Projets de recherche

Étude de la relation entre biomarqueurs, habitudes de vie et risque de cancer de la prostate

Description du projet

Le cancer de la prostate (CaP) est le cancer le plus fréquent chez l'homme et représente un enjeu majeur pour sa santé. Le risque de CaP est associé aux habitudes de vie, comme la diète et l'activité physique. Ce projet vise à identifier, chez des hommes à risque élevé, des biomarqueurs du risque de CaP modifiables par les habitudes de vie. En effet, une diète riche en acides gras saturés et faible en aliments protecteurs, le faible niveau d'activité physique, l'inflammation de la prostate possiblement causée par des infections sexuellement transmissibles, sont parmi les habitudes de vie qui pourraient influencer le plus le risque d'avoir un CaP. Ces habitudes de vie font partie de facteurs environnementaux modifiables pouvant avoir un impact sur le développement et la progression du CaP. Différents biomarqueurs pourraient refléter ces habitudes de vie, et pourraient donc être modulés par les changements d'habitudes de vie.

Les objectifs principaux de ce projet consistent à:
- Évaluer, dans une cohorte d'hommes à risque élevé de développer un CaP, l'association de 5 biomarqueurs potentiellement modifiables par des facteurs environnementaux, comme la diète et l'activité physique et le risque de développer un CaP.
- Constituer une banque de spécimens biologiques et de données sur les maladies de la prostate pour des projets futurs, documentée dans des bases de données qui deviendront disponibles pour les analyses.

Les objectifs secondaires consiste à:
- Évaluer la relation entre les mesures directes d'habitudes de vie (principalement la diète et l'activité physique) et le risque de CaP.
- Évaluer la relation entre les mesures directes d'habitudes de vie (principalement la diète et l'activité physique) et les biomarqueurs associés au risque de CaP.
- Évaluer l'association entre inflammation sur les biopsies prostatiques et les biomarqueurs candidats.
- Évaluer l'association entre inflammation sur les biopsies prostatiques et le risque de CaP.

Lorsque complété, ce projet permettra d'identifier des biomarqueurs utiles pour stratifier le niveau de risque du CaP et pour monitorer les interventions sur les habitudes de vie visant à diminuer le risque de CaP chez les hommes.

Domaines de recherche

- Épidémiologie
- Biostatistiques
- Cancer de la prostate
- Habitudes de vie
- Santé des populations

Directeur de recherche

Vincent Fradet

Milieu de recherche

CRCHU de Québec - Université Laval - Hôtel-Dieu de Québec

Site web


Programmes d’études associés

Doctorat en épidémiologie

Description du programme

Soutien financier disponible*

Financement en lien avec le projet de recherche

20000$ par année pendant 3 années.

Financement en lien avec le programme d'études

Bourses de réussite

Étapes
Prime 
Prime de progression (S-1 à S-8)
8 x 600$
Prime de progression (S-9 à S-11)  3 x 200$
Réussite de l'examen de doctorat
700$
Dépôt initial de la thèse avant la fin de la 12e session d'inscription à temps complet
2 000$
Perfectionnement en anglais ou français langue seconde 250$
Total 7 550$


Bourses d'études aux cycles supérieurs

Faculté de médecine: Bourses de recrutement au 3e cycle d’un montant de 10 000$.

Fonds de recherche sur l’arthrite et les maladies rhumatismales de l’Université Laval (FRAMR): Bourses d’un montant de 10 000$.

Bourse Ven Murthy: 2 bourses de recrutement en neurosciences pour étudiant étranger d’un montant de 25 000$.

Financement en lien avec l'Université Laval

Sources de financement Montant
Bourse d’admission au doctorat de l’Université Laval  2 000$
Bourses de leadership et développement durable 
3 x 10 000$
Bourse de mobilité Stage Hors-Québec  1 250$
Bourse d’études supérieures des organismes subventionnaires     21 000$ à 50 000$
Répertoire électronique des bourses de troisième cycle 500$ à 50 000$

Programme de bourses d’exemption des droits de scolarité supplémentaires pour étudiants étrangers: bourse permettant à un candidat étranger de payer les mêmes droits de scolarité qu’un candidat canadien, ce qui représente une économie globale d’environ 30 000$. À noter que ceux qui bénéficient de ce programme ne recevrons pas la bourse d'admission au doctorat directement. Votre bourse sera intégrée au Programme d'exemption des droits de scolarité majorés afin de vous permettre de payer le tarif québécois.

* Présentation du soutien financier maximal disponible. Certaines conditions s'appliquent. Sujet à changement sans préavis. Pour plus d'information, renseignez-vous auprès des organismes responsables.

Profil recherché

- Médecine
- Urologie
- Statistiques
- Épidémiologie

Documents exigés

- Lettre de référence
- Lettre de motivation
- Curriculum vitae
- Relevé de notes

Pour plus d'information

Karine Robitaille
Professionnelle de recherche, PhD.
Centre de recherche du CHU de Québec, Axe Oncologie
Karine.Robitaille.2@crchudequebec.ulaval.ca