Projets de recherche

Optimisation des procédés de transformation des co-produits de mouches pour la valorisation des matières organiques résiduelles

Description du projet

Le « surcyclage par la production en masse de larves d'insectes » est une des réelles opportunités de valorisation pour toutes sortes de matières organiques résiduelles de façon durable et écologique. Les techniques de transformation, de manutention et d'entreposage pour augmenter le rendement et la qualité des produits restent cependant à être développées. Le présent projet a comme objectif d'améliorer les techniques d'abattage des larves de mouches soldats noires et les procédés de transformation (inactivation des pathogènes et bio-fractionnement de molécules d'intérêt) des farines afin d'optimiser la valeur nutritive, l'innocuité et la digestibilité des produits destinés à l'alimentation des poissons et des poulets.

Pour ce faire, nous souhaitons profiter de la production pilote de larves de mouches au Centre de développement bioalimentaire du Québec pour obtenir la matière première (larves de mouches soldats noires) et tester les différentes techniques d'abattage (anesthésie au CO2, par privation d'oxygène et/ou congélation). Les larves seront ensuite transférées à l'Université Laval afin d'évaluer différentes techniques de conditionnement (pasteurisation et stérilisation UHT) visant à réduire/contrôler la charge microbienne des larves. L'optimisation HPH facilitera les techniques d'extraction de co-produits (protéine, lipide et chitine) de farines de larves de mouches. Coûts, performance et qualité du produit (profils lipidiques et des acides aminés) seront rigoureusement suivis à chacune des étapes de transformation (abattage, conditionnement, extraction) pour déterminer les procédés optimaux à retenir. Enfin, deux farines protéinées obtenues selon les protocoles d'abattage et de transformation optimaux seront incorporées dans des diètes expérimentales et leur digestibilité et appétence comparées à des diètes contrôles lors d'essais nutritionnels chez les poissons au Laboratoire des sciences aquatiques de l'Université Laval et chez les poulets au Centre de recherche en sciences animales de Deschambault.

L'étudiant aura comme tâches de participer aux expérimentations, de réaliser des analyses ainsi que de rédiger et communiquer ses résultats. Plus précisément, le travail de l'étudiant consistera à:
- Optimiser des protocoles d'abattage des larves
- Optimiser les techniques de conditionnement des larves
- Optimiser le bio-fractionnement des produits de larves
- Conduire des essais de digestibilités chez les poissons et la volaille
- Transférer les connaissances vers l'industrie, la communauté scientifique et le grand public ainsi que de former du personnel hautement qualifié.

L'étudiant aura également l'opportunité de participer à des congrès nationaux (1 à 2 participations pendant la 2e année) et internationaux (1-2 participations pendant la 3e année).

Domaines de recherche

- Gestion des matières organiques
- Production en masse d'insectes
- Outils nutritionnels et bilan de digestibilité
- Bioconversion
- Protéines et huiles alternatives
- Salubrité des aliments pour le bétail

Directeur de recherche

Grant Vandenberg
Marie-Hélène Deschamps

Milieu de recherche

Département des sciences animales, Université Laval

Site web


Programmes d’études associés

Doctorat en sciences animales

Description du programme

Soutien financier disponible*

Financement en lien avec le projet de recherche

20000$ par année pendant 3 années.

Un financement sous forme de bourses de 20000$ par année (9 sessions) sera alloué. Selon le parcours de l'étudiant, jusqu'à 12000$ d'aide financière de la FSAA (BBAF) pourront également être obtenus. Les frais de déplacement lors des stages et de la participation à des congrès seront également couverts.

Financement en lien avec le programme d'études

Bourses de réussite

Étapes
Prime
Présentation et acceptation du projet de recherche 3 000$
Réussite de tous les crédits de cours du programme 3 000$
Dépôt initial de la thèse au plus tard à la fin de la 11e session
4 000$
Total 10 000$

Financement en lien avec l'Université Laval

Sources de financement Montant
Bourse d’admission au doctorat de l’Université Laval  2 000$
Bourses de leadership et développement durable 
3 x 10 000$
Bourse de mobilité Stage Hors-Québec  1 250$
Bourse d’études supérieures des organismes subventionnaires     21 000$ à 50 000$
Répertoire électronique des bourses de troisième cycle 500$ à 50 000$

Programme de bourses d’exemption des droits de scolarité supplémentaires pour étudiants étrangers: bourse permettant à un candidat étranger de payer les mêmes droits de scolarité qu’un candidat canadien, ce qui représente une économie globale d’environ 30 000$. À noter que ceux qui bénéficient de ce programme ne recevrons pas la bourse d'admission au doctorat directement. Votre bourse sera intégrée au Programme d'exemption des droits de scolarité majorés afin de vous permettre de payer le tarif québécois.

* Présentation du soutien financier maximal disponible. Certaines conditions s'appliquent. Sujet à changement sans préavis. Pour plus d'information, renseignez-vous auprès des organismes responsables.

Profil recherché

- Agronomie
- Nutrition
- Sciences et technologie des aliments
- Biochimie et microbiologie
- Biologie

Exigences et conditions

- Être titulaire d'un diplôme de maîtrise en entomologie, biologie, en science animale ou un équivalent.
- Avoir de bonnes connaissances en physiologie animale, ainsi qu'une habilité dans le travail en laboratoire.
- Être dynamique, flexible et autonome.
- Maîtriser l'anglais parlé et écrit serait un atout.

Documents exigés

- Lettre de référence
- Lettre de motivation
- Curriculum vitae
- Relevé de notes
L'évaluation des dossiers débute immédiatement et se continuera jusqu'à ce qu'un candidat approprié soit trouvé.

Date limite pour postuler

15 mars 2017

Pour plus d'information

Grant Vandenberg
Professeur
Département des sciences animales
grant.vandenberg@fsaa.ulaval.ca