Bien-être au travail
Logo Université Laval Logo Université Laval

Analyse de marché en génie physique

Mise à jour : juin 2020

Présentation du programme

La formation donnée par le programme de génie physique est fondamentale et polyvalente. Basée sur la maîtrise des principes fondamentaux de la physique, elle est axée sur différents secteurs de l'ingénierie.

Le diplômé du baccalauréat en génie physique :

  • Maîtrise les bases conceptuelles et pratiques de la discipline du génie physique
  • Met en pratique l'approche scientifique dans la résolution de problèmes
  • Formule et utilise les modèles mathématiques dans des domaines variés tels que l'optique, la biophotonique, le génie médical, l'aéronautique, l'environnement, l'électricité, les matériaux et les télécommunications
  • Connaît les technologies pertinentes aux divers champs d'application du génie physique
  • Reconnaît, formule, analyse et résout des problèmes d'ingénierie complexes en conception, en fabrication, en entretien et en perfectionnement de systèmes physiques
  • Possède une habileté dans la manipulation d'appareils et l'assemblage de dispositifs et est capable d'encadrer le personnel technique qui les utilise
  • Conçoit des systèmes dans les différents champs d'application du génie et de la physique en sachant bien utiliser les connaissances acquises
  • Conçoit et réalise des expériences portant sur des phénomènes ou des systèmes physiques, analyse et interprète les données pour en tirer des conclusions pertinentes et valides
  • Travaille efficacement en équipe et communique ses idées clairement par écrit et oralement
  • Sait acquérir les connaissances complémentaires nécessaires au travail d'un ingénieur
  • Applique une démarche qui combine simultanément créativité, rigueur et pragmatisme
  • Est conscient des retombées sociales et économiques et en tient compte dans ses interventions
  • Tient compte des considérations éthiques dans son domaine et agit avec professionnalisme

Concentrations :

  • Aéronautique et aérospatiale
  • Environnement
  • Électricité, électronique et puissance
  • Génie médical et biophotonique
  • Photonique
  • Signaux et communications
  • Génie des matériaux

Le choix d'une concentration est obligatoire. 

Le baccalauréat en génie physique procure une formation fondamentale qui ouvre naturellement la porte à des études aux cycles supérieurs, tant en physique que dans plusieurs spécialisations du génie.

Ce diplôme donne accès à l'Ordre des ingénieurs du Québec

Sources : Faculté des sciences et de génie, Département de physique, de génie physique et d'optique

Champs d'expertise

  • Optique, ondes et laser
  • Photonique et micro-électronique
  • Matériaux
  • Énergie thermique
  • Géoscience
  • Instrumentation des systèmes
  • Aéronautique
  • Aérospatiale
  • Biophotonique et physique médicale
  • Télécommunications
  • Physique du solide

Sources : Repères, Faculté des sciences et de génie

Titres de postes

  • Ingénieur physicien 
  • Ingénieur physicien médical
  • Ingénieur aérospatial
  • Ingénieur aéronautique
  • Ingénieur en optique et en opto-électronique
  • Ingénieur biomédical
  • Ingénieur en traitement de signal et en télécommunications
  • Ingénieur en physique des ondes
  • Ingénieur qualité
  • Ingénieur de système
  • Ingénieur d'applications
  • Ingénieur en matériaux et en essais non destructifs
  • Ingénieur en hydrologie
  • Ingénieur en environnement
  • Concepteur en optique
  • Chercheur en vision numérique
  • Développeur de systèmes optiques
  • Développeur en intelligence artificielle
  • Spécialiste / scientifique de produits
  • Responsable de recherche et développement

Source : SPLA

Fonctions

Selon Repères (2018), l'ingénieur physicien adapte les découvertes dans le domaine de la physique aux besoins des industries, principalement en haute technologie, en vue de trouver des solutions efficaces et rentables aux problèmes qu'il rencontre.

Voici des exemples de tâches établies par le Département de physique, de génie physique et d'optique de l'Université Laval pouvant être réalisées par l'ingénieur physicien.

Conception

  • Concevoir et réaliser des appareils pour différents domaines : optique, médical, matériaux, énergie, télécommunications, monitoring environnemental, etc.
  • Créer et améliorer des capteurs pour simplifier la mesure des quantités physiques : mouvement, température, pression, débit, force, lumière, son, vibrations, etc.
  • Modéliser et concevoir des plans de traitements en radiothérapie
  • Synthétiser des nouveaux matériaux en sélectionnant leurs propriétés
  • Concevoir les expériences nécessaires à l'explication d'un phénomène physique

Production et entretien

  • Interpréter les résultats de mesures et du traitement des données
  • Analyser les propriétés physiques jouant un rôle majeur dans la mise au point de nouveaux produits, procédés ou matériaux
  • Coordonner l'intégration des divers domaines du génie dans un projet multidisciplinaire
  • Trouver et expliquer les causes des défaillances dans un système complexe
  • Étudier et mettre en pratique l'usage d'appareils spécialisés
  • Préparer et mettre en place des plans qui permettent de tester un produit afin de garantir ses qualités et/ou de vérifier s'il répond à ses spécifications
  • Concevoir de nouvelles stratégies d'informatisation et de contrôle

Recherche et développement

  • Mettre au point de nouveaux produits et améliorer ceux déjà existants
  • Trouver de nouvelles façons de mettre en application les principes physiques pour répondre à un besoin
  • Évaluer la faisabilité des solutions répondant à un problème physique
  • Utiliser les mathématiques afin de décrire les relations existantes entre différents phénomènes physiques
  • Participer et diriger des équipes réalisant des projets de génie multidisciplinaires à fort contenu technique
  • Rédiger des rapports sur l'avancement des projets, les découvertes et les expériences en cours de réalisation

Sources : Repères, Département de physique, de génie physique et d'optique

Exigences

  • Grande capacité à travailler en équipe multidisciplinaire (généralement avec des physiciens, géophysiciens, ingénieurs électriciens, ingénieurs mécaniciens, ingénieurs en matériaux et scientifiques en R&D)
  • Habiletés de communication et de vulgarisation
  • Expérience sur le terrain et en laboratoire
  • Minutie
  • Être capable de travailler en équipe
  • Autonomie
  • Polyvalence
  • Initiative
  • Gestion des priorités
  • Curiosité intellectuelle
  • Esprit d'analyse
  • Créativité
  • Connaissance des logiciels de modélisation (un atout)
  • Bilinguisme, souvent exigé
  • Programmation (Matlab, C++, Python, Labview, etc.), de plus en plus exigée
  • Capacité à maintenir ses connaissances à jour
  • Grand intérêt pour les nouvelles technologies

Pour acquérir ou parfaire une compétence recherchée par les employeurs, consultez le site de la Formation continue de l'Université Laval. En inscrivant une compétence, vous obtiendrez la liste de toutes les formations associées, par exemple : gestion de projet, communication, etc.

Sources : SPLA, Faculté des sciences et de génie, Repères

Employeurs

  • Bureaux d'ingénieurs
  • Établissements d'enseignement universitaire
  • Gouvernements fédéral et provincial
  • Services de laboratoire d'essai et d'analyse
  • Entreprises de haute technologie
  • Centres de recherche
  • Industrie aérospatiale
  • Industrie manufacturière
  • Fournisseurs d'électricité
  • Forces armées canadiennes

Sources : Repères, SPLA, Faculté des sciences et de génie

Découvrez des entreprises qui recrutent à l'UL!

Cette section est réservée aux étudiants et aux diplômés.

Vous devez vous connecter :

S'inscrire Problèmes de connexion?

Secteurs d'emploi

Principaux secteurs d'activité dans l'ensemble du Québec % des ingénieurs en emploi (voir les types d'ingénieurs concernés)
Architecture, génie et services connexes et services spécialisés de design  18 %
Services de conseils en gestion, de conseils scientifiques et techniques et de recherche et de développement scientifiques  16 %
Soins de santé  12 %
Administrations publiques  10 %
Aliments, boissons et tabac  6 %
Autres  38 %

N.B.: Ces statistiques doivent être interprétées avec prudence, car elles incluent plusieurs spécialités du génie : naval, agricole, alimentaire, biomédical, textile et physique. Les secteurs d'activité portant exclusivement sur le génie physique ne sont pas connus. (Source : IMT d'Emploi-Québec)

Optique-photonique

L'optique est la branche de la physique qui traite de la lumière, de son comportement et de ses propriétés, du rayonnement électromagnétique à la vision en passant par les systèmes utilisant ou émettant de la lumière. La photonique est la branche de la physique concernant l'étude et la fabrication de composants permettant la génération, la transmission, le traitement (modulation, amplification) ou la conversion de signaux optiques. Plusieurs ingénieurs physiciens travaillent dans ces domaines.

Selon Optonique 2019, voici un portrait de l'industrie de la photonique au Québec.

  • L'industrie de la photonique au Québec représente un PIB de 3 milliards de dollars annuellement, ce qui équivaut à l'industrie pharmaceutique québécoise.
  • Elle emploie plus de 22 000 travailleurs au Québec et compte plus de 220 entreprises, dont le tiers a moins de 10 ans d'existence.
  • La Capitale-Nationale compte plus de 5000 emplois dans approximativement 50 entreprises. À elle seule, cette région regroupe 51 % des emplois du Québec au sein d'entreprises dédiées à la photonique.
  • Les 3 principaux secteurs desservis sont : les sciences de la vie et de la santé (laboratoire médical, chirurgie laser, radiothérapie, etc.), la fabrication avancée (automatisation, robotisation, inspection, industrie 4.0) et l'aéronautique.
  • Parmi les autres secteurs desservis, on retrouve : les transports, l'agroalimentaire, les télécommunications, la défense, l'énergie et l'environnement.
  • Le secteur de la photonique affiche une croissance annuelle de l'emploi de 6 % depuis 2016, représentant une hausse de 1300 travailleurs par an.
  • 80 % des entreprises collaborent avec les universités.
  • Les entreprises sont axées vers l'international : 92 % d'entre elles exportent à un taux moyen de 66 % de la valeur de leur chiffre d'affaires total.

Sources : IMT, Optonique

Aérospatiale

Pour en savoir plus sur ce secteur, consultez l'analyse de marché en génie aérospatial.

Physique médicale

Pour en savoir plus sur ce secteur et sur la recherche qui s'y fait, consultez la description des domaines de recherche de la maîtrise en physique médicale de l'Université Laval.

Perspectives d’emploi

Avec le développement constant des nouvelles technologies et la croissance des entreprises en haute technologie, il y a de bonnes perspectives d’avenir pour ces diplômés. Dans la région de Québec, l'industrie de l'optique-photonique est en pleine croissance et offre d'excellentes perspectives. Une formation de 2e cycle est recommandée pour s’intégrer plus facilement sur le marché du travail, surtout dans les départements de recherche et développement (R&D).

Source : SPLA

Constats de votre conseiller en emploi

  • Le génie physique est un type de génie de plus en plus reconnu, car il est multidisciplinaire et répond très bien aux exigences de plusieurs industries en croissance.
  • Grâce à la polyvalence de cette formation, après l'obtention de son diplôme, le candidat se verra devant une multitude de possibilités quant au marché de l'emploi. Le choix de la concentration et les milieux de stage influenceront généralement l'orientation de la carrière.
  • Afin d'augmenter vos compétences pratiques dans le cadre de vos études, vous avez grand intérêt à envisager un stage dès votre première année d'études. Il est fortement recommandé d'effectuer de 2 à 3 stages. De plus, il est recommandé de vivre une expérience de stage en recherche universitaire et une expérience de stage en milieu industriel (R&D, production, conception, etc.).
  • Il existe plusieurs possibilités de projets, compétitions et implications sur le campus, que ce soit avec le GAUL, Robocup, les Jeux photoniques ou autres. Une participation à de telles activités, en plus de vous permettre de développer plusieurs compétences pratiques et connaissances, ajoutera des éléments distinctifs à votre CV qui intéresseront grandement les recruteurs.
  • Les habiletés informatiques sont de plus en plus exigées. Vous avez intérêt à développer vos compétences en programmation, que ce soit dans un cadre formel (ex. : cours universitaires, stages) ou dans un cadre informel (ex. : projet personnel, tutoriels en ligne, etc.).
  • Des études de cycles supérieurs en physique ou dans d'autres branches du génie sont souvent considérées comme un atout pour travailler en R&D dans le milieu industriel ou médical. Dans le domaine de la recherche fondamentale, elles sont nécessaires.

Amélie Martel, conseillère en emploi

Statistiques de placement

Selon l’enquête La Relance du ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur, les diplômés du baccalauréat en génie physique de l'Université Laval de 2017 connaissaient la situation suivante en janvier 2019 :

Personnes diplômées visées par l'enquête

Taux de réponse

En emploi

À la recherche d'un emploi

Aux études

Personnes Inactives

L'emploi à temps plein et ses caractéristiques

Les études en rapport avec la formation

À temps plein

Satisfaction de l'emploi

Salaire horaire moyen

En rapport avec la formation

N

%

%

%

%

%

%

$

%

%

26

80,8

28,6

4,8

66,7

0,0

100

66,7

20,30

50

100

Données salariales

Selon Repères (2018), le salaire minimum moyen annuel des ingénieurs physiciens est de 42 000 $ à 46 999 $, alors que le salaire maximum moyen annuel est de 98 000 $ à 121 999 $.

Genium360 effectue régulièrement des enquêtes approfondies sur la rémunération des professionnels en génie. L'enquête de 2018 révèle que :

  • le salaire est principalement influencé par le nombre d'années d'expérience, le domaine de spécialisation et le nombre d'années d'études
  • les ingénieurs juniors (1 à 3 ans d'expérience), peu importe la spécialité, ont un salaire annuel médian se situant entre 55 000 $ et 58 500 $
  • les ingénieurs physiciens ont un salaire annuel médian de 96 000 $

Pour connaître l'ensemble des résultats, consultez l'Enquête sur la rémunération des professionnels en génie salariés du Québec de Genium360 (2018).

Sources : Repères, Genium360

Critères d’admissibilité à la profession

L'obtention d'un diplôme de baccalauréat en génie physique vous permet d'effectuer une demande de permis d'ingénieur junior auprès de l'Ordre des ingénieurs du Québec. Pour en savoir plus, consultez le site de l’Ordre.

Information complémentaire

Sites généraux en génie (informations et associations)

Ordre des ingénieurs du Québec
http://www.oiq.qc.ca/

Ordre des ingénieurs - section étudiante
http://www.oiq.qc.ca/fr/jeSuis/etudiant/enGenie/sectionetudiante/Pages/Sectionetudiante.aspx

Ingénieurs Canada (organisme national regroupant les ordres provinciaux et territoriaux chargés de réglementer l'exercice du génie au Canada)
https://www.engineerscanada.ca/fr

Genium360
https://www.genium360.ca/fr-ca/

Réseau génie carrières
http://www.reseaugeniecarrieres.com/

Association professionnelle des ingénieurs du gouvernement du Québec
https://apigq.qc.ca/

Association des firmes de génie-conseil Québec
http://afg.quebec/accueil

Sites spécialisés en génie physique

Optique, photonique et laser

Photons Canada (avec liste de la communauté photonique canadienne)
http://photonscanada.ca/

Optical Society Association (OSA)
http://www.osa.org/en-us/home/

Québec International - optique-photonique
https://www.quebecinternational.ca/fr/choisir-quebec/industries-de-quebec/electronique-et-optique-photonique

Centre d’optique, photonique et laser (COPL)
http://www.copl.ulaval.ca/accueil/

Optonique - Pôle d'excellence en optique-photonique du Québec
http://optonique.ca/

Institut national d’optique (INO)
http://www.ino.ca/fr/

Aéronautique et aérospatial

Comité sectoriel de main-d’œuvre en aérospatiale (CAMAQ)
http://www.camaq.org/

Consortium de recherche et d'innovation en aérospatiale au Québec (CRIAQ)
http://www.criaq.aero/

AéroMontréal
http://www.aeromontreal.ca/

Génie médical et physique médicale

Association des physiciens et ingénieurs biomédicaux du Québec (APIBQ)
http://www.apibq.ca/_accueil

Organisation canadienne des physiciens médicaux (OCPM)
https://www.comp-ocpm.ca/francais/

Association québécoise des physiciens médicaux cliniques (AQPMC)
http://aqpmc.org/

Pharmabio Développement - Comité sectoriel de main-d'oeuvre des industries des produits pharmaceutiques et biotechnologiques du Québec
https://pharmabio.qc.ca/

Électricité et électronique

Élexpertise - Comité sectoriel de main-d’œuvre de l'industrie électrique et électronique
http://www.elexpertise.qc.ca/

Industrie des systèmes électroniques du Québec
https://iseq.ca/

Physique et astrophysique

Association canadienne des physiciens et physiciennes
https://www.cap.ca/fr/

Association nucléaire canadienne
https://cna.ca/

Société nucléaire canadienne
https://www.cns-snc.ca/home

Centre de recherche en astrophysique du Québec
http://craq-astro.ca/

Répertoires d'entreprises et sites d'emplois

AeroEmploi
https://aeroemploi.ca/emplois

AeroJobs
http://www.aerojobs.ca/fr

Carrières en génie
https://employers.engineeringcareers.ca/?locale=fr_ca

Faculty Position in Polytechnic Universities
https://polytechnicpositions.com/

Genie-inc.com
https://www.genie-inc.com/

Physics Today Jobs
http://jobs.physicstoday.org/

New Scientist Jocs - babillard d'emploi
https://jobs.newscientist.com/jobs/physics/

N.B.: Consultez les analyses de marché du SPLA dans d'autres domaines (génie électrique, génie des matériaux, génie mécanique, etc.) pour plus de sites.