Nmédia Suco Agence du revenu Optel Machinex Gestion financière MD Place aux Jeunes Transit Serti
Logo Université Laval Logo Université Laval

Analyse de marché en gestion des technologies d'affaires

Mise à jour : juin 2018

Présentation du programme

Couvrant un large éventail de spécialisations, les formations en SIO vous permettront d'acquérir des compétences afin de déterminer les besoins informationnels des organisations, de concevoir un processus d'affaires performant, de concevoir le futur SIO informatisé ainsi que d'implanter et d'évaluer les systèmes d'information.

Les systèmes d'information organisationnels (SIO) constituent une discipline encore jeune qui est apparue au cours des années 60 avec le développement de l'usage des ordinateurs dans les organisations : elle concerne la gestion de l'information à l'aide des technologies informatiques dans les organisations.

Bien sûr, l'information existe sans le recours à un ordinateur, mais ce dernier a joué un rôle de catalyseur et d'amplificateur et a ainsi suffisamment contribué à l'évolution des processus informationnels dans les organisations pour que l'on puisse légitimement considérer que l'on ait à faire face à un phénomène nouveau justiciable d'une discipline objet d'enseignement et de recherche. Elle est née au début des années 70 comme étant une discipline au carrefour de l'administration et de l'informatique. 

Ainsi, la discipline SIO, telle qu'on la comprend à FSA ULaval depuis la création de l'unité d'enseignement et de recherche SIO, est constituée de 3 sous-domaines définis par leur contenu mais aussi par les liens qu'ils privilégient avec les autres disciplines :

Le domaine individu, organisation, système d'information et TI

Il concerne le rôle des TI dans le fonctionnement du système d'information dans la perspective des comportements individuels et collectifs. Ceci couvre des concepts tels que la relation pouvoir/information, la gestion du changement, les relations sociales à travers les TI, ou l'intervention dans un milieu complexe.

Le domaine de la gestion des ressources informationnelles

La gestion des ressources informationnelles est aussi appelée gestion des SIO et parfois même simplement gestion des TI, et ce, que ce soit des ressources humaines ou des ressources matérielles. Ceci concerne leur acquisition, leur implantation, leur gestion et leur maintenance incluant des thèmes comme la planification stratégique, la définition des bonnes pratiques, la gestion de projet, la sécurité ou le financement. Ce domaine concerne en outre les applications de l'informatique propres au fonctionnement des organisations comme les systèmes d'aide à la décision, les affaires électroniques/numériques, la gestion des connaissances ou l'implantation de progiciels.

Le domaine de la conception/réalisation des systèmes d'information informatisés

C'est le domaine le plus proche de l'informatique. Il couvre l'analyse et la réalisation des systèmes informatiques, en insistant sur les aspects méthodologiques, depuis ce qu'il est convenu d'appeler l'architecture (informationnelle) d'entreprise jusqu'au déploiement des solutions informatiques, en passant par les dossiers de conception. L'architecture des différents systèmes conçus autour des différentes bases de données y joue un rôle prépondérant. 

Divers programmes d'études au sein du département de systèmes d'information organisationnels sont offerts tant au 1er qu'au 2e cycle. Vous pouvez les consulter dans le site de la Faculté des sciences de l'administration.

Prendre note que la concentration spécialisée en gestion des technologies d'affaires au baccalauréat en administration des affaires est accréditée par le Conseil d'agrément en gestion des technologies d'affaires (CAGTA) / Business Technology Management Accreditation Council (BTMAC). Vous visez le CAGTA? Consultez la section Devenez CAGTA.

L'obtention d'un certificat vise à répondre à des besoins de formation initiale et de formation à l'adulte en emploi. Il peut permettre de compléter une formation initiale, de se perfectionner, d'améliorer ses conditions en emploi, de faire reconnaître ses compétences, d'amorcer une réorientation de carrière ou d'accéder à d'autres fonctions dans le cadre de son emploi actuel. Il peut également être une passerelle vers le programme de baccalauréat en administration des affaires où seront reconnus les crédits acquis dans ce certificat, à la condition de répondre aux exigences d'admission du baccalauréat.

Découvrir les carrières du BAA en vidéo.

Source : site Web de FSA ULaval

Titres de postes

Les programmes de 1er ou 2e cycle mènent aux mêmes types d'emplois. Toutefois, un diplôme de 2e cycle favorise l'accès à des postes de niveau supérieur, tels que directeur, spécialiste, expert ou consultant. Si vous souhaitez encadrer une équipe ou mener des mandats d'envergure, approfondir vos connaissances en poursuivant vos études peut être profitable. La progression en emploi, qu'elle soit horizontale ou verticale, peut être plus rapide avec un diplôme de 2e cycle. Le salaire et les responsabilités peuvent également être plus élevés à court et à long terme. Naturellement, tout dépendra du type d'entreprise et d'industrie. Pour les postes en gestion, il faut toutefois compter quelques années d'expérience, même si vous possédez un diplôme de 2e cycle. Ce dernier pourrait toutefois accélérer votre accès à un poste de gestion.

  • Analyste en systèmes de gestion ou en systèmes d’information
  • Analyste d’affaires
  • Conseiller en systèmes d’information
  • Analyste en processus d’affaires
  • Analyste en procédés administratifs
  • Analyste fonctionnel
  • Conseiller en amélioration des processus
  • Représentant aux ventes et à la formation
  • Gestionnaire de comptes clients
  • Chargé de projet
  • Chef de projet
  • Chef d’équipe
  • Gestionnaire de projet

Source : SPLA

Fonctions

Développement de systèmes d'information organisationnels

Exemples de postes

  • Analyste en systèmes de gestion
  • Analyste d’affaires
  • Conseiller en systèmes d’information

Exemples de tâches

  • Analyser des problèmes d'affaires et identifier les opportunités que présentent les systèmes et technologies de l’information (SI/TI) pour résoudre ces problèmes et supporter la stratégie d’affaires
  • Participer à l’élaboration du plan stratégique SI/TI
  • Définir les besoins spécifiques des utilisateurs pour un nouveau SI
  • Concevoir les fonctionnalités du SI répondant aux besoins d’affaires des utilisateurs
  • Élaborer les modèles de données du nouveau SI
  • Concevoir les outils d’analyse d’intelligence d’affaires pour la prise de décision des gestionnaires
  • Participer à l’évaluation et au choix de solutions SI/TI rentables et conformes aux besoins d’affaires de l’organisation
  • Paramétrer les progiciels de gestion selon les besoins des utilisateurs
  • Planifier et réaliser les essais unitaires, d'intégration et d'acceptation pour les nouveaux SI et pour les modifications de systèmes existants
  • Planifier et réaliser les activités d’implantation des SI
  • Planifier, développer et réaliser la formation des gestionnaires et des utilisateurs lors de la mise en œuvre des SI
  • Conseiller les gestionnaires et les utilisateurs en matière de solutions SI/TI

Amélioration des processus d'affaires

Exemples de postes

  • Analyste en processus d’affaires
  • Analyste d’affaires
  • Conseiller en amélioration des processus

Exemples de tâches

  • Analyser et poser des diagnostics pour l’amélioration des processus d’affaires existants
  • Concevoir de nouveaux processus d’affaires innovants permettant d'atteindre les objectifs stratégiques de l’organisation
  • Participer à l’élaboration de solutions axées sur les processus d’affaires et à la mise en oeuvre de SI supportant ces nouveaux processus
  • Conseiller les gestionnaires pour l’amélioration de l'efficience et de l'efficacité des processus d’affaires

Représentation et développement des affaires

Exemples de postes

  • Représentant aux ventes et à la formation
  • Gestionnaire de comptes clients

Exemples de tâches

  • Déterminer les occasions d'effectuer des ventes de produits et de services SI/TI
  • Présenter aux clients corporatifs des services et de nouvelles solutions SI/TI et en montrer la pertinence pour leur domaine d’activités
  • Agir comme responsable de comptes clients et assurer le lien d’affaires et la satisfaction entre l’entreprise fournisseuse de produits et services SI/TI et le client corporatif

Gestion de projets SI/TI

Exemples de postes

  • Chargé de projet
  • Chef de projet
  • Chef d’équipe
  • Gestionnaire de projet

Exemples de tâches

  • Participer à l’évaluation de la faisabilité du projet SI/TI en collaboration avec tous les experts impliqués dans le projet
  • Élaborer le dossier de planification du projet
  • Former l’équipe de projet
  • Coordonner les étapes de la réalisation du projet
  • Gérer les ressources humaines, matérielles et financières du projet
  • Contrôler la qualité des livrables du projet
  • Assurer la liaison avec le client, les utilisateurs, les fournisseurs et la direction de l’organisation

Source : données du SPLA, FSA ULaval

Exigences

Caractéristiques personnelles – champs d’intérêt

  • Aimer accomplir des tâches de création artistique
  • Aimer travailler avec les chiffres ou les mathématiques
  • Aimer travailler physiquement ou manipuler des instruments
  • Aimer communiquer avec les gens pour les convaincre, les persuader
  • Aimer comprendre les phénomènes et résoudre les situations problématiques
  • Aimer travailler en contact avec des personnes ou les aider

Indices de tempérament

  • Préférer des tâches variées avec de fréquents changements
  • Préférer planifier des activités, diriger, contrôler et organiser l'ensemble des tâches
  • Préférer travailler en relation avec des gens et collaborer avec eux
  • Préférer porter son propre jugement pour décider ou résoudre des problèmes
  • Préférer utiliser des normes mesurables pour décider ou résoudre des problèmes

Qualités personnelles exigées

  • Autonomie
  • Leadership
  • Capacité d'écoute
  • Sens de l'organisation
  • Facilité à communiquer
  • Minutie
  • Esprit de synthèse
  • Polyvalence
  • Sens de l'observation
  • Curiosité intellectuelle
  • Diplomatie
  • Esprit d'équipe
  • Esprit d'analyse
  • Esprit critique

Source : Repères

En 2018, TECHNOCompétences a analysé les besoins en développement de compétences non techniques les plus demandées auprès de six professions clés. Il en résulte que cinq compétences sont essentielles pour les répondants. Les résultats confirment le constat du dernier diagnostic qui met l'accent sur la maîtrise de la langue anglaise. En effet, en 2016, la communication est encore en tête de liste :

  • Communication efficace (73 %)
    Capacité de présenter ses idées efficacement en considérant les besoins et les capacités de son auditoire.
  • Organisation du travail (60 %)
    Capacité de visualiser le travail à accomplir, d'établir les priorités et d'optimiser l'utilisation de son temps et la façon d'accomplir ses tâches.
  • Créativité (54 %)
    Capacité à imaginer, à construire et à mettre en oeuvre des solutions nouvelles et originales.
  • Travail d'équipe (53 %)
    Capacité de collaborer activement avec les autres membres de l'équipe de développement afin d'atteindre les objectifs du projet.
  • Résolution de problème (48 %)
    Capacité d'analyser un problème, de prendre rapidement des décisions en fonction des informations disponibles et de passer à l'action.

Source : TechnoCompétences

Pour acquérir ou parfaire une compétence recherchée par les employeurs, consultez le site de la Formation continue de l’Université Laval. En inscrivant une compétence, vous obtiendrez la liste de toutes les formations associées, par exemple : gestion de projet, communication, scrum, etc.

Employeurs

  • Banques
  • Compagnies d’assurance
  • Firmes d’experts-conseils en gestion et systèmes
  • Entreprises de technologie et de multimédia
  • Entreprises de communication
  • Gouvernements
  • Entreprises manufacturières
  • Entreprises de services
  • PME

Découvrez des entreprises qui recrutent à l'UL!

Cette section est réservée aux étudiants et aux diplômés.

Vous devez vous connecter :

S'inscrire Problèmes de connexion?

Perspectives d’emploi

TechnoCompétences (2018) réalise un diagnostic sectoriel de la main-d'oeuvre en technologies de l'information et des communications (TIC). En 2018, dans la majorité des professions, les chercheurs d'emploi en TIC sont dans une situation favorable pour intégrer les professions. Elles présentent toutes des perspectives bonnes et acceptables. La situation est stable depuis 2011.

Emploi-Québec mentionne que la profession d'analystes et de consultants en informatique (2171) est parmi les professions les plus en demande actuellement dans l'ensemble du Québec. L’informatisation constante des entreprises, l’optimisation des fonctions de gestion, le rehaussement et la sécurisation des systèmes informatiques dans différents secteurs d’activité et le développement technologique dans le domaine alimentent la demande dans cette profession. Les perspectives d'emploi (2015-2019) sont favorables pour cette classe d'emploi.

Du côté d'Emploi Avenir Québec de Service Canada, les perspectives d'emploi (2015-2019) dans cette profession sont bonnes. Au cours des dernières années, le nombre d'analystes et de consultants en informatique a augmenté de façon notable. Cette croissance s'explique par le développement rapide de l'informatique, tant du côté du nombre d'utilisateurs que des champs d'application et par la hausse des investissements des entreprises dans le secteur informatique. Comme cette tendance devrait se maintenir au cours des prochaines années, on prévoit que leur nombre continuera à augmenter de façon notable. Les débouchés proviendront en premier lieu de l'augmentation de l'emploi, mais aussi des postes qui seront libérés par les analystes et les consultants qui accéderont à des postes de gestion ou de spécialistes des ventes techniques du commerce de gros ou qui prendront leur retraite, même si la proportion d'analystes et de consultants âgés de 55 ans et plus est nettement plus faible que dans l'ensemble des professions.

Le site Ma Carrière Techno offre des informations intéressantes sur les différentes professions en TI et décrit les tendances des différents secteurs d’activités, comme par exemple, les services financiers, la santé, la sécurité, le commerce de détail. On y retrouve également un répertoire des entreprises qui embauchent des professionnels des technos. 

Constat de votre conseiller en emploi

Les finissants se placent bien et plus rapidement pour ceux qui ont effectué un stage au cours de leur formation. La formation pratique est donc fortement encouragée.

On remarque également que les candidats possédant une formation collégiale en informatique en plus du BAA en GTA sont très prisés des employeurs, notamment en raison de leur compétence en programmation.

À Québec, les sièges sociaux en assurance, la fonction publique, Revenu Québec ainsi que les firmes de consultants en TI sont les employeurs où se place une grande majorité de nos finissants. Généralement, les candidats qui possèdent une certaine expérience sont ceux qui intègrent plus facilement les firmes de consultants en TI. Le bilinguisme est généralement demandé ainsi que la maîtrise de la suite Office.

Les programmes de 1er ou 2e cycle mènent aux mêmes types d'emplois. Toutefois, un diplôme de 2e cycle favorise l'accès à des postes de niveau supérieur, tels que directeur, spécialiste, expert ou consultant. Si vous souhaitez encadrer une équipe ou mener des mandats d'envergure, approfondir vos connaissances en poursuivant vos études peut être profitable. La progression en emploi, qu'elle soit horizontale ou verticale, peut être plus rapide avec un diplôme de 2e cycle. Le salaire et les responsabilités peuvent également être plus élevés à court et à long terme. Naturellement, tout dépendra du type d'entreprise et d'industrie. Pour les postes en gestion, il faut toutefois compter quelques années d'expérience, même si vous possédez un diplôme de 2e cycle. Ce dernier pourrait toutefois accélérer votre accès à un poste de gestion.

​Karine Boudreau, conseillère en emploi

Statistiques de placement

Selon l’enquête La Relance du ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur, les diplômés du baccalauréat en sciences de l’administration, spécialisation Information de gestion de 2015 connaissaient la situation suivante en 2017 (taux de 48,3 %) :

  • En emploi : 87,7 %
  • À temps plein : 100,0 %
  • En lien avec la formation : 83,3 %
  • Taux de chômage : 0 % 

Selon l'enquête La Relance du ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur, les diplômés de la maîtrise en sciences de l'administration, spécialisation information de gestion de 2015, connaissaient la situation suivante en 2017 (taux de réponse de 76,5 %) :

  • En emploi : 92,3 %
  • À temps plein : 100,0 %
  • En lien avec la formation : 66,7 %
  • Taux de chômage : 0 %

Données salariales

Selon l'enquête La Relance du ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur, les diplômés du baccalauréat en sciences de l'administration, spécialisation Information de gestion de 2015 avaient, en 2017, un salaire hebdomadaire brut moyen de 1086 $ (taux de réponse de 48,3 %).

Selon l'enquête La Relance du ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur, les diplômés de la maîtrise en sciences de l'administration, spécialisation Information de gestion de 2015 avaient, en 2017, un salaire hebdomadaire brut moyen de 1452 $ (taux de réponse de 76,5 %).

Selon Emploi-Québec, pour la profession d'analystes et de consultants en informatique (code CNP 2171), le salaire horaire estimé au Québec entre 2015 et 2017 était :

  • minimum : 22,84 $
  • médian : 36,92 $
  • maximum : 52,88 $

Selon Repères (2017), le salaire annuel minimum moyen se situait entre 43 000 $ et 47 999 $ alors que le salaire maximum moyen se situait entre 100 000 $ et 124 999 $.

Selon les données de l'enquête de rémunération globale effectuée tous les deux ans par TECHNOCompétences (2018), le salaire moyen d'un professionnel en TIC est en hausse par rapport à 2014. En 2016, il s'élève à 71 000 $ pour les professionnels en TIC, dans tous les secteurs des TI et hors TI, en comparaison à 68 000 $ en 2014. 

Fait important : les professionnels exerçant dans les entreprises hors secteur des TIC sont mieux rémunérés comparativement à leurs homologues travaillant dans les entreprises du secteur des TIC. Le salaire moyen versé aux premiers s'élève à 77 000 $, tandis que c'est 67 000 $ pour les autres. Cette situation accentue les enjeux qui s'amènent pour le secteur si l'on ne parle que de l'attraction et de la rétention. En effet, non seulement l'effectif de professionnels se concentre de plus en plus dans les entreprises hors secteur des TI, mais en plus, ils y sont mieux rémunérés.

Montréal est en tête de liste des régions meilleures payeuses. Le salaire dans la région de Québec et ses environs se situe à 16 % en deçà de celui de Montréal. Cet écart s'est accru de 2 points par rapport à 2014 (- 4 %).

La taille de l'organisation est également un facteur différenciateur dans la rémunération des professionnels. Les très petites entreprises (50 employés et moins) offrent une rémunération moindre que celle des entreprises de taille moyenne (entre 50 et 200 employés); elles se situent 10 % plus bas. Les grandes entreprises offrent des rémunérations plus élevées; les salaires des professionnels y sont 14 % au-dessus des salaires les plus bas. (Source : TECHNOCompétences)

Le guide salarial 2018 de Robert Half s'avère un outil précieux. Il présente des données sur les salaires de départ moyens pour une vaste gamme de postes dans les domaines des technologies et des TI.

Critères d’admissibilité à la profession

Associé en gestion des technologies d'affaires (Business Technology Management Associate) est un titre hautement estimé dans le secteur des technologies de l'information. Il atteste que les étudiants certifiés sont formés selon les meilleures pratiques d'enseignement à accompagner les organisations pour un usage efficace et concurrentiel des TI. Il est décerné par le Conseil d'agrément en gestion des technologies d'affaires (CAGTA), géré par l'Association canadienne des technologies de l'information.

FSA ULaval fait partie des premières universités canadiennes à recevoir cette accréditation.

Pour plus de détails, consultez les Programmes de gestion des technologies d'affaires de l'ACTI ou communiquez avec votre département.

Pour vous préparer à l'obtention de ce titre, vous devez avoir un B.A.A. spécialisé en gestion des technologies d'affaires.

Source : FSA ULaval

Information complémentaire

Parcours de diplômés

Karl Boulianne, coordonnateur et architecte d'affaires, iA Groupe financier

Claudia Cauchon Letellier, analyste d'affaires, CGI

Sites Web spécialisés dans le domaine

Diagnostic sectoriel de la main-d’œuvre dans le secteur des technologies de l’information et des communications (TIC) au Québec https://www.spla.ulaval.ca/documents/imt/DS18TECHNOComptencesVERSIONWEB.PDF

La Coalition canadienne pour une relève en TIC 
http://ccict.ca/

Canadian Coalition for Tomorrow’s ICT Skills (CCICT)
http://www.cips.ca/

Réseau action TI
http://www.actionti.com

Ma carrière techno
http://www.macarrieretechno.com/

Techno compétences
http://www.technocompetences.qc.ca/

International Institute of Business Analysts (IIBA) : CCBA
http://www.iiba.org/

Gestion de projet (Project Management Institute PMI) : PMP
http://www.pmi.org/

Administrateur agréé : Adm.A.
http://www.adma.qc.ca/

Site d’emplois 

Itac Talent
http://itactalent.ca/

IT Job
www.itjob.ca  (partout au Canada)

bajobs
https://www.bajobs.ca/fr/

CV IT
www.cvit.ca

Highered Talent (stages et emplois en administration à l'international)
https://fsa.higheredtalent.org/Login