Logo Université Laval Logo Université Laval

Portrait du marché en archivistique

Aperçu du marché

Le certificat en archivistique permet d'acquérir les aptitudes nécessaires pour mener des interventions de gestion, de préservation et de mise en valeur des documents administratifs et des archives dans les petites, moyennes et grandes organisations.

Avec l'usage des technologies de l'information de plus en plus présent au sein des organismes publics ou privés (ministères, municipalités, petites et grandes entreprises, institutions culturelles, centres d'archives, de recherches et de documentation, etc.), les archivistes sont davantage recherchés sur le marché du travail pour répondre aux besoins de traitement et de consignation de l'information des documents numériques. On les retrouve aussi dans des entreprises qui doivent traiter de grandes quantités de renseignements personnels comme les compagnies d'assurance, les institutions financières, les établissements juridiques, de santé et d'enseignement, ainsi que les regroupements professionnels.

Selon IMT en ligne (Emploi-Québec), les conditions d'accès à la profession sont : 

  • un diplôme universitaire de premier cycle (mineure en archivistique) OU
  • un diplôme d'études universitaire auxquel s'ajoute un certificat en archivistique.
  • Une maîtrise en archivistique, en archivistique et science de l'information, en bibliothéconomie ou en histoire peut être exigée.

En obtenant une certification de l'Association des archivistes du Québec, l'archiviste peut adhérer à ce regroupement professionnel. Pour en savoir plus : https://www.archivistes.qc.ca/

Archiviste

Autres appellations : Responsable des archives | Spécialiste en archivistique | Archiviste de collections

Selon Repères, l'archiviste est une « personne qui met en place des politiques et des systèmes de gestion de documents, qui réalise et applique les plans de classification et les calendriers de conservation des documents et qui acquiert, traite, conserve et diffuse les documents conservés en raison de leur valeur historique, administrative, légale, scientifique et culturelle en vue de les rendre accessibles aux usagers. » L'archiviste travaille principalement dans les organismes publics et privés ainsi que dans les centres d'archives et les musées.

Plus précisément, l'archiviste doit :

  • Élaborer, planifier et améliorer le programme général de gestion des documents et des archives de l'organisation
  • Participer à la mise en place, au suivi, au contrôle et à la mise à jour du système informatisé de gestion de documents
  • Préparer et assurer le suivi du plan de classification et du calendrier de conservation
  • Déterminer et mettre en place les politiques, les directives et les procédures concernant les différentes fonctions archivistiques, les lois et les règlements relatifs aux documents
  • Former et conseiller le personnel concernant la façon d'organiser, de classer et de nommer les documents
  • Acquérir des documents à caractère historique (archives institutionnelles et non institutionnelles), selon la politique du service
  • Faire des recherches pour déterminer l'origine et la valeur historique et des archives
  • Assurer la description, le classement et l'indexation des fonds d'archives
  • Veiller à la conservation et à l'entreposage appropriés des documents textuels, iconographiques, sonores, des cartes, des plans d'architecture, du matériel audio-visuel et des documents électroniques
  • Restaurer les archives légèrement endommagées et évaluer le traitement à accorder aux archives plus abîmées
  • Assurer la diffusion des archives auprès du public, particulièrement par la constitution de bases de données et la création de sites Web
  • Assister l'usager dans la consultation des archives et dans ses recherches

Vous pouvez aussi consulter une liste détaillée des fonctions des technicien(ne)s professionnel(le)s, expert(e)s ou gestionnaires dans le site de l'Association des archivistes du Québec.

Les exigences les plus fréquentes des employeurs à la recherche d'archivistes sont :

  • Adaptabilité
  • Aptitude à collaborer et à travailler en équipe
  • Aptitudes en résolution de problèmes
  • Autonomie
  • Bon jugement
  • Bonne connaissance de la suite Office et des technologies de l'information numériques et de numérisation
  • Connaissance des lois et des règlements régissant la gestion des documents et des archives
  • Connaissance des systèmes de gestion électronique des documents (GED)
  • Curiosité intellectuelle
  • Engagement et sens des responsabilités
  • Esprit d'initiative
  • Gestion du temps et des priorités
  • Habileté à communiquer efficacement
  • Leadership
  • Maîtrise de la langue française à l'écrit et à l'oral
  • Rigueur, méthode et souci du détail
  • Sens de l'organisation

Consultez aussi le référentiel de compétences publié par l'Association des archivistes du Québec.

Technicien en archivistique

Autres appellations : Technicien en documentation | Technicien en gestion des documents | Documentaliste | Commis à la documentation

Les principaux milieux dans lesquels le ou la technicien(ne) exerce son métier sont les centres de documentation et d'information, les centres de gestion des documents administratifs, les centres d'archives, les bibliothèques, les établissements d'enseignement, les librairies, les gouvernements, les municipalités, les institutions culturelles, les médias, les entreprises privées, etc. Le taux de placement est relativement bon dans ce secteur et relève davantage d'une formation collégiale. Tout comme l'archiviste, le ou la technicien(ne) peut aussi travailler le soir et la fin de semaine, de même qu'à la pige. Il ou elle peut traiter des documents tant administratifs qu'historiques et offrir un service aux usagers.

Plus précisément, selon l'Association des archivistes du Québec, ses tâches consistent à :

  • Appliquer des politiques, des directives, des normes et des procédures relatives à la gestion des documents et des archives
  • Participer à l'élaboration et à la mise à jour de politiques de conservation et de diffusion des documents et des archives
  • Analyser, créer et mettre à jour différents outils de gestion de l'information
  • Utiliser des systèmes intégrés de gestion de bibliothèque, de documents administratifs et d'archives
  • Participer à l'implantation d'une solution de GID ou de GED
  • Développer et exploiter une collection spécialisée
  • Effectuer le traitement d'un fonds d'archives historiques
  • Repérer, gérer et diffuser de l'information
  • Préparer et animer des formations
  • Répondre efficacement aux besoins d'information des clientèles (recherche, référence et repérage)
  • Organiser et opérer un milieu documentaire

Les exigences les plus fréquentes des employeurs à la recherche de techniciens en archivistique sont :

  • Adaptabilité
  • Aptitude à effectuer des recherches dans les documents et à l'aide d'outils informatisés
  • Autonomie
  • Connaissance de systèmes de gestion électronique des documents (GED)
  • Curiosité intellectuelle
  • Esprit d'initiative
  • Facilité à collaborer et à travailler en équipe
  • Facilité à communiquer efficacement
  • Rigueur, méthode et souci du détail
  • Sens de l'organisation
  • Sens du service à la clientèle

Pour en savoir plus, consultez le référentiel de compétences publié par l'Association des archivistes du Québec.

Constats de votre conseiller en emploi

Les expériences pratiques (stage, travail rémunéré, bénévolat, projet personnel ou autre) constituent la meilleure façon de tester vos connaissances et de déterminer quel type de milieu vous convient le mieux. Il est donc bénéfique de vous impliquer durant vos études afin d'enrichir votre formation et développer votre réseau. De plus, étant donné que le stage est obligatoire au certificat en archivistique, il est important d’aller chercher un petit plus (bénévolat/expérience de travail/formation complémentaire) pour pouvoir vous distinguer par rapport aux autres futurs diplômés. À cet effet, vérifiez la possibilité de faire créditer votre expérience dans le cadre du cours Projet d'intervention en milieu professionnel.

En devenant membre étudiant(e) de l'Association des archivistes du Québec, vous bénéficierez d'un rabais important pour participer aux différents programmes de perfectionnement, et pour accéder à la boîte à outils (nouvelles du milieu, bottin des membres, etc.) et aux offres d'emploi, pour intégrer le programme de mentorat, etc.

Pandémie oblige, le travail se fait de plus en plus de façon virtuelle; il y a de moins en moins de papier. La volonté des gestionnaires de conserver les documents de façon numérique entraîne un virage pour la profession. 

Pour en savoir plus :

Sources :

Cynthia Labbé, conseillère en emploi

Mise à jour : juillet 2021