniciens et les assistants dans les bibliothèques et les services d'archives, elles sont considérées comme étant bonnes, que ce soit pour l'ensemble du Québec ou pour la région de la Capitale-Nationale.

Constats de votre conseiller en emploi

Pour favoriser votre intégration sur le marché du travail, il est important de faire une réflexion approfondie sur vos intérêts professionnels, vos compétences et vos habiletés.

Les expériences pratiques (stage, travail rémunéré, bénévolat, projet personnel ou autres) demeurent les moyens par excellence de tester vos connaissances et de déterminer quel type de milieux vous convient. Les étudiants sont donc invités à s’impliquer durant leurs études afin de venir bonifier leur formation et développer leur réseau. De plus, étant donné que le stage est obligatoire au certificat en archivistique, il est important d’aller chercher un petit plus (bénévolat/expérience de travail*/formation complémentaire) afin de pouvoir se démarquer par rapport aux autres futurs diplômés.

Les documents sont de plus en plus électroniques. La volonté des gestionnaires de conserver les documents de manière électronique entraîne un grand vent de changement pour les archivistes. Soyez conscient de cette nouvelle réalité! De plus, selon les propos mentionnés dans un webinaire sur la recherche d'emploi organisé par l'Association des archivistes du Québec, 80 % des offres d'emploi se rapportent à la gestion documentaire, mais très peu en milieu historique.

Je vous encourage à devenir membre étudiant de l'Association des archivistes du Québec (AAQ) pour 50 $ par année. Vous bénéficierez ainsi d'un rabais de 75 % pour participer aux différents programmes de perfectionnement, pour accéder à la boîte à outils (on y trouve des nouvelles du milieu et un bottin des membres) et aux offres d'emploi, pour intégrer le programme de mentorat, etc. 

*Vérifiez la possibilité de faire créditer votre expérience grâce au cours Projet d'intervention en milieu professionnel.

Cynthia Labbé, conseillère en emploi

Statistiques de placement

Selon l'enquête La Relance du ministère de l'Enseignement supérieur, les diplômés de 2017 de la maîtrise en bibliothéconomie et en archivistique connaissaient la situation suivante en 2019 :

  • En emploi : 83,3 %
  • Emploi lié à la formation : 81,2 %
  • Aux études : 7,8 %
  • Salaire horaire moyen : 27 $
  • Taux de chômage : 4,5 %
  • À la recherche d'un emploi : 3,9 %
  • 159 répondants avec un taux de réponse de 64,2 %

Données salariales

  • Selon Repères, en date de 2019, le revenu minimum moyen d’emploi des archivistes se situait entre 42 000 $ et 46 999 $ et le revenu maximum moyen se situait entre 83 000 $ et 97 999 $.
  • Selon Repères, en date de 2019, le revenu minimum moyen d’emploi des techniciens en documentation se situait entre 37 000 $ et 41 999 $ et le revenu maximum moyen se situait entre 52 000 $ et 57 999 $.

Critères d’admissibilité à la profession

Selon IMT en ligne (Emploi-Québec), un diplôme universitaire de premier cycle (mineure en archivistique) ou un diplôme d'études universitaires auquel s'ajoute un certificat en archivistique est généralement exigé. Une maîtrise en archivistique, en archivistique et en science de l'information, en bibliothéconomie ou en histoire peut être exigée également.

Il est possible pour l’archiviste d’adhérer à l’Association des archivistes du Québec en obtenant une certification délivrée par cette association. Les critères de reconnaissance pour le statut des membres ont été déterminés en 1996. Ils sont inscrits dans un tableau qui accompagne le formulaire de demande de certification.  

Pour en savoir plus : https://www.archivistes.qc.ca/

Associations professionnelles

Association des archivistes du Québec (AAQ)
Association of Canadian Archivists (ACA)
Association professionnelle des techniciennes et des techniciens en documentation du Québec (APTDQ)