Guide carrière en droit de l'Université Laval
Devenir avocat ou notaire

Devenir avocat

Après l’obtention de votre diplôme de baccalauréat en droit de l’Université Laval, le passage obligé pour exercer en tant qu’avocat au Québec, c’est l’École du Barreau, pour ensuite, une fois votre stage réussi, être assermenté par le Barreau du Québec.

La formation à l’École du Barreau a été conçue pour permettre à ses étudiants d’acquérir les compétences propres à l’exercice de la fonction d’avocat, pour les préparer à faire face aux réalités de la profession et pour leur permettre de jouer le rôle auquel leurs futurs employeurs et clients s’attendent.

Admission

Pour être admis à l’École du Barreau, vous devez :

  • avoir soumis une demande d’admission ainsi que les documents requis,
  • être titulaire d’un diplôme reconnu par le gouvernement,
  • avoir été déclaré admissible par le Comité de vérification du Barreau,
  • avoir payé les frais d’admission.

Ainsi, si vous détenez ou êtes sur le point d’obtenir un diplôme de baccalauréat de l’Université Laval (ou d’une autre université québécoise mentionnée dans le site de l’École du Barreau), vous pouvez déposer une demande d’admission en ligne dans le délai prévu.

En savoir plus : http://www.ecoledubarreau.qc.ca/fr/admission-et-inscription/conditions-dadmission/

Évaluation diagnostique

Afin d’aider les étudiants à réussir leur programme de formation professionnelle dans le meilleur délai, l’École du Barreau procède, avant l’entrée à l’École, à une évaluation diagnostique des compétences. Cette étape est obligatoire et préalable à l’inscription (consultez les dates de l’évaluation diagnostique). En plus de vous permettre de connaître vos propres compétences ainsi que vos forces et vos faiblesses, cet outil de développement vous aide à décider si vous vous inscrirez aux cours préparatoires de la session d’automne avant de faire le programme de formation professionnelle.

En savoir plus : http://www.ecoledubarreau.qc.ca/fr/admission-et-inscription/evaluation-diagnostique/

À la suite de l’évaluation diagnostique, vous recevrez une recommandation du Comité de la formation professionnelle vous indiquant s’il est préférable ou non de suivre les cours préparatoires. Vous êtes libre de suivre ou non la recommandation. Celle-ci est faite dans le but de vous aider à réussir le programme de formation professionnelle.

Inscription aux cours

Vous devez choisir si vous vous inscrivez aux cours préparatoires ou aux cours de la formation professionnelle de l’automne. Si vous décidez de suivre les cours préparatoires, vous serez automatiquement inscrit aux cours de la formation professionnelle de la session d’hiver qui suit.

En savoir plus : http://www.ecoledubarreau.qc.ca/fr/admission-et-inscription/inscription/

Stage

Le stage constitue l’étape ultime avant d’accéder à la profession d’avocat. Vous devenez admissible au stage lorsque, à la suite de l’ensemble des évaluations de l’École, vous obtenez la note globale minimale de 60 %. Vous devez alors effectuer un stage de six mois à temps plein dans les trois ans à compter de la date de votre admissibilité au stage. En tant que stagiaire, vous pouvez, sous la supervision étroite et la responsabilité de votre maître de stage, accomplir la plupart des actes professionnels d’un avocat.

La recherche du stage de formation professionnelle, dont la réussite est nécessaire pour accéder au tableau de l’Ordre du Barreau du Québec, est sous votre responsabilité. Pour vous aider dans vos démarches, différentes ressources sont mises à votre disposition.

Pour en savoir plus : http://www.ecoledubarreau.qc.ca/fr/stage/

Assermentation

Une fois votre stage réussi, vous êtes en route vers votre assermentation. Environ 900 candidats s’y présentent tous les ans. Si vous êtes sur le point de terminer votre stage et que vous souhaitez prêter serment, consultez le site du Barreau du Québec pour obtenir les documents d’information et les formulaires dont vous aurez besoin.

Accès à la profession

Lorsqu’une personne désire devenir membre du Barreau du Québec et exercer la profession d’avocat, son dossier est systématiquement examiné par le Comité de vérification du Barreau du Québec, aussi appelé Comité d’accès à la profession. Celui-ci s’enquiert, pour chaque candidat, des mœurs, de la conduite, de la compétence, des connaissances et des qualités requises pour exercer la profession d’avocat. C’est aussi lui qui a le fin mot sur l’admissibilité d’un candidat puisque c’est sur son rapport que le permis d’exercice sera émis.

Cette juridiction s’exerce de façon continue à compter du moment où une personne fait une demande d’admission à l’École de formation professionnelle du Barreau du Québec jusqu’à ce qu’elle fasse sa demande d’inscription au Tableau de l’Ordre. En tout temps durant cette période, le Comité peut décider de convoquer un candidat ou un étudiant pour mener une enquête à l’égard des éléments constituant sa juridiction.

Pour en savoir plus : http://www.barreau.qc.ca/fr/devenir-avocat/acces-profession/

Formation continue obligatoire

L’admission à l’exercice et l’inscription au tableau de l’Ordre ne marquent pas la fin de l’apprentissage auquel doit se soumettre un avocat. Il faut constamment mettre à jour ses connaissances. L’avocat doit prendre sur lui de consacrer une partie de son temps à lire de nombreuses publications de doctrine et de jurisprudence, et à participer à des activités de formation continue. De surcroît, il est obligatoire pour chaque membre en règle du Barreau du Québec de compléter au moins 30 heures de formation continue reconnue liées à l’exercice de la profession par période de référence de deux ans.

Pour en savoir plus : http://www.barreau.qc.ca/fr/devenir-avocat/formation/ et
http://www.barreau.qc.ca/fr/avocats/formation-continue/obligatoire/index.html

Pratiquer ailleurs au Canada

Afin de pratiquer ailleurs au Canada, il faut respecter les exigences des ordres professionnels de chaque province. Au préalable, il faut faire la preuve de l’obtention d’un diplôme de common law (LL. B. ou J.D.) d’une université canadienne accepté par la Fédération des ordres professionnels de juristes du Canada ou être titulaire d’un certificat de compétence du Comité national sur les équivalences des diplômes de droit de la Fédération. À ce sujet, on peut consulter le site de la Fédération des ordres professionnels de juristes du Canada.

Voici les liens pour trouver les renseignements à propos des barreaux des autres provinces canadiennes :

Le contenu de cette page est majoritairement issu des sites de l'École du Barreau et du Barreau du Québec.

Devenir notaire

Depuis l’automne 2014, pour accéder à la profession, vous devez détenir un baccalauréat en droit et une maîtrise en droit notarial comprenant trois volets : les cours de droit notarial, les cours de droit notarial appliqué et le stage. Les cours de droit notarial (volet I) se déroulent pendant les sessions d’automne et d’hiver et visent à parfaire et à compléter les compétences juridiques du candidat. Les cours de droit notarial appliqué (volet II) ont lieu durant la session d’été et privilégient l’apprentissage par situations professionnelles. Le stage (volet III) est d’une durée de 16 semaines, d’au moins 35 heures par semaine. Le stage s’effectue auprès d’un notaire dans un milieu traditionnel dans la mesure où ce milieu permet l’atteinte des compétences visées par la formation. Vous êtes responsable de trouver un milieu de stage et de le faire approuver par la direction de programme.

Il est possible de soumettre votre candidature pour un stage en communiquant directement avec des notaires. Pour ce faire, vous pouvez consulter le répertoire des membres de la Chambre des notaires du Québec. Il est également possible de soumettre votre candidature au sein d’un regroupement de notaires. À cet effet, consultez la section sur les associations professionnelles.

Pour compléter votre cheminement pour l’accès à la profession de notaire, vous devez aussi réussir le programme de formation professionnelle qui vise l’atteinte des objectifs suivants :

  • l’intégration des connaissances et le développement des compétences en matière de droit professionnel, telles la tenue des études et des dossiers, la déontologie et la responsabilité professionnelle;
  • l’acquisition de connaissances et d’habiletés dans des domaines autres que juridiques liés à l’exercice de la profession de notaire, telles la gestion de bureau et la fonction de l’Ordre d’assurer la protection du public.

Le programme de formation professionnelle comprend deux volets :

  • 15 journées de formation portant sur le droit professionnel et sur des domaines autres que juridiques liés à l’exercice de la profession de notaire;
  • deux évaluations distinctes : un examen écrit portant sur la matière des journées de formation et un cas pratique en droit professionnel qui consiste à rédiger une opinion suivie d’une épreuve orale.

Enfin, vous pourrez compléter les formalités d’accès à la profession afin qu’on vous octroie, après l’analyse de votre dossier :

  • un permis d’exercice,
  • l’inscription au tableau de l’Ordre.

Ce n’est qu’une fois inscrit au tableau de l’Ordre que vous pourrez exercer la profession de notaire et utiliser les titres réservés à cette fonction (Maître, Me ou notaire).

Pour en savoir plus, consultez le site Web de la Chambre des notaires du Québec

Lire le texte de Frédéric Baril, notaire en pratique privée

Le contenu de cette page a été fourni par la Chambre des notaires du Québec.

Associations professionnelles

Devenir membre d’une association permet notamment de faire partie d’un groupe de professionnels et de participer à des activités de réseautage, en plus de démontrer votre engagement pour votre carrière en droit à de futurs employeurs. Certaines associations offrent également différents privilèges à leurs membres, comme l’abonnement à des bulletins d’information, des réductions sur le prix des services de divers fournisseurs, un programme d’assurances, etc. Découvrez les associations ci-dessous!

Droit

Jeune Barreau de Québec

Regroupant tous les avocats de 10 années et moins de pratique des districts judiciaires de Québec, Beauce et Montmagny, le Jeune Barreau de Québec compte aujourd’hui plus de 1 000 membres. Le Jeune Barreau de Québec s’est donné pour mission de contribuer au dynamisme de la communauté juridique de la grande région de Québec. D’année en année, cette volonté se traduit notamment par l’organisation de plusieurs activités sociales ou de formation, par la publication du journal Proforma et par la mise sur pied de projets à vocation sociale. Le Jeune Barreau est également invité à s’associer à toutes les activités organisées en cours d’année par le Barreau de Québec, ainsi qu’à certaines activités particulières des membres de la magistrature, de la Faculté de droit et du ministère de la Justice. Que l’on pense à l’ouverture des tribunaux, aux conférences organisées par la Faculté de droit ou à l’assermentation des nouveaux avocats, ses implications sont constantes et diversifiées.

Pour en savoir plus : http://jeunebarreaudequebec.ca/

Ce texte est tiré du site du Jeune Barreau de Québec. 

Jeune Barreau du Montréal

Le Jeune Barreau de Montréal est un organisme à but non lucratif regroupant les avocats de 10 ans et moins de pratique inscrits à la section de Montréal du Barreau du Québec. Sa mission est double. D’une part, il veille à défendre et à promouvoir les intérêts de ses membres. D’autre part, il fournit de façon bénévole des services de consultation et d’information juridique auprès de différents segments de la population et organise des activités de bienfaisance. Dans l’ensemble, il vise à améliorer l’accessibilité à la justice et à contribuer au bien-être collectif. L’association offre aux jeunes avocats une panoplie de formations abordables, reconnues par le Barreau du Québec et adaptées aux besoins, mais elle les invite aussi régulièrement à des activités culturelles, sociales, sportives et de réseautage. De plus, le JBM veille à leur offrir des services de mentorat, de soutien au démarrage de cabinet, des rabais corporatifs, des services d’assurance médicaments et d’assurance auto et habitation, ainsi que des services financiers.

Pour en savoir plus : http://www.ajbm.qc.ca/

Ce texte est tiré du site du Jeune Barreau de Montréal. 

Association du Barreau Canadien

Avec ses 3000 membres, l’ABC-Québec est l’une des divisions provinciales de l’Association du Barreau canadien. Elle est l’unique association professionnelle qui soit vouée exclusivement à la représentation et à la défense des intérêts de tous les juristes du Québec. Elle offre à ses membres des avantages et des services de qualité pour soutenir leur développement professionnel. Les étudiants en droit qui poursuivent des études de premier cycle à temps plein dans une faculté de droit canadienne reconnue peuvent adhérer à l’ABC-Québec et profiter d’une foule d’avantages et d’occasions de réseautage avec des professionnels du milieu pour aussi peu que 20 $ par année.

Pour en savoir plus : http://abcqc.qc.ca/fr/

Ce texte est tiré du site de l'Association du Barreau canadien.

Notariat

Juris conseil

Unies par les mêmes valeurs, les études notariales affiliées à Jurisconseil partagent une même vision : la recherche de l’excellence au service du client. Depuis 1988, les notaires des études membres de Jurisconseil ne cessent d’innover dans tous les aspects de la pratique notariale, grâce à leur potentiel de mise en commun d’expériences et de connaissances. Les membres de Jurisconseil sont en mesure de développer des services sur mesure pour tous les types de clients. Qu’il s’agisse d’un particulier ou d’une institution financière, d’un organisme gouvernemental ou d’une entreprise à succursales multiples, ou encore d’un franchiseur ou d’une entreprise ayant des besoins locaux ou multirégionaux, tous bénéficient de services légaux uniformes partout au Québec.

Le site Web propose une page « Emplois » grâce à laquelle vous pouvez transmettre votre candidature.

Pour en savoir plus : http://www.jurisconseil.com/

Ce texte est tiré du site de Jurisconseil. 

PME Inter-Notaires

PME INTER Notaires est le plus vaste réseau de juristes principalement orientés vers les services juridiques aux PME québécoises. Leur expertise couvre toutes les régions du Québec et tous les secteurs d’activité. Les bureaux de PME INTER Notaires fonctionnent comme des cellules indépendantes qui travaillent en réseau et qui favorisent des normes de qualité supérieure, une synergie des expertises et un partage de connaissances techniques. PME INTER Notaires jouit d’une solide notoriété dans tous les domaines du paysage juridique au Québec : le droit de la personne, le droit immobilier et le droit des affaires. Les étudiants qui se destinent au droit notarial et qui souhaitent faire un stage ou obtenir un emploi d’été au sein d’une étude membre du regroupement peuvent transmettre leur demande à même le site Web du réseau.

Pour en savoir plus : http://www.pmeinter.com/

Ce texte est tiré du site de PME INTER Notaires.

Réseau Notarial Plus

Le Réseau Notarial Plus a pour but de regrouper en réseau des notaires répartis sur tout le territoire du Québec, soit dans plus de 55 villes. Le Réseau Notarial Plus a comme objectif de mettre en commun les connaissances et les compétences des notaires regroupés afin de permettre à tous de bénéficier de l’expérience de chacun et d’offrir des services dans des domaines plus spécialisés. Grâce aux outils qu’ils utilisent, les notaires peuvent créer un immense bureau virtuel qui ne connaît pas les limites des villes ou des municipalités. Ils constituent un réseau regroupant plus de 100 notaires qui s’entraident et se conseillent afin de mieux servir leur clientèle respective. Les notaires qui se joignent au Réseau Notarial Plus peuvent briser l’isolement, bénéficier de la force d’un réseau et de la visibilité offerte par le Réseau, utiliser les outils mis à la disposition de tous les membres, avoir accès à un bulletin mensuel et à des formations reconnues, etc. Les étudiants peuvent soumettre leur candidature pour un emploi ou un stage chez l’un des membres en transmettant un CV et une lettre de présentation à partir du site Web.

Pour en savoir plus : http://www.notarialplus.com/

Ce texte est tiré du site du Réseau Notarial Plus.