Logo Université Laval Logo Université Laval

Portrait du marché en agronomie

Mise à jour : juillet 2021

Présentation du programme

Le baccalauréat en agronomie de l'Université Laval vous offre 4 options.

Agronomie - général

La société reconnaît de plus en plus l'importance des professionnels qui pratiquent l'agronomie avec compétence et professionnalisme, contribuant ainsi à assurer un approvisionnement alimentaire de qualité, en quantité suffisante.

Agronomie - productions animales

L'agronome en productions animales contribue au bien-être et à la qualité de vie des citoyens par son apport scientifique à la production d'animaux et de produits animaux à des fins alimentaires dans une perspective de développement durable.

Agronomie - productions végétales

L'agronome en productions végétales contribue au bien-être et à la qualité de vie des citoyens par son apport scientifique aux productions végétales à des fins alimentaires, ornementales ou industrielles en utilisant rationnellement les sols et les ressources naturelles dans une perspective de développement durable.

Agronomie - sols et environnement

Ce baccalauréat vous prépare à mettre la science au service de l'utilisation et de la conservation des ressources biologiques et biophysiques en milieu agricole, principalement en sols et environnement, dans une perspective de développement durable.

Particularités du programme

  • Programmes uniques en français au Canada
  • 2 stages obligatoires en entreprise : un stage de production et un stage professionnel
  • Profil entrepreneurial, profil international, profil distinction et projet recherche offerts
  • Donne accès à l'Ordre des agronomes

Titres de postes

Secteur de la représentation

  • Représentant commercial ou des ventes
  • Expert-conseil (ruminant ou végétal)
  • Conseiller en alimentation animale

Secteur du service-conseil

  • Agronome
  • Expert-conseil  ou conseiller (en agroenvironnement, production laitière, végétale, etc.)
  • Éco-conseiller

Secteur de la production

  • Agronome
  • Coordonnateur ou responsable de production (végétal ou animal)
  • Gérant de ferme
  • Chef de culture

Secteur de la gestion de projets

  • Agronome
  • Coordonnateur, chargé ou agent de projet

Secteur de la recherche et du développement

  • Agronome
  • Directeur scientifique
  • Chercheur
  • Professionnel de recherche
  • Auxiliaire ou assistant de recherche
  • Technicien de recherche

Secteur financier

  • Conseiller en gestion
  • Directeur de compte

Secteur de l’enseignement et des communications

  • Professeur
  • Enseignant
  • Naturaliste-interprète
  • Animateur scientifique
  • Conseiller ou agent aux communications

Secteur du développement régional et rural

  • Conseiller en développement
  • Agent au développement


Source : offres d'emploi du SPLA

Fonctions

Secteur de la représentation

Le professionnel qui travaille dans ce domaine est appelé à :

  • Analyser les besoins du producteur (secteurs animal, végétal, sols et environnement)
  • Assurer un suivi technique (échantillonnage, analyse, évaluation, réalisation de plan de culture, dépistage, etc.) 
  • Proposer, promouvoir et vendre des produits et/ou des services (technologies, alimentation animale, gestion des cultures, fertilisation, etc.) pour permettre au producteur d'atteindre ses objectifs
  • Offrir un service après-vente 
  • Rédiger des rapports de vente
  • Cibler, développer et fidéliser la clientèle
  • Réaliser des études de marché
  • Assurer une présence à des salons ou à des congrès spécialisés

Secteur du service-conseil

Le professionnel qui travaille dans ce domaine est appelé à :

  • Analyser les besoins du producteur (secteurs animal, végétal, sols et environnement)
  • Assurer un suivi technique (échantillonnage, analyse, évaluation, réalisation de plan de culture, dépistage, etc.)
  • Accompagner et conseiller le producteur afin d'améliorer ses pratiques, son rendement ou d'optimiser sa production (exemples : gestion des cultures, gestion des sols, reproduction, bien-être animal, alimentation, performance de troupeaux, pratiques agroenvironnementales, etc.)
  • Réaliser des plans agroenvironnementaux de fertilisation (PAEF) ou d'accompagnement agroenvironnemental (PAA)
  • Rédiger des documents d'information et de vulgarisation
  • Organiser des rencontres d'information et de formation auprès des producteurs
  • Évaluer et réduire des risques écologiques ou environnementaux
  • Éduquer des citoyens à des pratiques de culture écoresponsable (pesticides, eau potable, etc.)

Secteur de la production 

Le professionnel qui travaille dans ce domaine est appelé à :

Productions végétales

  • Planifier et gérer les activités de production et de récolte
  • Superviser le travail des équipes de production en fonction de normes établies
  • Assurer les normes de qualité, de salubrité et de sécurité
  • Participer à la réalisation d'activités de recherche et développement

Productions animales

  • Gérer le bien-être animal
  • Assurer la régie des troupeaux
  • Mettre en place et suivre des programmes alimentaires
  • Détecter les périodes de chaleur et la réalisation des saillies
  • Vérifier et contrôler les bâtiments, la ventilation, les équipements

Secteur de la gestion de projets

Le professionnel qui travaille dans ce domaine est appelé à :

  • Soumissionner sur des projets à caractère agricole
  • Prévoir et estimer les besoins matériels et en main-d’œuvre
  • Assurer le déroulement logistique du projet à chacune des étapes de sa réalisation
  • Assurer le respect des échéanciers
  • Réaliser des demandes de subvention ou de la recherche de financement
  • Initier et concrétiser des partenariats
  • Gérer les budgets
  • Rédiger des rapports, des documents techniques ou thématiques
  • Communiquer l'avancement du projet aux partenaires
  • Gérer des plaintes

Exemples de projets :

  • Développement de programmes de commerce équitable
  • Gestion de l’eau par bassins versants
  • Caractérisation de bandes riveraines
  • Développement ou amélioration de produits
  • Mise en valeur de l’agriculture biologique et de proximité
  • Adaptation et transfert technologique
  • Valorisation de matières résiduelles fertilisantes (MRF)

Exemples de projets à l’international :

  • Développer des filières agricoles (épices, légumes, élevages, etc.)
  • Améliorer la sécurité alimentaire
  • Sensibiliser à la préservation de l’environnement
  • Contribuer à l’amélioration de techniques agricoles
  • Améliorer la régie de productions variées

Secteur de la recherche et du développement

Le professionnel qui travaille dans ce domaine est appelé à :

  • Développer un programme de recherche et développement
  • Mener des revues de littérature
  • Concevoir des protocoles expérimentaux
  • Procéder à la cueillette de données et à l'analyse de données
  • Rédiger des rapports

Quelques domaines de recherche :

  • Amélioration génétique (animale/végétale)
  • Écologie appliquée
  • Nutrition animale
  • Développement durable
  • Agriculture biologique
  • Transfert technologique

Secteur financier

Le professionnel qui travaille dans ce domaine est appelé à :

  • Guider les clients dans la prise de décision concernant les investissements, le financement et l’orientation de leur entreprise
  • Procéder à des analyses financières
  • Établir des prévisions budgétaires
  • Élaborer des plans d’affaires
  • Assurer la gestion et la qualité d’un portefeuille agricole
  • Identifier les occasions d’affaires 
  • Assurer la visibilité de l’institution financière par un engagement social dans le milieu
  • Rédiger des rapports de recommandation

Secteur de l’enseignement et des communications

Le professionnel qui travaille dans ce domaine est appelé à :

  • Préparer et animer des cours, des présentations, des ateliers éducatifs
  • Gérer des groupes
  • Évaluer les connaissances
  • Sensibiliser les citoyens aux meilleures pratiques en matière de développement durable
  • Vulgariser des recherches, des études, des analyses ou des publications scientifiques
  • Développer une visibilité sur les médias sociaux

Secteur du développement régional et rural

Le professionnel qui travaille dans ce domaine est appelé à :

  • Coordonner les travaux des Tables de concertation sur le développement de filières agroalimentaires
  • Favoriser l’émergence d’initiatives de développements agricoles ou agroalimentaires
  • Développer et mettre en œuvre des plans stratégiques de développement
  • Développer des stratégies de financement de projet

Source : offres d'emploi du SPLA

Exigences

Secteur de la représentation

  • Baccalauréat en agronomie
  • Excellent sens des communications
  • Autonomie
  • Entregent
  • Sens des affaires
  • Axé sur les résultats
  • Capacité à travailler en équipe
  • Leadership
  • Excellente aptitude en communication (à l’oral et à l’écrit)
  • Aptitude à collaborer et à travailler en équipe

Secteur du service-conseil

  • Membre de l’Ordre des agronomes du Québec
  • Baccalauréat en agronomie
  • Capacité d’analyse
  • Aptitudes en résolution de problèmes
  • Fort sens de l’organisation
  • Sens des communications (à l’oral et à l’écrit)
  • Autonomie
  • Facilité à travailler en équipe
  • Connaissance des lois et règlements dans le domaine agroenvironnemental

Secteur de la production

  • Baccalauréat en agronomie
  • Membre de l’Ordre professionnel des agronomes (en fonction des responsabilités)
  • Leadership
  • Sens de l’organisation
  • Sens de l’observation
  • Aptitude à collaborer et à travailler en équipe
  • Excellente aptitude en communication (à l’oral et à l’écrit)
  • Sens de la communication
  • Esprit d’équipe
  • Capacité à travailler sous pression

Secteur de la gestion de projets

  • Baccalauréat en agronomie avec expérience ou maîtrise en agronomie
  • Membre de l’Ordre des agronomes (en fonction des responsabilités)
  • Aptitude en gestion de projets
  • Excellente capacité d’organisation et de planification
  • Sens des responsabilités
  • Aptitudes en résolution de problèmes
  • Méthodique
  • Créativité
  • Capacité à travailler en équipe

Secteur de la recherche et du développement

  • Baccalauréat, maîtrise ou doctorat (selon les responsabilités)
  • Bilinguisme ou très bonne maîtrise de la langue anglaise
  • Curiosité
  • Sens de l’innovation
  • Esprit d’analyse et de synthèse
  • Méthodique
  • Rigueur
  • Aptitude à collaborer et à travailler en équipe
  • Autonomie
  • Esprit d’équipe

Secteur financier

  • Baccalauréat en agronomie ou agroéconomie
  • Membre de l’Ordre des agronomes du Québec
  • Souci du client
  • Excellentes habiletés relationnelles
  • Sens de l’écoute
  • Esprit d’analyse
  • Capacité en vente et développement d’affaires
  • Capacité à négocier
  • Autonomie
  • Aptitude à collaborer et à travailler en équipe

Secteur de l’enseignement et des communications

  • Baccalauréat, maîtrise ou doctorat en agronomie (selon le poste)
  • Forte aptitude en communication (à l’oral et à l’écrit)
  • Approche dynamique
  • Sens de l’organisation
  • Créativité
  • Esprit d’équipe

Secteur du développement régional et rural

  • Baccalauréat dans une discipline pertinente (agronomie, agroéconomie, administration, développement économique, etc.)
  • Aptitude en gestion de projets
  • Bonne connaissance du milieu agroalimentaire
  • Connaissances en gestion financière
  • Leadership
  • Capacité à mobiliser
  • Excellente aptitude en communication (à l’oral et à l’écrit)
  • Sens de l’organisation et de la planification
  • Créativité

Pour acquérir ou parfaire une compétence recherchée par les employeurs, consultez le site de la Formation continue de l'Université Laval. En inscrivant une compétence, vous obtiendrez la liste de toutes les formations associées, par exemple : gestion de projet, communication, etc.

Source : Analyse des offres d’emploi reçues au Service de placement de l’Université Laval

Employeurs

  • Associations ou regroupements de producteurs agricoles
  • Centres de recherche et de développement scientifiques
  • Clubs agroenvironnementaux
  • Coopératives agricoles
  • Entreprises agricoles
  • Établissements d'enseignement
  • Fournisseurs d'intrants agricoles
  • Gouvernement fédéral
  • Gouvernement provincial
  • Institutions financières
  • Municipalités
  • Organisations syndicales
  • Organismes internationaux 
  • Services de gestion agricole et d'expert-conseil en agriculture
  • Services de laboratoire d'essai et d'analyse

Source : Repères

Découvrez des entreprises qui recrutent à l'UL!

Cette section est réservée aux étudiants et aux diplômés.

Vous devez vous connecter :

S'inscrire Problèmes de connexion?

Perspectives d’emploi

L'information sur le marché du travail (IMT) d'Emploi-Québec regroupe l'ensemble de l'information utile aux personnes qui cherchent un emploi, qui doivent faire un choix de carrière ou qui désirent améliorer leur situation en emploi.

Cliquez sur le lien d'IMT de la profession qui vous intéresse pour connaître les perspectives d'emploi.

Constats de votre conseiller en emploi

Pour réaliser vos aspirations et faciliter votre insertion professionnelle, profitez au maximum de votre séjour à l'université. Ce lieu vous offre une multitude de possibilités d'apprentissage et de découvertes. Explorez, vivez des expériences variées, faites des connaissances, apprenez!

Pendant vos études, engagez-vous dans les différents comités étudiants présents dans votre faculté ou à l'extérieur de celle-ci. Vous vous y ferez des amis, mais vous y développerez également des compétences recherchées par les employeurs : travail d'équipe, leadership, gestion de projet, gestion de budget, capacité en organisation et planification, communication, coopération, etc. Offrez aussi vos services en dehors du campus! Le bénévolat est un excellent moyen de nourrir vos intérêts tout en vous développant en tant que personne. Quelles sont les causes qui vous animent? À quoi croyez-vous? Connectez-vous à ce qui a du sens pour vous et mettez-y du temps! Qu'il s'agisse d'un organisme à but non lucratif, d'une association, d'un groupe de recherche ou d'un conseil d'administration, impliquez-vous et continuez à vous développer sur le plan personnel et sur le plan de vos habiletés pratiques.

Vos stages sont aussi une part importante de votre développement professionnel. C'est le temps d'apprendre, de passer de la théorie à la pratique, de vous découvrir, mais aussi de bâtir votre réseau. Apprenez à faire des liens sincères avec les intervenants du milieu et demeurez en contact avec eux. Qui sait, une de ces personnes vous permettra peut-être d'obtenir l'emploi de vos rêves à la fin de vos études!

Pour réfléchir à vos aspirations professionnelles, aux stratégies gagnantes pour intégrer le marché du travail dans un domaine qui a du sens pour vous, n'hésitez pas à prendre rendez-vous avec moi dès le début de vos études et tout au long de celles-ci. Vous apprendrez à mieux vous connaître, à explorer le marché du travail, à développer des compétences clés, à enrichir votre réseau de contacts, à structurer votre démarche de recherche de stage ou d'emploi et surtout à gagner en confiance et en motivation! C'est avec plaisir que je vous accompagnerai pendant et après votre séjour à l'université!

Vicky Bellehumeur, conseillère en emploi

Statistiques de placement

Selon l'enquête La Relance du ministère de l'Enseignement supérieur, les diplômés du baccalauréat en agriculture de 2017 connaissaient la situation suivante en 2019 :

  • Personnes diplômées visées par l’enquête : 97
  • Taux de réponse de 72,2 %
  • Âge moyen des personnes diplômées : 25,6
  • En emploi : 71,4 %
  • Aux études : 20 %
  • Personnes inactives : 8,6 %

L’emploi à temps plein et ses caractéristiques :

  • En emploi lié à la formation : 88 %
  • À temps plein : 97,7 %
  • Emploi salarié permanent : 90,5 %
  • Satisfaction de l'emploi : 73,8 %

Données salariales

Selon l'enquête La Relance du ministère de l'Enseignement supérieur, les diplômés du baccalauréat en agronomie de 2017 touchaient un salaire horaire moyen de 21,63 $ en 2019.

Selon Emploi-Québec, le salaire horaire estimé au Québec (2018-2020) pour les agronomes, les conseillers et les spécialistes en agriculture était :

  • minimum : 17,00 $
  • médian : 29,00 $
  • maximum : 38,46 $

Critères d’admissibilité à la profession

Pour accéder à la profession et porter le titre d’agronome, il faut être membre de l’Ordre des agronomes du Québec. La participation à des activités de formation continue est essentielle dans cette profession. D'ailleurs, l'Ordre incite vigoureusement les agronomes à participer régulièrement à des activités de formation de niveau universitaire et autres.